Au lieu de réprimer l'avortement, ne vaudrait-il pas mieux le prévenir?

Il est clair qu'il faut créer des conditions permettant à toutes les mères de porter l'enfant qu'elles attendent dans le meilleur climat possible. C'est ce que certains législateurs se sont efforcés de faire depuis des années, en réclamant des soins de santé, des consultations prénatales, des services de logement, une éducation appropriée, des allocations familiales, etc.

Cependant, même les lois que l'on présente comme répressives parce qu'elles punissent l'avortement, ont finalement le même objectif: prévenir celui-ci en offrant une protection juridique à l'enfant non né. Une comparaison avec la sécurité routière est éclairante: les pouvoirs publics ont raison d'organiser des campagnes de prévention des accidents, et ces campagnes portent heureusement des fruits. Mais ces mesures préventives ne dispensent pas de poursuivre les chauffards, parce qu'ils mettent en danger la vie de tiers.

Page suivante

Retour à la page "Prévention - Répression - Adoption".

Retour à la page "Sommaire".