6


 

 


Empire_monocephale.GIF (11007 octets)
 

Cologne.gif (739 octets)
Archevêché de Cologne


L'église impériale  : de Frédéric de Namur à Albert de Cuyck


 

 

 

Au siècle précédent, sous les successeurs de Notger, malgré la perte du comté de Brugeron, à l'exception de Hoegaarden, Beauvechain, Tourinnes-la-Grosse et Chaumont-Gistoux, le territoire liégeois s'est encore considérablement agrandi, notamment :
-du marquisat de Franchimont, du comté de Haspinga (la Hesbaye entre la Meuse et le Geer) et de la seigneurie de Florennes (l'Entre-Sambre-et-Meuse),
-de Waremme et de Couvin avec leurs châteaux, de Fragnée,
-des châteaux d'Argenteau, de Mirwart, de Clermont et de Bouillon avec ses dépendances,
-du monastère de Florennes et de l'inféodation du comté de Hainaut.

Les princes-évêques étaient d'un dévouement absolu à l'empereur à qui ils devaient leur "élection".

La féodalité lotharingienne bien que contrée par les mesures d'Otton et de Brunon s'est affranchie dans ses domaines. L'influence des princes territoriaux ne fait que croître tant dans le chapitre cathédral, où ils sont bien représentés, que dans l'étendue du diocèse, où chacun convoite des agrandissements territoriaux.

Si ces féodaux ne sont pas encore devenus une grande menace pour l'intégrité territoriale de la principauté, ils vont cependant tenter de "contrôler" l'évêque, en intervenant dans son élection.

Enfin, le concordat de Worms va mettre fin, au profit du pape, au pouvoir absolu que l'empereur détenait dans le choix des évêques.

Le puissant chapitre cathédral (60 chanoines) procédera dorénavant au choix de l'évêque. Il restera avec l'
Echevinage (14 échevins à vie) les institutions publiques du XII e siècles.

 

Lothier.gif (370 octets)

INFLUENCE GRANDISSANTE DE LA FÉODALITÉ PRINCIÈRE LOTHARINGIENNE ET RÔLE DÉCISIF DU CHAPITRE CATHÉDRAL DANS LE CHOIX DES ÉVÊQUES DE LIÈGE.

 

1119 Discorde lors de l'élection épiscopale du successeur d'Otbert. Deux candidats : L'archidiacre de Brabant et grand-prévôt de Saint-Lambert Frédéric de Namur, partisan du pape et l'archidiacre de Hesbaye Alexandre, partisan de l'empereur excommunié.

L'empereur Henri V attribue l'évêché à Alexandre. Aidé du duc de Basse-Lotharingie Godefroid Ier de Louvain, Alexandre investit la cité épiscopale. L'archevêque de Cologne Frédéric Ier de Schwarzenbourg (1100-1131), qui soutient le grand-prévôt Frédéric de Namur, excommunie Alexandre.

1119 (23 avril) Élection, à Cologne, de Frédéric de Namur.
1119-1121 (27 mai) Frédéric de Namur
Fils du comte Albert III de Namur (1063/1064-1102) et de Ide, veuve du duc de Basse-Lotharingie (1046-1065) Frédéric de Luxembourg. Frère du comte Godefroid de Namur (+ en 1139). Formé dans les écoles liégeoises. Chanoine puis archidiacre et grand-prévôt du chapitre de Saint-Lambert.
1119 (24 octobre) Echec de l'entretien de Mouzon entre le pape Calixte II (1119-1124) et l'empereur.
1119 (26 octobre) Consécration de Frédéric de Namur par le pape Calixte II (1119-1124) lors du concile de Reims. Henri V et Alexandre sont de nouveau excommunié.
Alexandre et le duc de Basse-Lotharingie Godefroid de Louvain s'emparent du château de Huy.
L'évêque et son frère le comte Godefroid de Namur reprennent le château de Huy. puis repoussent les armées du duc qui ravagent les terres liégeoises et namuroises.
Soumission d'Alexandre.
1120 Saint Norbert fonde l'ordre des Prémontrés.
1121 Fondation de l'abbaye des Prémontrés de Floreffe par le comte Godefroid de Namur et son épouse Emersinde.
1121 (27 mai) Mort de Frédéric de Namur dans des circonstances mal déterminées. Pourrait avoir été empoisonné, selon le "Vita Frederici". Il est enterré dans la cathédrale Saint-Lambert.
Avec l'aide du duc de Basse-Lotharingie Godefroid de Louvain, l'archidiacre Alexandre se fait élire.
1121 (2  septembre) Une assemblée des partisans des deux camps, convoquée par l'archevêque de Cologne, force l'archidiacre Alexandre à renoncer à l'évêché de Liège, le duc de Basse-Lotharingie ayant probablement renoncé à le soutenir.
Une année s'écoule avant que le successeur de Frédéric de Namur soit connu.
1122 Henri V passe les fêtes de Pâques à Liège.
1122 (23 septembre) Concordat de Worms :  fin de la querelle des investitures; le pape et l'empereur se sont réconciliés. L'empereur déclarait renoncer à l'investiture par la crosse et l'anneau (pouvoir spirituel) et promettait de laisser à l'Eglise le libre choix des évêques et des abbés. En échange, le Pape lui reconnaissait le droit de présider à ces élections et de donner ensuite au prélat nouvellement désigné une investiture par le sceptre (pouvoir temporel).
1123-1128 (1er janvier)

