Que dit l'Église à propos de l'avortement?

Il faut d'abord que les chrétiens se souviennent de la "règle d'or", attestée dans toutes les grandes traditions morales de l'humanité1 et reprise par plusieurs des plus grands philosophes2. Cette "règle d'or" est réaffirmée, reprise et portée à sa perfection dans l'Évangile : "Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'il te fasse".3.

Il faut aussi que les chrétiens se rappellent que, selon l'Écriture, les assassins n'entreront pas dans le Royaume de Dieu4.

Il faut enfin qu'ils sachent que l'avortement n'est pas un manquement parmi d'autres au respect dû à la vie humaine, mais qu'en raison de la faiblesse extrême de la victime, c'est un "crime abominable".5

_______________________________________________

  1. "Ce que tu tiens pour haïssable, ne le fais pas à ton prochain" (Tradition judaïque); "Telle est la somme du devoir : ne fais pas aux autres ce qui, à toi, te ferait du mal" (Tradition hindouïste); "Ne blesse pas autrui de la manière qui te blesserait" (Tradition bouddhiste); "Ne pas faire aux autres ce que l'on ne veut pas qu'ils vous fassent" (Tradition confucianiste); "Nul de vous n'est un croyant s'il ne désire pour son frère ce qu'il désire pour lui-même" (Tradition islamique), etc. Cf. A. Fossion, Passion de Dieu, Passion de l'homme, Bruxelles, Éd. De Boeck, 1985, p. 22.
  2. En philosophie, la "règle d'or" est au centre de la morale de Kant (1724-1804) : "Agis de telle sorte que tu traites l'humanité aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre, toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen." Et, comme les grandes traditions morales de l'humanité, Kant met en relief la portée universelle de cette règle : "N'accomplis d'action que d'après une maxime telle qu'elle puisse comporter en outre d'être une loi universelle, telle donc seulement que la volonté puisse se considérer elle-même comme constituant en même temps par sa maxime une législation universelle." Cf. Emmanuel Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs, traduction de Victor Delbos, Paris, Éd. Delagrave, 1959; les citations se trouvent aux pp. 150 s. et 159 (souligné dans le texte).
  3. Voir par exemple Mt 5,38; 7,12; 22,34; Lc 6,31; Jn13,34 s.
  4. Cf. Gn 4,10; Ex 20,13; Dt 5,17; Sg 2,24; Rm 1,29-32; Jn 8,39-44; 1 Jn 3,12-15; Ap 21,8; 22,15. Voir Gaudium et spes, 27.
  5. Cf: Gaudium et spes, 51; Canon 1398. - L'enseignement de l'Église sur l'avortement est exposé aux nos 2270-2275 du Catéchisme de l'Église catholique publié à Paris, Éd. Mame/Plon, 1992.

Page suivante

Retour à la page "L'Église et la natalité".

Retour à la page "Sommaire".