Cela signifierait-il que des institutions spécialisées de l'0NU, et peut-être l'0NU elle-même, seraient impliquées dans des campagnes anti-natalistes dans les pays pauvres?

La grande préoccupation qui apparaît actuellement dans ces institutions internationales, c'est l'organisation d'un marché mondial. Dans le marché planétaire dont certains rêvent, l'homme n'est plus simplement producteur et consommateur. Il est un produit comme un autre. L'homme est produit selon des critères d'utilité, d'intérêt, de plaisir, de solvabilité.

Dans des publications récentes de ses institutions spécialisées, l'ONU - avec la Banque Mondiale - porte une attention de plus en plus grande à l'essor de ce marché planétaire.

C'est selon les convenances de ce marché que l'homme est admis ou non à l'existence et à la transmission de la vie. N'est vraiment homme que l'individu solvable, capable de consommer et de produire.

Page suivante

Retour à la page "Les organisations internationales".

Retour à la page "Sommaire".