Albéron Ier
Frère du duc de Basse-Lotharingie et comte de Louvain Godefroid Ier. Primicier de la cathédrale de Metz et prévôt de la collégiale de Saint-Sauveur à Metz. Il n'appartient pas au clergé liégeois, trop compromis dans l'élection précédente. Investi des droits régaliens de la principauté par l'empereur Henri V et consacré par l'archevêque de Cologne Frédéric Ier.
Abolit le droit de main-morte dans toute l'étendue de ses domaines.
1123 Des convertis s'installent à Beaufays, au lieu dit Belle Fontaine, sur le territoire de Jupille, possession de l'église de Verdun.
1123 Premier concile du Latran (neuvième concile œcuménique).
1123 Le prieuré de Saint-Gilles élevé au rang d'abbaye, avec la règle de saint Augustin.
entre 1124 et 1128 Une communauté de chanoines réguliers s'installe à Géronsart et adopte la règle de saint Augustin. Fondation du prieuré de Géronsart.
1124 Les Prémontrés s'installent à Cornillon (Chapelle des Douze Apôtres).
1124 Albéron Ier instaure la célébration du culte de sainte Marie-Madeleine à Liège.
1124 Installation d'un prieuré clunisien à Bertrée.
1124 Apparition de l'Avoué de Hesbaye, porte-étendard de l'armée épiscopale.
(1107)(1120)(1122) Entre 1125 et 1128 Érection de l'église Saint-Clément et Saint-Trond aux Degrés de Saint-Pierre (vendue en 1815 et démolie en 1846).
1125 L'empereur Henri V passe les fêtes de Pâques à Liège.
1125 (22 mai) Mort de l'empereur Henri V. Fin de la dynastie de Franconie.
1125 (13 septembre) Couronnement de Lothaire de Supplinbourg à Aix-la-Chapelle.
1126 Bovon fonde le prieuré de Castert, dédié à sainte Marie-Madeleine.
1126 Albéron Ier consacre l'église de Saint-Gilles.
vers 1127 Arnoul II (vers 1127-1145), fils d'Arnoul Ier, comte de Looz.
vers 1127 Fondation de l'église Sainte-Marie-Madeleine-en-Isle, où s'installe une communauté de chanoines réguliers.
1127 Une communauté double s'installe à Solières. Oratoire dédié à la Vierge et à saint Jean-Baptiste.
1128  (1er janvier) Mort d'Albéron Ier. Il est enterré dans l'abbaye de Saint-Gilles-en-Publémont.
1128-1135  (entre le 30 mai et le 6 juin)

Alexandre Ier
Issu de la noblesse. Archidiacre de Hesbaye, coûtre de Saint-Lambert, prévôt de Saint-Barthélemy. et de Saint-Martin et vice-évêque de Liège. Après sa tentative manquée lors de l'élection de Frédéric de Namur, il est cette fois élu canoniquement. Reçoit les droits régaliens du roi Lothaire III  et est consacré par son ancien ennemi l'archevêque Frédéric Ier de Cologne.
1128 La communauté de chanoines de Wanze est rattachée à l'abbaye de Floreffe.
1128 (avant le 13 juin) Le roi Lothaire III dépose le duc de Basse-Lotharingie Godefroid Ier de Louvain et lui donne pour successeur le comte Waleran II de Limbourg, fils de Henri Ier de Limbourg.
1129 (7 août) Allié à son ancien ennemi le comte Waleran de Limbourg, duc de Basse-Lotharingie, l'évêque remporte la victoire, à Wilderen, près de Duras, sur le comte Godefroid Ier de Louvain (1095-1139), son ancien protecteur.
vers 1129 Fondation de l'hôpital des Coquins ou de Saint-Christophe par des religieuses de l'ordre de Saint-Augustin.
Entre 1130 et 1140 Godeschalc, moine de Gembloux, continue le "Gesta abbatum Gemblacensium" de Sigebert de Gembloux, jusqu'à l'abbé Anselme, soit de 1050 à 1136.  
1130-1131 La réforme clunisienne à l'abbaye de Lobbes.
1130 Wibald élu abbé de Stavelot (1130-1158). Il sera à la chancellerie d'Empire un collaborateur des empereurs Lothaire, Conrad III et Frédéric Barberousse.
1130 On compte 26 paroisses dans la Cité. Ce chiffre restera immuable jusqu'au rattachement de la principauté à la France et au concordat de 1801.
1130 Faute de compagnons, Bovon donne Castert à Neufmoustier.
1130 (juin) Incendie accidentel de l'abbatial de Saint-Hubert, qui est reconstruite par les abbés Gilbert (mort en 1144) et Jean de Waha (mort en 1167).
1130 (21 septembre) Dédicace et consécration de l'église de Neufmoustier, dont le prieuré aurait été fondé par Pierre l''Ermite (mort en 1115).
1131 (22 mars) Le pape Innocent II (1130-1143) rencontre le roi Lothaire III et son épouse Richenza dans la cathédrale de Liège, en présence de saint Bernard et de 32 évêques. Il condamne les prêtres mariés.
1133 (4 juillet) Couronnement impérial de Lothaire, à Rome, par le pape Innocent II (1130-1143).
1134 Le château de Bouillon, acquis par Otbert, tombe entre les mains du comte Renaud de Bar (1105-1150).
1135 Accusé de simonie, Alexandre Ier ne se présente à aucune des trois convocations du pape Innocent II et est déposé au concile de Pise, entre le 30 mai et le 6 juin 1135. Il se retire dans le monastère de Saint-Gilles-en-Publémont où il meurt le 6 juillet 1135. Enterré dans cette abbaye.
1135 Un hérétique brûlé à Liège.
1135-1145 (22 mars)

