Ne faut-il cependant pas concéder que si les pratiques sont les mêmes, les idéologies, elles, diffèrent?

Les idéologies forgées pour «légitimer» le nazisme et l'avortement ne recourent pas à la même formulation mais elles ont ceci en commun qu'elles "légitiment" des discriminations parfaitement arbitraires entre les êtres humains.

D'où les points communs aux idéologues du génocide et aux partisans de l'avortement: dans les deux cas, l'autre n'est pas reconnu comme un être humain; dans les deux cas, la victime est innocente.

À cela il faut ajouter que, si l'on en croit les statistiques de l'OMS, les victimes annuelles de l'avortement sont incomparablement plus nombreuses que les victimes du génocide exécutées par les nazis.

Page suivante

Retour à la page "Vers l'ultranazisme?".

Retour à la page "Sommaire".