Les acteurs: médecins et magistrats

La pratique de l'avortement ne va-t-elle pas modifier l'image de la médecine? Peut-on envisager un dédoublement de la personnalité chez les médecins? Ne doit-on pas redouter une ingérence de la morale dans le domaine scientifique?
Comment le médecin peut-il être conduit à subordonner les intérêts des individus aux intérêts de la société? La pratique de l'avortement ne va-t-elle pas modifier l'image de la magistrature? Comment l'attitude du juge qui s'abstient de poursuivre peut-elle se répercuter sur la société politique?
La législation libéralisant l'avortement menacerait-elle la séparation des pouvoirs et, par là, la qualité démocratique de nos sociétés?    

ph20.gif (2405 octets)

Si vous désirez télécharger cette série de textes, cliquez ici: Les acteurs: médecins et magistrats (fichier pdf)