N'est-ce pas de la naïveté - sinon de la provocation - de la part des chrétiens, que de préconiser le recours aux méthodes naturelles?

La situation mondiale, où la violence est à l'œuvre sous les formes les plus diverses, presse les chrétiens d'étudier, d'affiner et de faire connaître les méthodes naturelles de maîtrise de la fécondité. Celles-ci ont l'immense avantage d'être moins "agressives" et moins astreignantes pour la femme. En conséquence, elles respectent davantage l'harmonie du couple. Elles prédisposent en outre les couples à exercer leur liberté responsable dans la société politique et la vie économique.

Ces méthodes naturelles, trop souvent méconnues et décriées, ont du reste prouvé leur capacité de faire fléchir la croissance de la population, là où ce problème se pose. Mère Térésa a reçu de Rajiv Gandhi une des plus hautes distinctions de l'Inde parce que, à Calcutta, elle avait réussi là où les techniciens de la "contraception moderne" avaient échoué.

Page suivante

Retour à la page "L'Église et la démographie".

Retour à la page "Sommaire".