9/2


 

 
 

Le péril bourguignon

 

flecheG.GIF (1028 octets)

 

 

1456 (30 mars) - 1482 (30 août) Louis de Bourbon
Fils de Charles Ier, duc de Bourbon, dauphin d'Auvergne et d'Agnès de Bourgogne, fille de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière.
Reçoit l'Evêché, à 18 ans, du pape Calixte II (1455-1458) au mépris des droits du Chapitre, le 30 mars 1456, qui le dispense pendant sept ans (1463) de recevoir les ordres mineurs et majeurs.
Homme maladroit, faible et frivole.

Louis_de_Bourbonp.JPG (5001 octets)
1456 (13 juillet) Entrée à Liège de Louis de Bourbon.
1456 Franchimont a son Perron
(1456) 1457 (20 mai) Mort de Watier Datin à Louvain.
1458 Charles VII s'empare du Luxembourg.
1458 Louis de Bourbon se retire à Maastricht.
1458 (9 janvier) Record des échevins délimitant les droits de la Cité.
1458 (9 juin) Record des échevins délimitant les droits du prince.
1458 (17 août) Mission diplomatique de Henri de la Chaussée, ex-bourgmestre et ex-grand mayeur de la Cité, auprès du roi de France Charles VII.
1458 (novembre) Nouvelle mission diplomatique auprès de Charles VII, conduite notamment par Jean de la Boverie dit Le Ruyte et Gilles de Metz.
1458 Tristan l'Ermite, négociateur français, à Liège.
1459 Naissance de Jean Peecks dit de Looz (1459-1516), abbé de Saint-Laurent en 1508, auteur du "Chronicon", qui serait la continuation de l'œuvre d'Adrien d'Oudenbosch
Source de premier ordre pour les évènements de 1482 à 1514, exposés par un contemporain.
1459 (15 juillet) Louis de Bourbon disgrâce ses officiers et ses conseillers qui avaient gardé des relations d'amitié avec son prédécesseur Jean de Heinsberg, notamment Alexandre Bérart, puis se retire à Huy et suspend le cours de la Justice.
1460 (18 janvier) Reprise du cours de la Justice.
1460 (18 mars) Départ d'une nouvelle mission diplomatique liégeoise auprès du roi de France, conduite par ses deux bourgmestres.
1460 (17 avril) La Cité sous la protection du roi de France.
1460 (mi-juin) Paix des Mineurs (dispositions inconnues).
1460 (19 août) (17 septembre) Retour du prince dans la Cité.
1461 Looz et Hasselt ont leur Perron.
1461 Les fustigeants (knuppelslaegers) dans le comté de Looz à Tongres et à Saint-Trond contre les abus des procureurs fiscaux.
1461 (12 avril) Huit villes lossaines, Tongres et Saint-Trond se fédèrent pour résister à la juridiction de l'officialité et aux exactions des procureurs fiscaux. A leur tête, Raes de la Rivière, seigneur de Heers et de Linter.
1461 (19 avril) Condamnation de vingt-deux procureurs fiscaux.
1461 (22 juillet) Mort de Charles VII. Avènement de Louis XI en France.
1461 (15 août) Louis de Bourbon au sacre de Louis XI à Reims, d'où il se rendit avec le roi à Paris..
1461 (5 septembre) Départ d'une ambassade liégeoise auprès du nouveau roi de France, Louis XI.
1461 (23 septembre) Louis XI accorde sa protection aux Liégeois, confirmant toutes les faveurs de 1460 de son père Charles VII.
1461 (29 octobre) Retiré à Louvain, Louis de Bourbon jette l'interdit sur la Cité et le comté de Looz sous prétexte que des clercs et des prêtres ont été condamnés par des juges laïques.
1461 (19 décembre) L'archevêque de Cologne lève l'interdit.
vers 1461 Corneille Menghers de Zantfliet, moine de Saint-Jacques, puis doyen de Stavelot, termine sa "Chronique", qui s'étend du commencement du monde à 1461. Cet ouvrage devient original à partir de 1421, quand Zantfliet se base sur ses renseignements personnels et nous fournit ses propres détails.
1462 Philippe le Bon obtient le Luxembourg.
1462 (9 janvier) Plusieurs partisans de Louis de Bourbon condamnés à l'exil, entre autres Alexandre Bérart, qui s'était réconcilier à Paris avec lui en 1461 et son épouse.
1462 (20 janvier) Echec de la conférence de Maastricht qui devait rendre la paix à la principauté.
1462 (1er mai) Bulle du pape Pie II (1458-1464) qui confirme l'interdit.
1462 (13 septembre) Nouvel interdit sur la Cité (observé seulement par une partie du clergé) et la Justice de nouveau suspendue.
1463 Création des Etats Généraux des Pays-Bas.
1463 (6 mars) Echec d'une ambassade française venue à Liège pour tenter de réconcilier le prince et son peuple.
1463 (31 mars) Arrivée du légat pontifical Pierre Ferrici (Ferri), accompagné de l'évêque de Tricaria, Onofrio de Sancta-Croce, qui suspend l'interdit (30 mai) et obtient la rentrée du prince et le rétablissement du cours de la Justice.
A peine rentré (26 juin), Louis de Bourbon reprend le chemin de l'étranger; l'interdit rentre en vigueur.
1463 (25 juillet) Jean Heylman et Raes de la Rivière, seigneur de Heers et de Linter, au pays de Looz, du métier des fèvres, deux des plus grands adversaires de Louis de Bourbon, élus maîtres (bourgmestres).
Louis de Bourbon, qui ne souhaite pas recevoir les ordres sacrés, épouse Catherine d'Egmont, sœur du duc de Gueldre.
1463 (1er novembre) Traité d'alliance entre la Cité, Tongres, Saint-Trond, Looz et Hasselt avec l'électeur Robert de Cologne, l'électeur palatin Frédéric de Wittelsbasch et le duc de Berg.
1463 Echec des négociations entre le prince et les représentants des villes wallonnes conduits par Fastré Baré Surlet de Chokier.
1464 Charles le Téméraire organise la ligue du Bien Public, coalition des opposants à la politique de Louis XI, pour récupérer les villes de la Somme, que son père à du céder l'année précédente. 
1464 (4-11 juillet) Siège et destruction du château de Rheydt de Jean d'Arendal (en pays de Juliers), oncle de Fastré Baré Surlet, par les milices liégeoises, de Tongres et de Saint-Trond, conduites par Raes de Heers.
1464 (25 juillet) Guillaume de Berlo dit de Brus et Matthieu Haweal élus maîtres.
1464 (10 septembre) Le légat pontifical reconfirme l'interdit et excommunie Raes de Heers, Baré Surlet, Jean Heylman et huit échevins.
1464 (24 septembre) Le prince suspend, pour la troisième fois, le cours de la justice.
1465 (janvier) Requis par 30 des 32 métiers, 12 des 14 échevins acceptent la réouverture de la justice sous la présidence de l'avoué Jean de la Boverie dit Le Ruyte.
1465 (5) (6) ( mars) Le pape Paul II (1464-1471) suspend l'interdit pour quatre mois.
1465 (24 mars) Marc de Bade, frère du marquis de Bade, de l'archevêque de Trèves et de l'évêque de Metz,  élu mambour par les Etats liégeois (noblesse et Bonnes Villes à l'exception de Huy, mais sans la participation du clergé).
1465 (22 avril) Entrée de Marc de Bade à Liège. Traité d'alliance avec son frère, le margrave Charles de Bade (beau-frère de l'empereur Frédéric III).
1465 (28 avril) Fastré-Baré Surlet grand mayeur.
1465 (16 mai) Des représentants à Liège des villes brabançonnes de Bruxelles, Louvain, Anvers et Bar-le-Duc déclarent ne pas vouloir intervenir dans le différend de la principauté avec Louis de Bourbon.