Albéron II
N'appartient pas au clergé liégeois. Archidiacre et primicier de Metz. Fils du comte Otton de Chiny et de la fille du comte Albert III de Namur. Beau-frère du comte Godefroid Ier de Louvain, ex-duc de Basse-Lotharingie (1095-1139). Neveu du comte Godefroid de Namur (1102-1139) et de l'évêque (1119-1121) Frédéric de Namur. Elu selon les formes canoniques sous l'influence de la féodalité lotharingienne namuroise et brabançonne.
1136 Conflit entre les comtes Godefroid de Namur et de Louvain à propos de l'élection abbatiale de Gembloux.
1136 Incendie du monastère de Gembloux.
1137 (3 décembre) Mort de Lothaire III de Supplinbourg.
1138-1254

LUTTE DU SACERDOCE ET DE L'EMPIRE

1138 Les Hohenstaufen : élection de Conrad III (1138-1152).
1139 Mort du duc de Basse-Lotharingie Walerand II, comte de Limbourg.
1139 (8 avril) Deuxième concile du Latran (dixième concile œcuménique).
entre 1139 et vers 1150 Nizon, moine de Saint-Laurent, contemporain de l'évêque Frédéric de Namur, compose le "Vita Frederici".
1139 Conrad III à Liège.
1139 Le prieuré de Flône est élevé au rang d'abbaye.
1139 (avril) L'évêque Albéron II participe au 2ème concile du Latran.
1140 Le prieuré du Mont Cornillon devient une abbaye des Prémontrés.
1140 Godefroid II de Louvain (1140-1142), duc de Basse-Lotharingie.
1140 et 1142 Renaud de Bar et Henri l'Aveugle, comte de Luxembourg (1136-1196) et de Namur (1139-1196) , attaquent la ville de Fosses, la brûlent et la livrent au pillage.
1141 (17 août au 22 septembre) Reconquête de Bouillon, perdu en 1134. Aidé par le comte de Luxembourg et de Namur Henri l'Aveugle, et en présence des reliques de Saint-Lambert, l'évêque Albéron II force la garnison à capituler.
Histoire du duché de Bouillon.
entre 1141 et 1153 Un chanoine de Saint-Lambert, qui assiste à la prise du château de Bouillon en 1141, raconte cet événement dans le "Triumphus sancti Lamberti de castro Bullonio".
1142 Mort du duc de Basse-Lotharingie Godefroid II de Louvain. Minorité de Godefroid III. Déclin passager de la maison de Louvain.
1143 Vaste incendie en Féronstrée.
1143 (19 décembre) Translation des reliques de saint Lambert dans une nouvelle châsse en présence de l'évêque, de la noblesse et du clergé.
L'évêque Albéron II institue la fête du Triomphe de saint Lambert pour célébrer la victoire et la reconquête de Bouillon. Il fixe la date au 28 avril et reporte à la même date, la fête de la Translation du corps de saint Lambert de Maastricht à Liège, qui se célébrait le 24 décembre, véritable jour anniversaire.
entre 1143 et 1147 Le chanoine Nicolas de la cathédrale rédige une nouvelle biographie de saint Lambert, le "Vita Landeberti episcopi Traiectensis", où il y fait figurer tous les détails qu'il peut se procurer.
Dénoncé pour son immobilisme devant la féodalité Lotharingienne par le grand-prévôt de Saint-Lambert, Henri de Leez,  l'évêque Albéron II est convoqué par le pape Eugène III (1145-1153).
1145 Arnoul II, comte de Looz, cède son comté à son fils aîné, Louis (1145-1171)
1145 (22 mars) Mort d'Albéron II, à Orte, sur le Tibre, au Nord de Rome, alors qu'il séjourne auprès du pape. Enterré sur place.
 
