Pourquoi l'Église refuse-t-elle la contraception?

Il y a toujours intérêt à distinguer soigneusement les problèmes. La contraception artificielle a pour but de prévenir efficacement une grossesse; l'avortement a pour but de détruire un enfant conçu.

L'Église demande aux couples de ne pas dissocier radicalement sexualité et procréation parce qu'elle tient que la relation conjugale est un acte humain, irréductible à un comportement purement instinctif. Plus précisément, l'Église n'approuve pas les moyens de contraception artificiels parce que, d'une manière générale, ceux-ci détournent la sexualité d'une de ses fins essentielles. Cependant, dans le même temps, l'Église encourage les chrétiens à grandir, avec la grâce, dans la pratique de leur liberté et de leur responsabilité. Sexualité, liberté, responsabilité sont donc englobées dans une vision intégrée de l'homme. Reconnaissons-le: les requêtes de l'Église dans ces domaines sont exigeantes, comme l'est tout l'Évangile.

Page suivante

Retour à la page "L'Église et la natalité".

Retour à la page "Sommaire".