Comment se présente le problème de l'avortement dans un pays comme le Japon, où celui-ci a été banalisé?

L'avortement est en effet couramment pratiqué au Japon et on estime qu'il y en a un demi-million chaque année. Il faut cependant remarquer que cette banalisation de l'avortement n'éteint pas le sentiment de culpabilité chez celles qui y recourent. Il existe même des cimetières d'enfants non nés où des figurines représentent les petites victimes d'avortement.

Le Japon - où peu de femmes travaillent - est cependant en train de se poser de graves questions à propos de sa démographie. L'indice de fécondité y est de 1,5 et le vieillissement de la population s'accentue.

Jusqu'à présent, le Japon a prévenu ou contourné son déclin démographique en implantant certaines industries à l'étranger. Mais les dirigeants nippons se rendent compte que l'expansion du Japon risque d'être hypothéquée en raison des difficultés prévisibles à cause de sa dynamique démographique.

C'est pourquoi le Japon a pris récemment des mesures strictes pour empêcher les femmes de recourir à la contraception.

C'est aussi la raison pour laquelle Tokyo essaie de rappeler au Japon des émigrants japonais ou des fils d'émigrants japonais. Ce reflux migratoire a pour objectif de contribuer à résoudre le problème de la carence de main-d'œuvre dans l'Empire du Soleil-Levant.

Page suivante

Retour à la page "Les aspects démographiques".

Retour à la page "Sommaire".