1145-1164 (4 septembre) Henri II de Leez
Issu de la noblesse de Grand-Leez, près de Gembloux. Chanoine de Saint-Lambert, curé de Grand-Axhe (près de Waremme) en 1135. Accompagne l'évêque Albéron II au 2ème concile du Latran en 1139. Toujours simple chanoine en 1140. Devient archidiacre de Famenne en 1141 ou 1142. Participe avec Albéron II au siège de Bouillon en 1141. Devient prévôt de Saint-Lambert en 1142. Est élu selon les formes canoniques avec l'appui du pape et du chapitre cathédral le 13 mai 1145 en dehors de toute influence de la féodalité lotharingienne, semble-t-il.
Sur une monnaie frappée par ce prélat on trouverait la plus ancienne représentation connue du
Perron dans notre région.
1145 (24 juin) Consacré par l'archevêque Arnold Ier de Cologne (1138-1151).
1145 (17 octobre) Bulle du pape Eugène III (1145-1153) qui engage le clergé et le peuple de Liège à obéir au nouvel évêque et menace les rebelles des peines canoniques.
1145 (Automne) Présence à Liège d'un légat pontifical, le cardinal Gérard.
1146 Fondation de l'abbaye de Villers (duché de Brabant), par des moines venus de Clairvaux, compagnons de saint Bernard.
1147 (18 janvier) Saint Bernard célèbre la messe à Saint-Lambert et prêche la seconde croisade.
1147 Henri de Leez confie l'église d'Aulne à saint Bernard pour qu'il y installe des moines blancs (cisterciens).
Avant 1149 Les moines noirs s'installent à Namêche.
1149 Conflit entre le comte de Hainaut Baudouin IV (1120-1171) et le comte de Flandre Thierry d'Alsace (1128-1168). Henri de Leez se porte au secours de son vassal le comte de Hainaut.
1149 Henri de Leez  reconstruit le château de Fosses et entoure la ville d'une muraille.
1150 Henri l'Aveugle, comte de Luxembourg et de Namur, brûle Ciney.
1151  (1er février) Bataille d'Andenne : en présence des reliques de Saint-Lambert, victoire de l'évêque de Liège dans sa lutte contre le comte de Namur Henri l'Aveugle. Cette victoire assure la prépondérance de l'évêque sur le comte de Namur dans la vallée de la Meuse.
1151 Un légat du pape à Liège.
1151 Conrad III à Liège.
1151 (22 juillet) L'église de Saint-Nicolas-en-Glain convertie en prieuré et consacrée.
1151 Henri de Leez confie l'église de Sainte-Marie-Madeleine-en-Isle à l'abbaye voisine de Saint-Jacques.
1152 L'évêque de Liège intervient auprès de l'empereur pour éviter que le comte de Flandre n'obtienne le pouvoir seigneurial sur Cambrai.
1152 (4 mai) Mort de l'empereur Conrad III. Son neveu, Frédéric de Souabe (Barberousse), élu (1152-1190).
entre 1153 et 1182 Renier de Saint-Laurent écrit le "Triumphale Bulonicum", basé sur le récit de témoins oculaires de la prise du château de Bouillon, en 1141.
après 1153 Renier de Saint-Laurent écrit une histoire succincte de son monastère le "De gestis abbatum S. Laurentii", continué jusqu'en 1342 par un auteur anonyme et poursuivi jusqu'en 1404 par Arnold de Borchout, chanoine de Saint-Materne.
1154 Un légat du pape à Liège.
1154 Charte qui énumère les acquisitions territoriales de l'évêque Henri de Leez :  châteaux de Herzogenrath (Rolduc), Beaumont près d'Esneux, Duras, Fontaine-l'Evêque, Born, Revogne, Emeville près de Flostoy et Walcourt.
1155 Frédéric Barberousse confirme au duc de Basse-Lotharingie Godefroid III l'avouerie de Saint-Trond.
début 1155 septembre 1155 L'évêque accompagne le roi Frédéric Ier dans sa première expédition en Italie.
1155 (24 juillet) L'évêque obtient du pape Adrien IV (1154-1159) une confirmation générale des possessions de l'Eglise liégeoise, ce qui nous permet d'avoir une liste des biens liégeois à cette époque.
1155 (7 septembre) Henri de Leez obtient de Frédéric Ier Barberousse la confirmation de toutes les possessions de l'église de Liège et l'abbaye de Thorn, les châteaux de Rochefort, de Givet, de Franchimont, de Kessenich.
1156 Frédéric Ier Barberousse à Liège.
1156 (18 juin) Couronnement impérial de Frédéric Ier Barberousse par le pape Adrien IV (1154-1159).
1156 (22 septembre) Nouvel incendie accidentel de l'abbatiale de Saint-Trond, dont la restauration par l'abbé Wiric commence l'année suivante.
1157 Nouvel incendie du monastère de Gembloux.
1157 Naissance de Renier de Saint-Jacques (1157- vers 1250).
1158 Fondation du monastère de Bernardfagne (près de Ferrières).
1158-1162 Henri de Leez accompagne l'empereur Frédéric Ier Barberousse dans sa seconde expédition en Italie.
1159 Première mention de l'hospice des Coquins ou Saint-Christophe (à côté de l'église du même nom).
1159 (septembre) Élection simultanée de deux papes : Alexandre III (1159-1181) et Victor IV (1159-1164). La France et l'Angleterre pour Alexandre III; L'Empire pour Victor IV.
1159-1177 Schisme d'Occident. L'église liégeoise apporte son soutien inconditionnel à l'empereur et aux antipapes.
1160 Le comte Godefroid de Duras (mort en 1161) dévaste Brustem, possession du comte de Looz, située tout près de Saint-Trond.
1160 Le prince-évêque agrandit le palais épiscopal.
1161 Apparition des communes jurées. Selon A. Esmein, Cours élémentaire d'histoire du droit français, 5e édit., 1903, p. 304, une commune jurée est une "association, sous la foi du serment entre les habitants d'une ville, pour se défendre mutuellement contre les agresseurs et les oppressions, et pour empêcher entre eux les discordes et les violences".
1162 Composition de la continuation de la chronique de Folcuin (Gesta abbatum Lobiensium), de cet abbé (965) à l'abbé Francon (1159), probablement par un moine de Lobbes.
1162 Henri de Leez assiste à la destruction de Milan.
1163-1164 L'évêque de Liège accompagne une troisième fois l'empereur Frédéric Ier Barberousse dans une expédition en Italie.
1164 (26 avril) Henri II de Leez consacre l'antipape Pascal III (1164-1168).
1164 (4 septembre) Mort de Henri II de Leez à Pavie. Enterré dans la cathédrale Saint-Lambert.
1164-1167 (9 août)

 

Alexandre II
Probablement issu de la noblesse hesbignonne. Apparenté aux comtes de Duras. Archidiacre de Hesbaye en 1130. Archidiacre de l'église de Trèves en 1135. Prévôt de la cathédrale Saint-Lambert en 1145. Est élu selon les formes canoniques, probablement avec l'appui du chapitre cathédral. Partisan de l'empereur Frédéric Ier et de l'antipape Pascal III (1164-1168).
1165 (10 avril) Construction de l'abbatiale du monastère de Floreffe.
1165 (mai) Diète de Würzbourg.
1165 (octobre) Alexandre II est consacré par l'archevêque de Cologne Rainald de Dassel (1159-1167), à Xanten sur le Rhin.
1165 (29 décembre) Charlemagne est canonisé à Aix-la-Chapelle par Rainald de Dassel et Alexandre II en présence de l'empereur Frédéric Ier Barberousse.
1167 (16 février) L'évêque de Liège et l'abbé Erlebald de Stavelot, qui participent à la quatrième expédition italienne de l'empereur Frédéric Ier Barberousse, entrent à Faenza en Emilie, aux fins de contraindre les habitants de la ville à jurer obéissance à l'antipape Pascal III.
1167 (29 mai) Alexandre II prend part à la bataille de Tusculum, au sud-est de Rome.
1167 (9 août) Mort d'Alexandre II, à Rome, de la peste. Enterré dans la cathédrale Saint-Lambert à Liège.
1167 Pierre d'Alsace (1167-1173), fils du comte de Flandre Thierry d'Alsace (1128-1168), élu à l'évêché de Cambrai par la volonté de l'empereur Frédéric Ier Barberousse.
1167 Philippe de Heinsberg (1167-1191), chancelier de l'empire, doyen de Cologne, grand-prévôt et archidiacre de Liège élu archevêque de Cologne par la volonté de l'empereur Frédéric Ier Barberousse.
1167-1191 (5 août)