1465-1467

Extrait au format PDF des Mémoires de Jacques Du Clercq (1420-?), écuyer, seigneur de Beauvoir en Ternois, relatif aux événements qui concernent les Liégeois durant cette période, et notamment la destruction de Dinant.
1465 (23 mai) Arrivée, à Liège, d'une ambassade française, proposant aux Liégeois l'alliance avec le roi de France contre le duc de Bourgogne et le comte de Charolais.
1465 (17 juin) Traité d'alliance avec la France contre le duc de Bourgogne.
1465 (16) (17) (juillet) Offensive de Louis XI arrêtée à Montléry par Charles le Téméraire.
1465 (25 juillet) Jean de la Boverie dit le Ruyte et Jean de Seraing, élus maîtres, puis Gérard Goessuin, puis Fastré Baré Surlet, puis Henri Rosseal, puis Jean Rigault.
1465 (24 août) Suite au soulèvement de deux métiers Hutois, Louis de Bourbon abandonne la ville à Marc de Bade, qui y fait son entrée.
1465 (28 août) Déclaration de guerre au duc de Bourgogne.
1465 (29 août) Expédition des milices liégeoises, conduites par les Vignerons et les Drapiers, contre le Limbourg (ex-duché) : Herve pillée et incendiée, Dalhem et Fauquemont dévastées.
1465 (début septembre) Défection des alliés allemands, qui se retirent.
1465 (4 septembre) Le mambour Marc de Bade et son frère abandonnent l'armée.
1465 (10 septembre) Ciney assiégée par les Bourguignons.
1465 (30 septembre) Les Liégeois dévastent de nombreux villages de l'ex-duché de Limbourg.
1465 (5 octobre) Traité de Conflans : paix séparée entre Louis XI (France) et le comte de Charolais (Bourgogne), sans les Liégeois.
1465 (20 octobre)

epeeMA1.GIF (860 octets)

