Le droit d'avorter, le droit pour les femmes de disposer librement de leur corps n'est-il pas une revendication essentielle du féminisme?

Le comble du "machisme", c'est que les hommes fassent main basse sur l'intelligence et la volonté des femmes en amenant celles-ci à devenir un objet de consommation sexuelle.

Ce même "machisme" intériorisé par les femmes incline du reste celles-ci à désirer leur "hormonisation", leur mutilation voire leur "dématernisation", c'est-à-dire la neutralisation de leur inclination maternelle. Déjà, dans certains milieux, il en va pour la stérilisation comme il en va, dans plusieurs pays d'Afrique ou du Moyen-Orient, pour l'excision : les femmes qui sont stérilisées finissent par montrer du doigt celles qui ne le sont pas!

Page suivante.

Retour à la page "La femme: épouse et mère".

Retour à la page "Sommaire".