La libéralisation de l'avortement concerne-t-elle certaines catégories particulières de femmes?

Des études menées en France et en Angleterre montrent que ce sont surtout les femmes seules, et en particulier les adolescentes, qui recourent à l'avortement.

a) En Angleterre, en 1978, 65% des femmes avortées étaient célibataires, veuves, divorcées ou séparées. Le phénomène n'est pas propre à l'Angleterre; il se retrouve en France.

b) L'expérience montre, en particulier, combien la libéralisation de l'avortement fait des ravages parmi les adolescentes, livrées sans défense, dès l'aurore de leur vie de femme, à toutes les exploitations, aux dégradations et aux humiliations En 1978, en Angleterre, 2,6% des femmes avortées avaient moins de 16 ans.

c) La réflexion sur la libéralisation de l'avortement révèle ainsi non seulement la vulnérabilité extrême de l'enfant, mais plus encore, la vulnérabilité extrême de la femme dans la société. Par voie de conséquence, apparaît la nécessité impérieuse de ne pas déconnecter, dans les discussions, la promotion intégrale de la femme et la protection de l'enfant à naître.

Bleu_intense62D5.gif (141 octets) Page suivante

Bleu_intense62D5.gif (141 octets) Retour à la page "La femme: épouse et mère".

Bleu_intense62D5.gif (141 octets) Retour à la page "Sommaire".