Argument invoqué pour justifier les pratiques euthanasiques: l'utilité sociale et économique

Les exposés faisant état de l'argument de l'utilité sociale et économique commencent malheureusement à être divulgués avec beaucoup d'intensité et de fréquence. Dans beaucoup de milieux, de nos pays comme du Tiers-Monde, l'homme est devenu une sorte de produit que l'on fabrique, admet à l'existence ou au contraire auquel on refuse l'existence, suivant certains critères utilitaires, en particulier d'utilité sociale ou économique.

Dans une interview parue dans L'Avenir de la vie, Jacques Attali développe à ce sujet quelques considérations précieuses:

"L'euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figure. Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit: la logique socialiste c'est la liberté, et la liberté fondamentale, c'est le suicide; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société. Dans une société capitaliste, des machines à tuer, des prothèses qui permettront d'éliminer la vie lorsqu'elle sera trop insupportable ou économiquement trop coûteuse, verront le jour et seront de pratique courante. Je pense donc que l'euthanasie, qu'elle soit une valeur de liberté ou une marchandise, sera une des règles de la société future1."

_________________________________

  1. Jacques Attali, "La médecine en accusation", dans Michel Salomon (éd.), L'avenir de la vie, Paris, Seghers, 1981; voir pp. 274 s.

blint.gif (141 octets) Page suivante

blint.gif (141 octets) Retour à la page "Nous y passerons tous".

blint.gif (141 octets) Retour à la page "Sommaire".