Raoul de Zahringen
Fils du duc Conrad de Zahringen (mort en 1152) de Souabe et de Clémence de Namur (morte en 1158). Neveu, par sa mère, de Henri l'Aveugle, comte de Luxembourg (1136-1196) et de Namur (1139-1196) et du comte Baudouin IV de Hainaut (1120-1171), vassal de l'église Saint-Lambert depuis 1076. A fait ses études dans l'école de la cathédrale de Mayence. Bénéficie de l'élection à l'archevêché de Cologne du grand-prévôt de Saint-Lambert Philippe de Heinsberg et de l'influence de son oncle Henri l'Aveugle. Consacré par l'archevêque Chrétien de Mayence.
1168 (octobre) Raoul de Zahringen participe à l'ambassade impériale auprès des rois Louis VII (1137-1180) de France et Henri II (1154-1189) d'Angleterre pour les réconcilier et pour les écarter du pape Alexandre III.
1169 (15 août) Couronnement du roi Henri VI, à Aix-la-Chapelle.
1170 Lambert le Bègue (1131-v.1177) fonde à Liège le béguinage de Saint-Christophe.
1171 L'empereur Frédéric Ier Barberousse à Liège.
1171 (avant le 8 mars) L'évêque Thierry de Metz engage Saint-Trond à l'empereur Frédéric Ier Barberousse.
1171 (12 juillet) La fortification de Brustem entraîne des hostilités entre d'une part le comte Louis Ier de Looz (1145-1171) et d'autre part le comte Gilles de Duras et l'abbé Wiric de Saint-Trond.
Intervention du duc de Basse-Lotharingie Godefroid III de Brabant (1142-1190), qui fait cesser les hostilités.
1171 (10 août) Mort de Louis Ier, comte de Looz. Son fils Gérard (1171- v.1195), comte de Looz.
1171 (septembre) Reçoit du duc de Basse-Lotharingie Godefroid III  le bénéfice de Herstal.
1172 Le comte Gérard de Looz (1171-v.1195) et son frère Hugues entreprennent une nouvelle fortification de Brustem.
1175 Charte de Gérard de Looz aux habitants de Brustem, qui leur accorde les mêmes privilèges que les bourgeois de Liège, et qui nous fait connaître l'état de la coutume liégeoise à cette époque :
- plus de droit de main-morte ni de confiscation.
- droit d'hérédité de la famille du condamné.
- l'obligation du combat judiciaire ne s'applique plus aux bourgeois.
- amélioration du sort du débiteur insolvable.
1175 Améliore les fortifications de Huy.
1175 L'évêque achète à l'empereur Frédéric Ier Barberousse des biens impériaux de la rive gauche de la Meuse dont Saint-Trond et les villages de Rotem, Wolder, Vroenhoven, Montenaken, Vreren et Veulen.
vers 1176 Fondation de l'hospice (Léproserie) de Cornillon.
1176 Plus ancien acte de l'échevinage liégeois, qui donne un règlement à la léproserie de Cornillon, où sont associés des "CETERI CIVES LEODIENSES".
1177 ou 1187 Mort de Lambert le Bègue.
1177 (1er août) Traité de Venise : fin du schisme. Réconciliation du pape Alexandre III  et de l'empereur Frédéric Ier Barberousse.
1178 Le légat du pape Jean Lombard à Liège pour convoquer les abbés du diocèse au 3ème concile du Latran.
1179 (5 mars - 19 mars) Troisième concile du Latran (onzième concile œcuménique).
1179 (mars) Raoul de Zahringen participe au 3ème concile général du Latran.
1179 (juillet) L'évêque entre en guerre contre le comte Gérard de Looz. Le comte de Looz pille et brûle Tongres. Les milices de Saint-Trond incendient Brustem.Les troupes liégeoises de l'évêque et les milices de Saint-Trond détruisent Looz et son château.
Les comtes Henri l'Aveugle de Namur et Englebert de Berg font suspendre les hostilités.
La puissance militaire du comte Gérard de Looz est anéantie.
1180 (août) Les troupes de l'évêque incendient Bilsen.
1180 Paix rétablie entre le comté de Looz et l'abbaye de Saint-Trond.
vers 1180 Huy et Visé ont leur léproserie.
1181 Un légat du pape à Liège.
1182 Le roi Henri VI à Liège.
1182 Restauration de l'abbatiale de Saint-Laurent, suite à un incendie provoqué par la foudre le 22 mars.
Consécration le 3 novembre par l'évêque Raoul de Zahringen.
1183 Première mention de l'hospice de Sainte-Marguerite.
1183 Raoul de Zahringen renonce en faveur de son cousin Baudouin V, comte de Hainaut (1171-1195), à ses droits sur l'héritage du comte de Namur-Luxembourg Henri l'Aveugle et s'engage à défendre contre quiconque les prétentions du comte de Hainaut. En échange ce dernier cède à l'évêque tous les revenus de l'alleu de Durbuy, sauf la forteresse.
Le comte de Flandre Philippe d'Alsace (1168-1191) se porte garant des engagements.
