Faciliter aux pauvres l'accès à la stérilisation et à l'avortement, n'est-ce pas contribuer à leur bonheur?

Les riches semblent disposer d'un mystérieux engin appelé eudémomètre, appareil qui permettrait de mesurer le bonheur; leur appréciation est en fait basée sur les statistiques relatives au revenu. À partir de là, les riches estiment que la vie des pauvres n'a pas de sens parce qu'ils ont un faible revenu; il faut donc - disent-ils - empêcher les pauvres d'avoir des enfants. La vie des pauvre vaudrait la peine si ces pauvres avaient accès au plaisir et à la richesse qui y ouvre la voie. On leur recommande donc l'avortement et la stérilisation, en leur faisant croire qu'ils seront moins pauvres et, qu'en prime, ils auront accès au plaisir.

Page suivante

Retour à la page "Les aspects démographiques".

Retour à la page "Sommaire".