Que faire lorsque la vie de la mère et/ou celle de l'enfant sont en danger?

Il s'agit là d'un problème qui est devenu heureusement rarissime dans la pratique. Les questions à ce sujet sont pourtant très fréquentes. À quels principes peut-on se référer?

a) Une intention bonne ne suffit pas à changer la valeur morale d'un acte. Plus simplement: la fin ne justifie pas les moyens. Ainsi, on ne peut pas exécuter un innocent dans le but de sauver la Patrie. Sauver la Patrie est une fin bonne, mais cette bonté de la fin ne justifie pas qu'on y sacrifie un innocent. Les circonstances ne suffisent pas davantage à changer la valeur morale d'un acte. Elles peuvent tout au plus atténuer ou aggraver la responsabilité de celui qui le pose.

b) Le principe de solution à cette question est simple : on ne choisit pas entre la vie de la mère et celle de l'enfant. On ne peut sacrifier une vie innocente à une autre. Cependant, en faisant tout ce que l'on peut pour sauver la mère et préserver la vie de l'enfant, celui-ci peut périr à l'occasion de l'intervention. Ce que l'on veut par-dessus tout, c'est sauver les deux, mais, en faisant tout ce qui, humainement, est possible, il se peut qu'on aboutisse à une conséquence non voulue: que l'enfant périsse.

c) Vouloir provoquer la mort, même indirectement, d'un innocent ne saurait jamais être licite même dans un but pourtant bon, par exemple sauver la mère. Il peut toutefois arriver qu'une action, même bonne, comme soigner la mère d'un cancer, puisse entraîner une conséquence malheureuse, non voulue ni désirée, en l'occurrence la mort de l'enfant que porte cette mère.

d) En résumé, il peut arriver qu'en essayant loyalement de sauver quelqu'un on fasse une victime. On est en présence d'une situation semblable lorsqu'on recherche les victimes d'un éboulement. Ce qu'on veut faire, c' est d'abord sauver tout ce qui peut l'être.

Quand on fait un acte qui a un double effet, un effet positif et un effet négatif, on ne veut jamais l'effet négatif, on s'y résigne; on ne le désire pas, on le tolère.

Bleu_intense62D5.gif (141 octets) Page suivante.

Bleu_intense62D5.gif (141 octets) Retour à la page "La femme: épouse et mère".

Bleu_intense62D5.gif (141 octets) Retour à la page "Sommaire".