1184 (mai) Raoul de Zahringen participe à la Diète de Mayence qui règle la future succession du comte Henri l'Aveugle par la fusion des comtés de Namur, Durbuy, Laroche et Luxembourg en un marquisat de Namur pour le comte Baudouin V de Hainaut, lequel deviendra prince d'Empire, comme les princes ecclésiastiques.
(1183) (1184) 1185 Apparition dans une charte, munie du sceau de la commune, relative à la léproserie de Cornillon, à côté de l'avoué et des 14 échevins, des Jurés et des 2 maîtres, ancêtre du conseil communal.
avant 1185 Godefroid III de Louvain ou de Brabant récupère Herstal.
vers 1185 Conon et son frère Pierre de Montaigu-Duras, sans descendants, lèguent tous leurs biens, tant alleux que fiefs, à l'Eglise de Liège.
vers 1185 Gembloux incorporé définitivement au territoire des ducs de Brabant.
1185 Troisième incendie du monastère de Gembloux.
1185 Première mention de la Fraternité Saint-Michel ou Aumône de la Cité. (pour les pauvres non recueillis dans les hospices).
1185 Première mention de la société des Trente Prêtres, formée des curés des 24 paroisses de la Cité et des 6 paroisses extra muros (plus tard, entre 1407 et 1440, 32 membres), dont le but est de soulager l'indigence du clergé paroissial (premier groupement professionnel).
1185 (26 ou 28 avril) Incendie de la cathédrale Saint-Lambert (celle de Notger), d'une section du palais épiscopal, de l'église des Onze-Mille-Vierges de la rue Sainte-Ursule, de la collégiale Saint-Pierre et de l'église paroissiale des saints Trond et Clément. Une grande partie du XIIIe siècle sera consacrée à la reconstruction de la cathédrale de Saint-Lambert, qui aura pour premier maître d'œuvre un certain Henri de Louvain, de la paroisse Saint-Michel..
1185 Terrible inondation à Liège.
1185 L'hospice de Cornillon est doté d'une église propre, d'un cimetière et d'un prêtre particulier, conformément aux prescriptions du concile du Latran.
1185 (septembre) Le roi Henri VI à Liège en vue d'obtenir une aide militaire au profit du comte de Flandre Philippe d'Alsace contre le roi de France Philippe-Auguste.
1186 (juillet) Remise en question de l'héritage futur du comte Henri l'Aveugle, qui s'est réconcilié avec son épouse Agnès de Gueldre et vient d'avoir une fille : Ermesinde (1186-1247).
1187-1188 Hostilités entre le comte Baudouin V de Hainaut et la coalition du comte de Namur-Luxembourg Henri l'Aveugle.
1187 (2 octobre) Prise de Jérusalem par Saladin.
1188 (début mars) Henri d'Albano, cardinal-légat, prêche la croisade à Liège.
1188-1189 Raoul de Zahringen vend l'héritage de Montaigu-Duras, probablement pour financer son départ en croisade :
- les châteaux de Clermont et de Rochefort, avec l'avouerie de Dinant vont à Wery de Walcourt
- le château de Duras va à Gérard de Looz.
vers 1188 Fondation de l'abbaye cistercienne du Val-Saint-Lambert.
1189 (janvier) Henri VI à Liège, notamment pour régler la question namuroise..
1189 Début de la reconstruction du palais épiscopal, suite à l'incendie de 1185..
1189 Raoul de Zahringen donne un nouveau règlement à la léproserie de Cornillon, en remplacement de celui de l'échevinage de 1176.
1189 Érection de l'église Saint-Pholien.
1189 Première mention de l'hospice Saint-Abraham (près de l'église Saint-Jean-Baptiste).
1189 (avril) L'évêque Raoul de Zahringen accompagne l'empereur Frédéric Ier Barberousse dans la troisième croisade.
1189 (7 septembre) Consécration par Philippe de Heinsberg, archevêque de Cologne, d'une partie de la cathédrale restaurée (autel oriental).
vers 1190 Réédification de la collégiale Saint-Pierre, suite à l'incendie de 1185.
1190 Le comté de Looz devient fief de l'Eglise de Liège et reviendra à la principauté en cas d'absence d'héritier mâle. (Pour certain, il l'aurait déjà été depuis 1040, étant lui-même un fief du comté de Haspinga, cédé à Liège à cette date).
1190 (10 juin) Mort en Terre Sainte de l'empereur Frédéric Ier Barberousse.
1190 (juillet) Abandonné par ses alliés, Henri l'Aveugle cède au comte Baudouin V de Hainaut l'héritage des comtés de Namur, Durbuy et Laroche.
1190 (23 septembre) Diète de Schwäbisch-Hall qui consacre Baudouin V de Hainaut marquis de Namur (sans le comté de Luxembourg) et l'élève au rang des princes d'Empire.
Opposition du duc Henri Ier de Brabant (1190-1235), également duc de Basse-Lotharingie, qui fait valoir qu'on, ne peut établir de prince dans son duché de Basse-Lotharingie.
Démembrement et liquidation du duché de Basse-Lotharingie ou Lothier. L'exercice du pouvoir ducal de Basse-Lotharingie est dorénavant limité aux territoires brabançons.