Bataille de Montenaeken : défaite liégeoise face aux brabançons de Charles le Téméraire.
1465 (12 novembre) Par l'intermédiaire des comtes de Meurs et de Hornes, la Cité demande une trêve au duc de Bourgogne, qui l'accepte à condition que les Liégeois se soumettent au pape, respectent l'interdit et reconnaissent l'autorité de Louis de Bourbon.
1465 (22 décembre) La misérable et piteuse paix de Saint-Trond :
- amende honorable au duc de Bourgogne.
- le duc de Bourgogne gardien et haut avoué héréditaire de la principauté.
- remise du traité signé avec le roi de France.
- 300.000 florins d'amende à Philippe le Bon.
- 150.000 florins d'amende au comte de Charolais.
- Livraison de dix otages.
- Dinant exclue de la paix, pour atteinte à l'honneur du comte de Charolais et de sa mère.
1465 (23 décembre) La Pauline : le pape Paul II (1464-1471) déclare par une bulle que l'autorité temporelle et spirituelle sur le pays de Liège appartient à l'évêque, et non à la Cité et aux bonnes villes qui l'ont usurpée.
Louis de Bourbon et son entourage s'installent à Huy.
1466 (22 janvier) Traité de Saint-Trond ratifié par la Cité, moyennant l'abrogation de la clause relative aux otages, remplacée par une aggravation des amendes.
1466 (27 janvier) La Cité renonce à son traité d'alliance avec la France du 17 juin 1465.
1466 (février) Les cinq commissaires de la Cité, qui avaient été chargés de négocier le traité de Saint-Trond, condamnés à la peine de mort.
1466 (1er mars) Exécution de Gilles de Metz, un des négociateurs liégeois de la paix de Saint-Trond.
1466 (23 mars) Lettre d'Alliance signée par Liège et les autres bonnes villes à l'exception de Huy, Saint-Trond et Maastricht, approuvant la décision prise à l'encontre des commissaires.
Agitation dans les campagnes des couleuvriniers ou des compagnons de la Verte Tente (proscrits, révolutionnaires).
1466 (juin) Saint-Trond tombe aux mains de Raes de Heers et de Fastré Baré de Surlet.
1466 (6) (13) (juillet) Louis de Bourbon est consacré évêque à Huy.
1466 (25 juillet) Renard de Rouveroy et Guillaume de Surlet, élus maîtres, puis Fastré Baré de Surlet.
1466 (26-28 août)

epeeMA1.GIF (860 octets)

Destruction de Dinant et massacre de ses habitants par Charles le Téméraire.
Voir aussi Extrait au format PDF des Mémoires de Jacques Du Clercq (1420-?), écuyer, seigneur de Beauvoir en Ternois.
1466 (10 septembre) Traité d'Oleye : aggravation du traité de Saint-Trond pour les Liégeois et engagement de laisser rentrer le prince avec tous ceux qui l'avaient suivi.
1466 (17 septembre) Confiscation de tous les biens des Dinantais situés dans tous les Etats du duc de Bourgogne.
1467 Tyrannie de Raes de Heers, qui impose son gouvernement "révolutionnaire" à la Cité.
1467 (15) (16) ( juin) Mort de Philippe le Bon. Son fils, Charles le Téméraire duc de Bourgogne.
1467 (25 juillet) Fastré Baré de Surlet et Henri de Solier, élus maîtres.
1467 (18 août) Nouvelles dévastations liégeoises dans le Limbourg.
1467 (19 août) Les Liégeois demandent le secours du roi de France contre le duc de Bourgogne.
1467 (nuit du 16 au 17 septembre) Huy pillée par les Liégeois de Guillaume de la Marck. Fuite de Louis de Bourbon et de ses fidèles, qui se réfugient auprès du duc de Bourgogne..
1467 (28 octobre)

epeeMA1.GIF (860 octets)

