Y aurait-il un rapport entre cette politique démographique des USA et la mutation que l'on observe dans la nature de l'0NU?

On constate d'abord que la plupart des recommandations qu'on trouve dans le Rapport 1991 du FNUAP apparaissent déjà dans le document établi en 1974 sous la direction d'Henry Kissinger (http://www.population-security.org/28-APP2.html - http://www.africa2000.com/SNDX/nssm200all.html). On apprend aussi que l'Agence nord-américaine pour le Développement international (USAID) a aidé des organismes privés et publics à réaliser efficacement des programmes de planning familial.

De là à penser que le gouvernement des USA utiliserait ces divers organismes pour mettre en œuvre son programme d'endiguement démographique, il n'y a qu'un pas, que certains ont déjà franchi1. D'autres vont donc encore plus loin: pourquoi, se demandent-ils, les USA n'utiliseraient-ils pas également, dans le même but, d'autres organismes - tels par exemple la Banque mondiale, le Fond des Nations Unies pour la Population, l'Organisation mondiale de la Santé, et l'ONU elle-même - pour mener leur politique dans ce domaine?

_____________________________________

1. Voir par exemple, dans le Rapport Kissinger, les pp. 113 s., 121 s., 150, 159, 164-166.

Page suivante

Retour à la page "Les organisations internationales".

Retour à la page "Sommaire".