Comment l'Europe en est-elle arrivée à un tel collapsus démographique?

Les causes de cette implosion démographique sont évidemment complexes. Il y en a en tout cas une qui mérite d'être soulignée. Pour faire accepter la contraception, l'avortement et la stérilisation dans le Tiers-Monde, l'Europe devait "donner l'exemple" chez elle. Le discours qu'elle adressait aux pays pauvres n'aurait pas été crédible si elle n'avait elle-même commencé à adopter et à légaliser ces pratiques chez elle. Dès 1973, l'agronome René Dumont écrivait : " Des mesures limitatives autoritaires de la natalité vont […] devenir de plus en plus nécessaires, mais elles ne seront acceptables que si elles commencent par les pays riches et par l'éducation des autres1"

L'exemple européen a provoqué des effets d'imitation dans le Tiers-Monde, mais il a surtout eu un "effet de boomerang" en Europe elle-même. C'est une nouvelle version de l'histoire de l'arroseur arrosé : l'Europe a été et continue d'être elle-même la première victime des pratiques "anti-vie" qu'elle voulait exporter vers le Tiers-Monde pour s'en assurer le contrôle.

______________________________

1. René Dumont, L'Utopie ou la mort, Paris, Éd. du Seuil, 1973, pp. 49 s. (souligné dans le texte).

Page suivante

Retour à la page "Les aspects démographiques".

Retour à la page "Sommaire".