Bataille de Brusthem : défaite des milices communales liégeoises face à Charles le Téméraire, duc de Bourgogne. Mort des deux maîtres : Fastré Baré Surlet et Eustache de Streel.
1467 (2 novembre) Reddition de Saint-Trond et démolition des murailles de la ville.
1467 (6 novembre) Capitulation de Tongres et de Looz. Les fortifications de ces villes sont rasées.
1467 (8 novembre) Chute de Hasselt et démolition de ses fortifications.
1467 (10 ou 11 novembre) Fuite de Raes de Heers, qui trouvera refuge auprès du roi de France.
1467 (17 novembre) Entrée de Charles le Téméraire à Liège.
1467 (27 novembre) Sentence du 18 novembre1467, en 46 articles, que Charles le Téméraire fait lire à Liège, devant l'assemblée des bourgeois :
- toutes les institutions ou autorités communales sont supprimées.
- l'enceinte fortifiée de la ville détruite.
- le Perron mis à la disposition du duc.
- le duc devient gardien et haut avoué héréditaire du pays.
- le maïeur et les échevins, redeviennent annuels, prêtent serment à Louvain et ne peuvent plus juger selon la coutume liégeoise mais selon le droit romain.
- la paix de Fexhe est abolie.
- les privilèges de la Cité sont brûlés.
1467 (28 novembre) Le duc de Bourgogne transmet à Gui de Brimeu, seigneur d'Humbercourt l'avouerie du pays et lui confère le titre de Lieutenant-général.
vers 1468 Adrien d'Oudenbosch (? - v.1482), moine de l'abbaye de Saint-Laurent, qui vivra longtemps dans l'entourage de Gui d'Humbercourt, lieutenant de Charles le Téméraire, commence à rédiger sa chronique d'après son journal (Diarium), qu'il a tenu de 1450 à 1468 : "Rerum Leodiensium sub Johanne Heinsbergio et Ludovico Borbonio episcopis" .
Il serait également le continuateur, jusqu'en 1475, de l'histoire de Saint-Laurent, entreprise par
Rupert, vers 1106.
1468 (27) (30) (avril) Arrivée à Liège du légat pontifical Onofrio de Santa Croce, évêque de Tricaria, chargé par le pape, le 28 août 1467, de réconcilier le prince-évêque avec son peuple et de demander au duc de respecter les droits ecclésiastiques.
1468 (20 août) Rencontre à Bruxelles du légat du pape Paul II, du duc Charles le Téméraire et du prince-évêque Louis de Bourbon.
1468 (25 août) Départ du prince-évêque pour Maastricht où les Etats sont convoqués.
1468 (7)(9 septembre) Rentrée de nombreux proscrits dans la Cité avec à leur tête : Gossuin de Streel, Jean de Hornes, dit de Wilde et Vincent de Buren. Reconstitution des métiers.
Ameil de Velroux et Gilles de Lens, élus maîtres.
1468 (septembre) Nombreuses tentatives du légat pontifical Onofrio auprès du prince-évêque Louis de Bourbon pour obtenir la paix et sa rentrée dans la Cité.
1468 (soirée du 9 octobre) Les Liégeois, conduits par Jean de Wilde et par Gossuin de Streel, pénètrent à Tongres et massacrent dans les rues de nombreux Bourguignons. Ils s'emparent du prince-évêque et du légat et les ramènent à Liège. 
1468 (11 octobre) Entrevue de Péronne entre le roi de France et le duc de Bourgogne. Trahison de Louis XI.
Réconciliation du prince-évêque avec les Liégeois.
1468 (mi-octobre) La Hesbaye ravagée, pillée et brûlée par l'avant-garde de l'armée bourguignonne.
1468 (21-22 octobre) Sortie des Liégeois pour tenter d'arrêter les Bourguignons. Beaucoup de Liégeois sont massacrés et brûlés dans l'église de Lantin où ils s'étaient réfugiés.
Début de l'exode des Liégeois de la ville.
1468 (23 ou 24 octobre) Echec d'une tentative faite par le légat et le prince-évêque, pour rencontrer le duc de Bourgogne et lui proposer la paix.
1468 (26 octobre)

epeeMA1.GIF (860 octets)

Combats aux faubourgs Saint-Léonard et Vivegnis contre l'avant-garde de l'armée bourguignonne. Jean de Wilde mortellement blessé.
1468 (nuit du 29 au 30 octobre)

epeeMA1.GIF (860 octets)

Echec de la tentative des 600 Franchimontois, emmenés par Gossuin de Streel et Vincent de Buren, contre le campement de Charles le Téméraire et de Louis XI, à Sainte-Walburge.
1468 (30 octobre)

epeeMA1.GIF (860 octets)

