Les États-Unis ne connaissent-ils pas, eux aussi, un effondrement démographique comparable à celui de l'Europe?

Malgré les apparences, du point de vue démographique, la situation des États-Unis est différente de celle de l'Europe. Tout d'abord, leur indice synthétique de fécondité de 2,0 est sensiblement supérieur à celui de la Communauté européenne, où il n'est que de 1,51. Il est en outre bien connu que cette fécondité diffère selon les groupes ethniques. Elle est, par exemple, plus élevée chez les Noirs ou les groupes d'origine latino-américaine qu'elle ne l'est chez les WASP, c'est-à-dire les "Blancs, Anglo-Saxons et Protestants". Notons aussi que la pyramide des âges y est plus équilibrée et la proportion des jeunes plus élevée qu'en Europe.

Il faut aussi relever que les mouvements en faveur de la vie humaine sont beaucoup plus actifs et mieux organisés aux USA qu'en Europe. Leur influence sur les médias est très importante; les voix de leurs membres pèsent lors des scrutins; ils ont démontré à plusieurs reprises l'usage redoutable qu'on pouvait faire du boycottage visant des firmes pharmaceutiques. Des présidents récents, comme MM. Reagan et Bush, ont dû compter avec eux.

Page suivante

Retour à la page "Les aspects démographiques".

Retour à la page "Sommaire".