La principauté de Liège ne fait plus partie du duché de Basse-Lotharingie, qui ne comprend plus que le duché de Brabant.
1191 (14 avril) Couronnement impérial de Henri VI (1190-1197) par le pape Célestin III (1191-1198).
1191 (5 août) Mort à Fribourg de l'évêque Raoul de Zahringen. Enterré dans le monastère familial de Saint-Pierre-en-Forêt-Noire.
1191(septembre-octobre) Le comte de Hainaut et marquis de Namur Baudouin V occupe le comté de Flandre de son beau-frère Philippe d'Alsace, mort devant Saint-Jean d'Acre le 1er juin 1191. Il régnera en Flandre sous le nom de Baudouin VIII de 1191 à 1194.
1191-1195

SCHISME DE L'EGLISE LIÉGEOISE

Deux prétendants à l'investiture, dont les parents cherchent à placer l'évêché sous leur influence :

- l'archidiacre (de Brabant) et prévôt de Saint-Pierre et de Saint-Jean Albert de Louvain, né aux environs de 1166, frère du duc Henri Ier de Brabant (1190-1235) et neveu des duc Henri III de Limbourg (1167-1221) et comte Albert III de Dasbourg-Moha et de Metz (mort en 1211).

- le vice-évêque et grand-prévôt de Saint-Lambert, également  prévôt de Saint-Martin et de Saint-Denis, Albert de Rethel, neveu du comte de Namur Henri l'Aveugle (1136-1196), cousin germain de l'évêque défunt Raoul de Zahringen et du puissant comte Baudouin V de Hainaut (1171-1195), prince d'Empire et premier marquis de Namur, allié le plus sûr de l'empereur en Basse-Lotharingie.

1191 (08 septembre) L'élection débouche sur une impasse, avec majorité cependant pour :
1191-1192 (24 novembre)

Albert de Louvain
né aux environs de 1166, frère du duc Henri Ier de Brabant (1190-1235) et neveu des duc Henri III de Limbourg (1167-1221) et comte Albert III de Dasbourg-Moha et de Metz (mort en 1211), archidiacre (de Brabant) et prévôt de Saint-Pierre et de Saint-Jean.
1192 (13 janvier) Diète de Worms : les deux "élus" se présentent devant l'empereur Henri VI, qui prend une décision inattendue en attribuant l'évêché de Liège au chanoine de Saint-Lambert et prévôt à Bonn, à Saint-Servais de Maastricht et à Saint-Florin de Coblence :
1192-1193 Lothaire de Hochstaden
frère du comte Thierry de Hochstaden et de Dalhem, invoquant son droit de dévolution en cas de désaccord des électeurs et à qui il avait vendu la chancellerie d'Empire deux jours plus tôt pour échapper à l'accusation de simonie.
1192 L'empereur Henri VI à Liège, pour écraser l'opposition à Lothaire de Hochstaden.
Liège aux mains de l'Empereur.
Ralliement d'Albert de Rethel à Albert de Louvain.
Le pape Célestin III (1191-1198) reconnaît la légitimité de l'élection d'Albert de Louvain et, pour certains, l'aurait élevé au cardinalat.
1192 (avril) L'empereur Henri VI investit le comte de Hainaut et marquis de Namur Baudouin V de la Flandre Impériale.
1192 (septembre) L'empereur Henri VI force le duc Henri de Brabant à renier son frère et à prêter hommage à Lothaire de Hochstaden.
1192 (20 septembre) Albert de Louvain est consacré par l'archevêque de Reims, cardinal de Sainte-Sabine et légat pontifical, Guillaume aux Blanches Mains, mais reste exilé dans cette ville.
1192 (24 novembre) Assassinat d'Albert de Louvain aux environs de Reims, probablement sous l'instigation de l'empereur Henri VI. Il est enterré dans la cathédrale Notre-Dame de Reims.
1193 Soulèvement féodal.
Lothaire de Hochstaden excommunié et déposé par le pape.
1193 Des moines cisterciens fondent le Val-Saint-Lambert.
1193 (octobre) L'empereur Henri VI laisse à la disposition du duc de Brabant et du duc de Limbourg le siège épiscopal de Liège. Ils y installent le sous-diacre :
1193-1195

Simon de Limbourg
âgé de 16 ans,  fils de Henri III de Limbourg
1193 (13 novembre) Investiture de Simon de Limbourg par l'empereur Henri VI.
Liège aux mains des Brabançons.
Opposition des archidiacres Albert de Rethel, Albert de Cuyck, Otton de Fauquemont et Hugues de Pierrepont, tous parents du comte Baudouin V de Hainaut, VIII de Flandre, qui en appellent au pape.
1194 L'élection de Simon de Limbourg est cassée par le pape.
vers 1194 Renier de Saint-Jacques poursuit, pendant 36 ans, jusqu'en 1230, l'oeuvre de Lambert  le Petit, moine de Saint-Jacques, qui composa  une "chronique" de l'abbaye : "Annales Sancti Jacobi Leodiensis" où il relata l'histoire de l'église liégeoise et des principaux événements survenus de la deuxième moitié du XIe siècle jusqu'à sa mort en 1194. Les auteurs furent, l'un ou l'autre, contemporains des événements qu'ils relatent entre 1174 et 1230.
1194 Fondation du monastère de Robermont par Wéry des Prés.
1194 (novembre) Liège étant occupée par Simon de Limbourg et les siens, l'assemblée pour l'élection du nouvel évêque se tient dans la collégiale Saint-Aubain à Namur où est élu :.
1194-1200 (2 février)

Albert de Cuyck
archidiacre et prévôt de Saint-Paul, originaire d'une famille noble du Nord du diocèse de Liège, sur la rive gauche de la Meuse.
Albert de Cuyck est le premier des princes-évêques possédant un blason marqué de stabilité. En réalité, c'est Hugues de Pierrepont qui possède le premier blason fixe. Avant eux, les nobles avaient des blasons différents selon les circonstances. 

vers 1195

Mort de Gérard, comte de Looz, en Palestine; son fils aîné Louis II (v.1195-1218), comte de Looz.

