La pratique de l'avortement ne va-t-elle pas modifier l'image de la médecine?

La légalisation et la "médicalisation" de l'avortement amorcent un changement radical dans la conception du médecin et de la médecine.

Le médecin qui se prévaut de la légalisation de l'avortement peut avoir l'impression de servir sa patiente en l'avortant. Il est pourtant loisible de s'interroger au sujet de son attitude:

D'où la nécessité pour chaque médecin de faire connaître sans ambiguïté sa position face au respect de la vie et sa position face au pouvoir politique. Et la nécessité pour les médecins serviteurs inconditionnels de la vie de s'organiser au plan international. Se faire connaître est indispensable pour être crédible.

Page suivante

Retour à la page "Les acteurs: médecins et magistrats".

Retour à la page "Sommaire".