Sac de Liège.
1468 (3 novembre) Départ de Louis XI. Incendie et destruction de Liège, pendant sept semaines, par des pionniers venus spécialement, sous la conduite du limbourgeois Frédéric de Wittem.
1468 (12 novembre) Départ de Charles le Téméraire pour le pays de Franchimont où il fait donner la chasse aux réfugiés liégeois.
1468 (22 novembre) Début de la destruction du pont des Arches.
1468 (vers la Noël) Exécution de Gossuin de Streel à Bruxelles.
1469 (22 mars) Transfert de la haute Cour de justice du comté de Looz de Vliermael à Hasselt.
1469 (1er juillet) Charles le Téméraire se fait donner le quartier de l'Ile auquel il donne le nom de "Brabant".
1469 (27 septembre) Signature de la paix.
1469 (21 octobre) Humbercourt gouverneur du quartier de l'Ile.
1470 (3 janvier) Retour du prince-évêque Jean de Bourbon dans sa ville épiscopale.
1471 (14 février)

reliquaire_Temerarirep.JPG (6031 octets)

Charles le Téméraire offre à la cathédrale de Liège le reliquaire en or de Saint-Georges, œuvre de l'orfèvre Lillois Gérard Loyet.
1473 (juillet) Charles le Téméraire s'empare du duché de Gueldre (Guillaume d'Egmond, gouverneur) et envahit la Lorraine.
1473 (2 août) Humbercourt est pourvu des pouvoirs les plus étendus dans le duché de Luxembourg, le comté de Chiny, celui de Namur et le pays entre la Meuse et le Rhin.
1473 (1 octobre) Humbercourt crée le Conseil de Maastricht pour l'administration du territoire comprenant la principauté de Liège, les duchés de Gueldre, de Luxembourg et de Limbourg, les comtés de Chiny et de Namur et des territoires lorrains. Deux présidents : le liégeois Renard de Rouveroy et le picard Georges Duret.
1473 (28 octobre) Diplôme de l'Empereur Frédéric III confirmant les privilèges que les Empereurs, ses prédécesseurs, avaient accordés à l'église de Liège
1475 En échange d'un contingent militaire liégeois pour sa campagne en Suisse, le duc de Bourgogne permet aux Liégeois de rebâtir la ville.
1477 (5 janvier) Bataille de Nancy, mort de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne.
Sa fille, Marie de Bourgogne lui succède.
1477 (janvier) Fuite du prince-évêque Louis de Bourbon vers Gand.
1477 (11 février) Marie de Bourgogne accorde le Grand Privilège.
1477 (19 mars) Marie de Bourgogne renonce à tous les droits que son père, Charles le Téméraire, s'était arrogés sur le pays de Liège.
1477 (1er avril) La Cité rétablit les XXXII métiers.
1477 (3 avril) Gui de Brimeu, seigneur d'Humbercourt, et le chancelier de Bourgogne, Hugonet, décapités à Gand.
1477 (10 avril) Retour du prince-évêque à Liège.
1477 (15 avril) L'inféodation de l'île de la Cité au duc de Bourgogne, ainsi que la Cour de justice qui y avait été érigée, est annulée.
1477 (19 avril) Liège rétablit l'élection des Bourgmestres.
1477 (20 avril) Guillaume de Waroux et Guillaume de Momalle, seigneur d'Emptines, bourgmestres.
1477 (15 mai) Retour de Raes de Heers et des émigrés Liégeois.
1477 (24 mai) Le tribunal des Echevins est rétabli. Guillaume de la Marck, grand maïeur.
1477 (24 juin) La Cour spirituelle est rétablie à Liège.
1477 (14 août) Marie de Bourgogne épouse à Gand Maximilien, fils de l'Empereur Frédéric III.
1477 (septembre-novembre) Nouvelle conjuration découverte à Liège. Les conjurés exécutés ou bannis.
1477 (3 octobre) Guillaume de la Marck reçoit en engagère du prince-évêque la forteresse de Franchimont.  Gui Vandenbosch, seigneur de Canne, sénéchal du comté de Looz.
1477 (25 octobre) Mort de Raes de Heers.
1478 Les fortifications de Tongres sont rétablies.
1478 (19 avril) Les trois Etats, de commun accord avec le prince, décident d'observer la plus stricte neutralité entre le roi de France et l'archiduc Maximilien d'Autriche, qui a recueilli l'héritage de la Bourgogne.
1478 (11 juin) Retour du perron, érigé le 18 juillet sur la place du marché.
1478 Reconstruction de l'enceinte de la ville, achevée en 1491.
A partir de fin 1478 Guillaume de la Marck, d'Aremberg, baron de Lumain ou Lummen (pour certains, dit le sanglier des Ardennes parce qu'il avait vécu 10 ans dans les bois avec les ennemis de Charles le Téméraire, alors que pour d'autres, le sanglier des Ardennes serait son frère Everard de la Marck) devient le plus redoutable ennemi de Louis de Bourbon.
1479 Le pont des Arches (arche rompue) est restauré.
1479 (25 juillet) Les chevaliers Guillaume de Berlo et Quentin de Thuin, deux partisans du prince, bourgmestres.
1480 (mars) Reconstruction de la "Violette".
1480 (25 juillet) Guillaume de Surlet, seigneur de Chockier, bailli d'Herstal et Jean de Courtejoie, avoué de Grâce, partisans du prince, bourgmestres.
1480 (2 (4) septembre) Guillaume de la Marck banni et ses biens confisqués.
1481 (25 juillet) Guillaume de Momalle, seigneur d'Emptines et Jean Haweal, adhérents du prince, bourgmestres.
1482 (31 janvier) Traité d'alliance défensive entre le prince-évêque et l'archiduc Maximilien d'Autriche.
1482 (27 mars) Mort de Marie de Bourgogne. Son époux, Maximilien d'Autriche, régent.
1482 (25 juillet) Jean de la Boverie dit le Ruyte et Jean le Polain, seigneur de Waroux, très orientés vers les La Marck, bourgmestres.
1482 (30 août)

