En matière d'avortement, les chrétiens ne veulent-ils pas imposer leur morale aux autres?

Les chrétiens n'ont pas le monopole de la défense de la vie humaine. Le respect de toute vie humaine est un précepte fondamental de morale universelle proclamé dans toutes les grandes civilisations, et c'est le tissu de toute société démocratique. Si ce droit à la vie n'est pas respecté et protégé, tous les autres droits sont menacés. L'exercice de la liberté requiert le respect du droit à la vie. En Belgique, par exemple, la loi de 1867 réprimant l'avortement a été votée sous un gouvernement libéral homogène; les chrétiens étaient à ce moment dans l'opposition.

Page suivante

Retour à la page "Introduction".

Retour à la page "Sommaire".