Michel Schooyans

Le crash démographique

Éditions Fayard

Paris, 1999

98 F.F.

Ce livre part d'un constat: la baisse de la fécondité est manifeste partout dans le monde, non seulement dans les pays riches mais dans tous les pays. Dans 66 pays, les générations ne se renouvellent pas. Dans 15 nations d'Europe, dont l'Allemagne, le nombre des décès dépasse celui des naissances. L'auteur appuie ses affirmations sur les meilleures sources actuellement disponibles, dont le Census Bureau de Washington et les Nations Unies.

Michel Schooyans analyse les causes et les conséquences - tragiques - de ce déclin démographique.

Les causes? Un climat peu propice à la fécondité et l'impact des techniques antinatalistes.

Parmi les conséquences, figurent le vieillissement, les tensions entre générations et entre pays, la tendance à consommer l'épargne au détriment de l'éducation et de la création d'emplois.

L'auteur s'interroge également sur le rôle troublant de l'ONU, qui convient du vieillissement alors même que certaines de ses agences durcissent leurs campagnes pour réduire encore davantage la fécondité et la natalité.

Pour contrecarrer ce crash annoncé, il faut réapprendre à porter un regard de tendresse sur l'enfant, bouc émissaire trop commode, première victime de l'exclusion. L'enfant est pourtant un bien pour la société autant que pour la famille, même si c'est d'abord dans la famille qu'il apprend la sociabilité, la responsabilité, l'initiative, la solidarité.

L'auteur n'a aucune peine à montrer la convergence réjouissante entre les conclusions des meilleurs spécialistes actuels de la famille et du "capital humain" et l'enseignement de Jean-Paul II. Comme l'explique le Pape, si l'homme est la principale ressource de l'homme, c'est parce qu'il est le plus beau cadeau fait à l'homme par le Père de toute tendresse.

Recension

ph20.gif (2405 octets)