epeeMA1.GIF (860 octets)

Bataille de Chênée :  Louis de Bourbon tué par Guillaume de la Marck. Il est enterré le lendemain dans la cathédrale Saint-Lambert.
Jean de Hornes, prisonnier et libéré moyennant rançon.
1482 (31 août) Guillaume de la Marck, mambour de la principauté.
1482 (13 septembre) Pillage de Hasselt par les troupes de Maximilien d'Autriche, qui dévastent  toute la Hesbaye.
1482 (14 septembre) Guillaume de la Marck fait élever à l'épiscopat son fils Jean (20 ans), par les quelques chanoines restés à Liège.
1482 ( 7 octobre) Prise de Tongres par les Brabançons.
1482 (16 octobre) Les chanoines qui s'étaient enfuis à Louvain déclarent nulle l'élection de Jean d'Aremberg et se partagent entre Jacques de Croï, frère du comte de Chimay et Jean de Hornes.
1482 (23 décembre) Traité d'Arras entre la maison de Bourgogne et la France : Louis XI garde le duché de Bourgogne et les villes de la Somme; Maximilien garde l'héritage bourguignon des Pays-Bas (Flandre, Brabant, Hollande, Gueldre, Zélande, Hainaut, Luxembourg...).
Guillaume de la Marck abandonné par la France.
1483 Le code ecclésiastique : reprend les statuts synodaux de 1288 (droit ecclésiastique).
1483 (9 janvier)      

                      epeeMA1.GIF (860 octets)

Bataille de Hollogne-sur-Geer entre partisans de Guillaume de la Marck et Brabançons. Déroute des bandes armées de Guillaume de la Marck, qui y perdent toute leur artillerie. Tongres aux mains des Brabançons.
1483 (janvier) Herck brûlée par les Brabançons.
1483 (3 février) Les Brabançons dévastent la Hesbaye.
1483 (16 février) Les troupes de Jean de Hornes assiègent Bilsen, occupée par les partisans des La Marck, la pille, la brûle et massacrent 1400 habitants. 1500 habitants de Peer connaissent le même sort.
Pour certains, l'archiduc Maximilien se serait emparé de Waremme.
1483 (10 avril) Paix de Huy, stipule, entre autres, que les Liégeois s'engagent à se soumettre à l'évêque qui sera confirmé par le pape.
1483 Mort de Louis XI. Son fils, Charles VIII, roi de France.
1483 Tentative de division du diocèse :
- Jacques de Croï (compétiteur au siège épiscopal) demande la division du diocèse en trois, avec pour chef-lieux Liège, Louvain et Namur.
- Le duc Maximilien demande la suppression du diocèse de Liège et l'érection de deux nouveaux diocèses dont les sièges épiscopaux seraient Louvain, pour l'un et Namur ou Maestricht pour l'autre. La principauté serait partagée entre ces deux sièges.
1483 (17 décembre) Des trois compétiteurs au siège épiscopal, le pape Sixte IV (1471-1484) se déclare en faveur de :
1483-1505 (18 décembre) Jean de Hornes
Fils ainé de Jacques Ier, comte de Hornes et de Jeanne, comtesse de Meurs. Chanoine de Saint-Lambert et prévôt de la collégiale Saint-Denis.
Elu, le 7 novembre 1483, et confirmé, par le pape Sixte IV (1471-1484),
le 17 décembre 1483. Reçoit l'exercice des droits régaliens le 25 octobre 1484 et fait son entrée solennelle à Liège le 7 novembre 1484, où dans la cathédrale, il prête le même serment (capitulation) que son prédécesseur.
Homme de guerre, violent et rusé.

