Peut-on envisager un dédoublement de la personnalité chez les médecins?

R.J. Lifton, un des meilleurs spécialistes contemporains de la médecine nazie, cite à ce sujet le docteur Miklos Nyiszli, médecin prisonnier d'Auschwitz: «De tous les criminels et les assassins, le plus dangereux est l'assassin médecin». Et R.J. Lifton enchaîne: «Le médecin est dangereux, nous le voyons maintenant, par sa faculté de se dédoubler d'une façon qui investit de pouvoirs spéciaux son moi assassin, alors même qu'il continue à se prévaloir de sa pureté médicale1

____________________________

1. Voir Robert Jay Lifton, Les médecins nazis. Le meurtre médical et la psychologie du génocide, Paris, Éd. Robert Laffont, 1989, p. 502.

Page suivante

Retour à la page "Les acteurs: médecins et magistrats".

Retour à la page "Sommaire".