air web:

  Accueil - Histoire - Physique - Avions - Ouvrages - Favoris - QCM
Contact - Recherche - Aide - Personnalisez windows

   
 

 

Lockheed-Martin F-22 Raptor
Photo Boeing

Longueur : 18,90 m
Hauteur : 5,05 m
Envergure : 13,56 m
Vitesse maximale: Mach 1,5 ( supercroisière ) /
Mach 2+ ( postcombustion ) 
Plafond pratique: 16 000 m
Rayon d'action: 3 200 km

Masse à vide: 14 400 kg
Masse maximale: 27 200 kg
Charge militaire maximale: 9 000 kg
Moteur : deux turboréacteurs General ElectricF-119-PW-100
Poussée: 155 kN avec postcombustion
Rôle: avion "furtif" de supériorité aérienne et d'attaque

Lockheed-Martin F-22 Raptor
Photo Boeing

 

Le F-22 Raptor est le chasseur tactique le plus évolué des Etats-Unis. Il a été conçu pour présenter une supériorité aérienne indiscutable et opérer pendant des périodes prolongées dans un espace aérien hostile. Ses caractéristiques furtives et de faible visibilité lui permettent de survivre dans des environnements de défense antiaérienne qui ne permettraient pas d'utiliser d'autres appareils, moins performants. Plus spécifiquement, le F-22 a été conçu pour remplacer les escadrons vieillissants de F-15 et sécuriser les airs pendant de longues années encore.       
Bien que le
F-15 soit toujours un superbe appareil, comme l'ont prouvé ses états de service, il arrive quand même à la fin de sa durée de vie utile. En fait, le F-15 est peut-être même déjà surpassé sous certains aspects par la dernière génération de chasseurs tactiques russes, le Sukhoi-27 Flanker en particulier. Par exemple, il y a cinq ans, au cours de la Guerre du Golfe, les F-15 ne purent conduire de missions de frappe autour de Bagdad, paralysés par la présence de sites de SAM et de positions de triple A irakiens.
Le développement du F-22 commença dans les années 1970, quand les Etats-Unis entreprirent une série d'études que l'on appela le programme ATF (Advanced Tactical Fighter) de l'USAF. En 1986, deux propositions ATF furent soumises à une approbation des autorités : le Lockheed YF-22 et le Northrop YF-23. Au cours des quelques années qui suivirent, ces deux modèles subirent des nombreux essais comparatifs sur le terrain. Enfin, en 1991, l'Air Force annonça sa décision de financer le développement du Lockheed F-22, combiné au moteur Pratt & Whitney F119.     
Etant donné le prix élevé de ces appareils, l'Air Force prévoit de n'en produire qu'en petit nombre : une quantité totale de 442 de ces avions sera construite jusqu'en 2009. Bien que ce nombre semble fort réduit, il faut garder en tête le fait qu'un F-22 unique présente la puissance d'un grand nombre d'autres appareils réunis et que seuls quelques uns de ces avions suffiront à faire le travail actuellement effectué par de plus grands nombres de
F-15.
Le F-22 possède des caractéristiques furtives qui le rendent invisible, ou presque, aux radars ennemis. Ce qui devrait permettre au F-22 de bénéficier d'un taux de pertes extrêmement faible.
Une autre caractéristique importante du F-22 est sa capacité à se déplacer en vitesse de super croisière (vol supersonique sans postcombustion) à des altitudes élevées. L'avantage de la super croisière est qu'elle est bien plus économique en carburant que la postcombustion. Elle permet au F-22 de rester en vol pendant des périodes prolongées et améliore encore sa nature furtive en diminuant sa signature thermique. Son fuselage aérodynamique à faible traînée et les économies de carburant réalisées grâce au vol en super croisière confèrent au F-22 une puissance incomparable au combat. Par ailleurs, ses moteurs à poussée vectorisée lui permettent quasiment de virer "sur place".
Le F-22 est armé d'un panache de missiles à moyenne et à courte portée. Il peut attaquer des  chasseurs ennemis avec ses AMRAAM sans même se faire détecter. Le cas échéant, le F-22 peut  se fier à sa poussée vectorisée pour effectuer des manœuvres avec brio et utiliser ses missiles Sidewinder pour se débarrasser des chasseurs ennemis qui deviennent trop collants. Ses bombes Mk.83 conventionnelles sont associées à un système de navigation par satellite qui leur confère une très grande précision. Ce système, appelé JDAM (Joint Direct Attack Munition) transforme les "traditionnelles" Mk-83 en véritable "bombes intelligentes".

Galerie de photos

Imprimer la page Revenir en haut de page

Copyright airweb01 2000-2001