Goesdorf, Grand Duché de Luxembourg.

 

Photos.                                                                                 

 

            Berthiérite                    <photo1>   <photo2>

Chalcostibite                <photo1>

            Sénarmontite                    <photo1>

            Soufre                         <photo1>

Stibine                         <photo1>   <photo2>

Valentinite                    <photo1>   <photo2>   <photo3>

 

            Le gisement d’antimoine de Goesdorf est situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière belgo-luxembourgeoise, sur les hauteurs surplombant la route Bastogne- Ettelbruck/Dieckirch.

Son accès est assez aisé : au départ du village de Goesdorf, emprunter la route de Wiltz jusqu’à la crête (500 m environ); emprunter sur la gauche un chemin asphalté étroit, ‘sentier’ didactique d’écologie, et ce jusqu’à 200 m environ après la bâtisse construite à front de l’ancien terril de la mine, à côté de la descenderie. On peut se garer peu avant ou peu après un rucher qui occupe l’Y de deux routes. Le flanc sud du terril situé derrière la bâtisse donne fréquemment quelques échantillons. Au fond de la vallée, l’entrée d’une galerie de mine située au creux du val est bien signalée ; pour atteindre celui-ci, descendre le chemin de gauche, en pente de plus en plus forte, jusqu’à l’entrée de la mine (l’accès en véhicule n’est pas toujours possible et est réservé).

Ont été récoltés :  aragonite, azurite, berthiérite, cervantite, chalcopyrite, chalcostibite, delafossite, gahnite, gibbsite, gypse, kermésite, malachite, marcasite, pyrite, quartz, ramsbeckite, schafarzikite, sénarmontite, sidérite, sphalérite, stibiconite, stibnite, soufre, trupuhyite, valentinite, zinkenite.

Des minéraux d’or et d’argent auraient été récoltés dans la mine par le passé.

Les micro-échantillons sont assez fréquents, les grands échantillons rares.