Jean_de_Hornesp.JPG (4921 octets)

1484 Une communauté de Clarisses Urbanistes (Sainte-Claire) s'installe rue Royal (actuelle rue des Anglais).
1484 (21 mai) Paix de Tongres : Guillaume de la Marck conserve son titre de mambour et obtient l'amnistie.
Franchimont, Stokkem et
le duché de Bouillon engagé à la famille de la Marck, en garantie de la somme que la Cité s'était reconnue débitrice envers d'Aremberg.
1484 (7 novembre) Jean de Hornes fait sa Joyeuse Entrée à Liège en compagnie des de La Marck
1485 (17 juin) L'archiduc Maximilien d'Autriche, avec l'aide de l'évêque, font attirer Guillaume de la Marck dans une embuscade aux environs de Saint-Trond. Il est emmené à Maastricht.
1485 (18 juin) Guillaume de la Marck exécuté à Maastricht pour avoir tué Louis de Bourbon.
1485-1492 Guerre civile de sept ans entre les de la Marck (Everard, seigneur d'Aremberg et Robert, seigneur de Sedan, frères de Guillaume) et les de Hornes.
1485 (août) Pouvoir aux mains de Everard de la Marck et de son frère Robert Ier, seigneur de Sedan.
1485 (13 août) Guy Vandenbosch, seigneur de Canne - ancien ami du Sanglier - mambour.
1485 (9) décembre Excommunication des La Marck et de leurs partisans et mise en interdit de la Cité.
1486 L'archiduc Maximilien d'Autriche élu roi des Romains.
1486 (29 mars) Guy de Canne destitué de ses fonctions et tué devant les degrés de Saint-Lambert.
1486 (7 ou 10 mai) Rentrée à Liège du prince-évêque.
1486 (juillet) Le roi de France, Charles VIII, prend les La Marck sous sa protection.
1486 (24 juillet) Tentative avortée de reprise de la Cité par les La Marck.
1487 (13 janvier) Les troupes des La Marck pénètrent à Liège, s'emparent du couvent de la Chartreuse mais sont finalement repoussées, après une occupation d'une quinzaine de jours. 
1487 (3 juillet) Paix de Saint-Jacques : vaste compilation (596 articles) de tous les documents législatifs antérieurs.
Signée dans l'église du même nom, elle se maintint, pour la plus grande part, jusqu'à la Révolution.
1487 (14 juillet au 8 août) Siège du château de Franchimont, quartier général des La Marck, levé par l'intervention de troupes françaises.
1488 Couvent des Récollets (recueillis) en Outre-Meuse.
1488 (14 mars) Prise de Liège par les troupes d'Everard de la Marck, qui est proclamé Mambour.
1488 (20 mars) Abrogation de la Paix de Saint-Jacques.
1488 (2 septembre) Aide française aux La Marck : 2 régiments français à Liège.
1489 Les chanoines réguliers (Saint-Augustin) de Sainte-Elisabeth (des Bons Enfants) s'installent à Saint-Léonard (prieuré).
1489 Les frères mineurs de l'Observance s'établissent en Outre-Meuse.
1489 (14 avril) Ouverture de la chasse de Saint-Lambert.
1489 (28 avril) Grande procession dans la Cité avec la chasse de Saint-Lambert.
1489 (22 juillet) Traité de Francfort : paix conclue entre Maximilien et Charles VIII.
1490 (3 avril) Bataille de Zonhoven : victoire du prince-évêque Jean de Hornes sur les troupes liégeoises.
1490 (10 avril) Paix d'Aix-la-Chapelle : stipule notamment une amnistie générale; la Cité reconnaîtra Jean de Hornes pour son souverain légitime et lui obéira; l'affaire de la mort de Guillaume de La Marck sera soumise à l'arbitrage d'une commission composée de l'archevêque de Cologne, du duc de Juliers et du comte de Nassau.
1490 (25 juillet) Election des bourgmestres Urbain de Villers et Jean de Beaurewaert, dit le Ruyt, favorables aux de La Marck.
1490 (1 novembre) Robert de La Marck et Jacques de Croï à Liège. Robert de la Marck proclamé mambour.
1490 (novembre-décembre) Fortification d'une partie du quartier d'Outre-Meuse, appelée Petite France, et érection d'une porte fortifiée à l'entrée du pont des Arches.