1195

Henri III de Limbourg inféode au duc Henri de Brabant ses alleux de Rolduc et tout ce qu'il possède par droit d'héritage entre la Meuse, la Moselle et le Rhin.

1195

Découverte de la houille en Hesbaye.
1195 Le comte Baudouin V de Hainaut, allié de l'évêque Albert de Cuyck prend Dinant, pille et brûle Ciney, assiège les châteaux de Halloy et de Huy.
Traité entre le comte Baudouin V de Hainaut, marquis de Namur, et le duc Henri de Brabant permettant à Simon de Limbourg et à Albert de Cuyck de se présenter, à Rome, devant le pape Célestin III (1191-1198).
Dans l'attente, partage des villes et des forteresses de l'évêché :
Baudouin V reçoit : Huy, Halloy, Dinant, Fosses, Thuin et Couvin.
Henri de Brabant reçoit : Liège, Maastricht, Tongres, Franchimont et Waremme.
1195 (1er août) Mort, à Rome, de Simon de Limbourg, qui venait d'être élevé au cardinalat. La décision du pape n'avait pas encore été prise quant à l'évêché de Liège.

Albert de Cuyck est reconnu par le pape comme légitime évêque de Liège.

A Liège, à l'annonce de la mort de Simon de Limbourg, ses partisans élisent :
Otton de Fauquemont
archidiacre et grand-prévôt de Saint-Lambert
1195 (18 décembre) Mort de Baudouin V de Hainaut et marquis de Namur. Baudouin IX de Flandre (1194-1202) devient comte de Hainaut sous le nom de Baudouin VI (1195-1202).
1195 (décembre) Albert de Cuyck, à Worms, chez l'empereur Henri VI, où il reçoit l'investiture. Soumission d'Otton de Fauquemont.
1196 Deux chapelains impériaux créés par l'empereur Henri VI en expiation de l'assassinat de saint Albert de Louvain.
1196 Mention du pont d'Ile.
1196 (7 janvier) Albert de Cuyck est consacré par l'archevêque de Cologne.
L'empereur Henri VI cède son domaine de Vreren à Saint-Lambert.
1196 Gislebert de Mons (env.1150-1224), ancien conseillé du comte de Hainaut Baudouin V, rédige sa chronique.
1196 (1198) Charte d'Albert de Cuyck (26 articles) qui consacre les droits civils et individuels des liégeois établis par la coutume (elle n'introduit pas de droit nouveau, ni de droits politiques). Elle régit les droits d'une communauté de citoyens.
Certains prétendraient actuellement qu'elle serrait un faux.
1196 Collège de Jurés à Dinant, recruté parmi les "Grands".
vers 1197 Une communauté de religieuses augustines s'installe à Robermont.
1197 Renier de Saint-Jacques devient prieur du monastère de Saint-Jacques.
1197 Grande disette dans la principauté.
1197 (15 octobre) au 1198 (08 mars) Conflit avec la duchesse Mathilde de Boulogne épouse du duc Henri Ier de Brabant (à la croisade), qui veut se soustraire à la juridiction liégeoise de la paix. Interdit sur le Brabant.
1197 (28 septembre) Mort de l'empereur Henri VI, laissant un fils tout jeune : Frédéric II. Régence de l'impératrice Constance de Sicile, veuve de Henri VI. Début de l'anarchie dans l'empire. Albert de Cuyck fidèle à Philippe de Souabe.
1198 Début d'extraction de la houille à Sainte-Marguerite.
1198 Albert de Cuyck autorise l'élargissement de l'enceinte fortifiée de la Cité.
1198 Mort de l'impératrice Constance de Sicile : le pape Innocent III tuteur de Frédéric II.
1198-1214 L'Empire se divise entre Guelfes (partisan du pape) et Gibelins (partisan de l'empereur).
1198 (8 mars) Philippe de Souabe (1198-1208), fils de Frédéric Ier Barberousse, puis Otton IV de Brunswick (1198-1218), fils d'Henri le Lion, duc de Saxe, élus roi (1198-1208).
1199 Otton IV de Brunswick à Liège. Albert de Cuyck, partisan de Philippe de Souabe, se retire au château de Huy.
1199 Le Conseil des Maîtres et des Jurés (première dénomination d'un conseil communal; 12 jurés dont 2 maîtres choisis parmi eux) instaure la "fermeté", impôt sur les objets de consommation, permettant d'achever les fortifications de la Cité. La bourgeoisie proteste, mais s'y soumet; le clergé refuse, comme contraire à ses privilèges; ceux-ci ayant été confirmés en 1107 par le diplôme impérial de Henri V.
1199 Grève liturgique du clergé. La "fermeté" est supprimée et remplacée par :
- un droit d'entrée en ville (1203).
- un impôt sur les revenus, payé par les bourgeois.
- le défrichement de la forêt de Glain (1204).
1199 (26 juillet) Traité de Dinant. Dislocation du marquisat de Namur. Rattachement des comtés de Durbuy et de Laroche ainsi que de la prévôté de Poilvache au comté de Luxembourg de Thierry de Bar époux d'Ermesinde de Namur-Luxembourg., fille du comte Henri l'Aveugle, qui renonce à ses prétentions sur le comté de Namur.
1200 (2 février) Mort d'Albert de Cuyck. Il est enterré dans la cathédrale Saint-Lambert.

 

Les blasons du Saint-Empire, de l'archevêché de Cologne et des princes-évêques proviennent de www.heraldique-europeenne.org qui nous a autorisé à les publier sur notre site, ce que nous l'en remercions.

Sommaire

Début de page

Sources

Page précédente

Page suivante

 

 

07/01/2013