1490-1491 Dévastation de la Hesbaye et du Comté de Looz par les troupes de Robert de La Marck.
1491 Succession d'opérations militaires et de trêves.
1492  (27) (29) avril Paix de Haccourt : réconciliation entre les La Marck et les de Hornes;
Jean de Hornes aurait demandé pardon à Everard de la Marck d'avoir fait exécuter son frère Guillaume de la Marck à Maestricht.
1492 (5 mai) Paix de Donchéry entre l'évêque Jean de Hornes et les de la Marck.
1492 (8 juillet) Le roi Charles VIII reconnaît la neutralité du pays de Liège.
1492 (25 juillet) Entrée solennelle de Jean de Hornes à Liège.
1492 (8 août) Maximilien de Habsbourg reconnaît la neutralité du pays de Liège.
1493 Mort de Frédéric III. Son fils, Maximilien, empereur.
1493 (23 mai) Traité de Senlis entre Maximilien d'Autriche, Philippe le Beau, Jean de Hornes et Charles VIII. La France et les Pays-Bas renouvellent la reconnaissance de la neutralité du pays de Liège (neutralité jusqu'à la Révolution).
1493 Ouragan qui détruit la tour de Saint-Servais.
1493 Les sœurs Franciscaines de Hasselt dites sœurs Tertiaires ou sœurs de Hasque s'installent au couvent des Bons Enfants, qu'elles cèdent aussitôt aux frères Cellites (frères de Notre Dame de Celles, aussi appelés Alexiens ou Lollards), pour s'établir en Codelistrée (actuelle rue Sœurs de Hasque). 
1494 Philippe le Beau, fils de l'archiduc Maximilien et de Marie de Bourgogne, duc de Brabant et comte de Flandre (héritage bourguignon des Pays-Bas).
1494 Jean de Hornes conclut une alliance défensive avec Guillaume, duc de Juliers.
1494 Châtelet saccagée par les Allemands.
1495 Les frères hiéronymites ( les Fratres - frères de la vies commune ou de Saint Jérôme) originaires de Bois-le-Duc s'installent, pour un siècle (1581), où se trouvent aujourd'hui les bâtiments de l'université (Ile aux Hochets), pour s'occuper de l'instruction de la jeunesse.
1495 Monetarius visite Liège.
1495 (31 octobre) La Diète d'Empire de Worms décrète "une paix publique perpétuelle". Pour garantir cette paix, instauration à Francfort d'une Chambre Impériale pour juger les différends entre les princes et peuples de la patrie germanique (transférée successivement à Worms, Nuremberg, Augsbourg, Ratisbonne, Essling, Spire, puis Wetzlar en 1693).
1496 Les Sépulchrines de Nieuwstad (environs de Sittard) s'installent au couvent des Bons Enfants, jusqu'à sa fermeture à la révolution, à la place des frères Cellites, qui quittent la Cité.
1496 (19 juin) Mort, à Liège, de Everard de la Marck.
1496 (20 octobre) Mariage de Philippe le Beau et de Jeanne de Castille.
1497 Mariage de Don Juan (fils de Ferdinand et Isabelle) et Marguerite de Bourgogne (sœur de Philippe le Beau). 
1498 Mort de Charles VIII, sans enfant. Son oncle, Louis XII, fils du duc-poète Charles d'Orléans, roi de France.
1501 Création du Conseil aulique pour les Etats de l'Empire.
1504 (décembre) Jean de Hornes récupère le château de Franchimont en restituant à Jean de La Marck la somme pour laquelle il lui était engagé.

1505

Lombardp.JPG (5089 octets)

Naissance du peintre Lambert Lombard (1505-1566).
Voir sa biographie à Balat et ses œuvres conservées à l'Université de Liège à l'adresse : http://www.ulg.ac.be/wittert/fr/flori/opera/lombard/lombard_notice.html
et le site : http://www.artcyclopedia.com/artists/lombard_lambert.html
Voir certaines de ses œuvres à l'adresse : http://balat.kikirpa.be/web/

1505 (18 novembre) Nouvel incendie du palais épiscopal.
1505 (18 décembre) Mort de Jean de Hornes à Maastricht.

 

Les blasons des princes-évêques proviennent de www.heraldique-europeenne.org qui nous a autorisé à les publier sur notre site, ce que nous l'en remercions.

Sommaire

Début de page

Sources

Page précédente

Page suivante

22/01/2013