10


 

 


Empire_bicephale.gif (12552 octets)
 


Principaute.GIF (2377 octets)


La renaissance liégeoise et la lutte

 contre la réforme


 

 

Sommaire

Sources

Page précédente

Page suivante

 

Après une guerre imposée contre son beau-frère, le duc de Gueldre, Jean de Bavière a accru le mécontentement général dans la Cité en abusant de sa juridiction de l'Anneau du Palais, qui empiétait de plus en plus sur la compétence de la juridiction scabinale (les échevins).
Les "hédrois" s'étant rendus maître du Conseil de la Cité, une réaction des conservateurs n'a pu empêcher la guerre civile. Le prince, en fuite à Maastricht (ville relevant à la fois de la principauté et du duché de Brabant) fut déchu.

Ayant fait appel à ses parents, ceux-ci, à la tête d'une coalition regroupant le duc de Bourgogne et comte de Flandre, Jean sans Peur et le comte de Hainaut, ont  défait l'armée populaire liégeoise à Othée (1408).

La Sentence de Lille, qu'ont proclamé les vainqueurs, a supprimé toutes les institutions communales de la Cité et des Bonnes Villes et a accordé tous les pouvoirs à Jean de Bavière.
Ce ne sera qu'en 1417, peu avant son abdication et à l'intervention de l'empereur Sigismond, qui a condamné et annulé la Sentence de Lille, que, par son règlement, Jean de Bavière rétablira les maîtres de la Cité et les corporations de métiers au nombre de XVII.
Son successeur, Jean de Walenrode, a rétabli les XXXII métiers en 1418 et l'élection des conseillés par ceux-ci.

Jean de Heinsberg, le prince-évêque suivant, a rétabli le Tribunal des XXII, supprimé depuis 1408, et a réglementé à nouveau les élections communales. Ce fut pendant son épiscopat que Philippe le Bon, duc de Bourgogne et comte de Flandre, accrut considérablement le territoire bourguignon, de telle sorte que ses Etats enserrent complètement la principauté. 
Après une guerre contre les Namurois, les Liégeois, tournés vers la France de Charles VII, ont du faire face à une émeute des Datins, qui cherchaient à s'emparer du contrôle de la Cité.
Sous la pression de Philippe le Bon, Jean de Heinsberg a du abdiquer en faveur du neveu de celui-ci, Louis de Bourbon.

Sous l'impulsion de Raes de Heers et fortes de la protection du roi de France, Louis XI, les milices liégeoises ont été défaites à Montenaeken (1465), puis à Brusthem (1467) par l'armée bourguignonne et Charles le Téméraire a notamment aboli la paix de Fexhe et supprimé toutes les institutions communales et tous les privilèges de la Cité. Dinant a été complètement détruite (1466).

Un coup de force des liégeois pour s'emparer de l'évêque à Tongres et la trahison de Louis XI, ont amené  et ont facilité les représailles bourguignonnes contre la Cité. Malgré la résistance de Jean de Wilde à Saint-Léonard et de Vincent de Buren et Gossuin de Streel à la tête des 600 Franchimontois, qui échouèrent de peu dans leur tentative contre le duc de Bourgogne et le roi de France, devenus alliés, sur les hauteurs de Sainte-Walburge, Charles le Téméraire s'est emparé de la Cité, l'a mise à sac et l'a brûlée (1468).

La principauté est pratiquement devenue un protectorat bourguignon et le quartier de l'île, dans la Cité, a été annexé par le duc de Bourgogne.

A la mort de Charles le Téméraire, en 1477, sa fille, Marie de Bourgogne, a renoncé à tous les droits que son père s'était arrogés sur le pays de Liège. Toutes les institutions communales ont été rétablies.

Une nouvelle guerre civile a mis aux prises le prince-évêque, Louis de Bourbon, rétabli, et la famille des La Marck, conduite par Guillaume de la Marck (le sanglier des Ardennes), partisan de la France. Au cours de celle-ci,  les deux protagonistes ont trouvé la mort et, après une réconciliation générale, la neutralité de la principauté a été reconnue par ses voisins (1493).

 

 

1506-1538 (16 février)

Erard de la Marck
Né à Sedan, le 31 mai 1472. Troisième fils de Robert Ier de la Marck, seigneur de Sedan, et de Jeanne de Saulcy, dite de Marlay, Dame de Florenge. Neveu de Guillaume et d'Everard, les ennemis de Louis de Bourbon et de Jean de Hornes. Chanoine de Trèves et de Tours. Chanoine de Saint-Lambert, en 1500.
Elu à l'unanimité le 30 décembre 1505, avec l'appui du pape Jules II (1503-1513) et du roi de France Louis XII, contre Jacques de Croy, évêque de Cambrai, soutenu par Philippe le Beau. Sacré, le 2 mai 1506.
Héritier d'une famille, dont deux membres avait occupé l'épiscopat de Liège, et dont d'autres membres avaient répandu la terreur, pendant plusieurs années.
Ambitieux, négociateur habile, administrateur vigilant et justicier sévère.
Jouissait d'une immense fortune. Assura la paix durant tout son règne  dans la principauté, mais fut implacable envers les hérétiques. 

Erard_de_la_Marckp.JPG (1738 octets)

Relève les fortifications de Stockheim, Curange, Huy et Franchimont.
1506 (18 mars) Marguerite d'Autriche (1479/1480-1530), fille de l'empereur Maximilien d'Autriche et de Marie de Bourgogne, gouvernante générale des possessions bourguignonnes.
1506 (30 mai) (28 juin) Erard de la Marck fait son entrée solennelle dans la Cité.
1506 (25 septembre) Mort de Philippe le Beau. Son fils, Charles (6 ans), futur Charles-Quint, hérite des possessions bourguignonnes.
1506 (28 juin) Erard de la Marck fait dresser la liste de tous les fiefs de son pays.
L'évêque rétablit la deuxième foire de Liège, supprimée depuis 1350.
1507 Erard de la Marck évêque de Chartres, par la grâce de Louis XII.
1507 Ordonnance relative à la protection des forêts.
1507 (18 février) De l'accord de la Cité et du Chapitre, Erard de la Marck modère la Paix de Saint-Jacques de 1487 :
- crée la députation permanente des Etats, qui sanctionne l'intervention des Etats dans le gouvernement du pays.
- institue les Etats réviseurs des XXII, qui  enlèvent à ceux-ci leur pouvoir de juridiction sans appel.

1508-1512     

buste_reliquairep.JPG (7562 octets) L'orfèvre Henri Zutman façonne le buste reliquaire qu'Erard de la Marck offre à Saint-Lambert.
Pour certains, ce serait l'œuvre de Hans von Reutlingen, orfèvre Aixois.
1509 (10 avril) Erard de la Marck reçoit les droits régaliens de l'empereur Maximilien, qui confirme les privilèges de la principauté octroyés par ses prédécesseurs.
1509 Erard de la Marck accompagne Louis XII en Italie et prend part à la bataille d'Agnadel (14 mai).
vers 1510 Naissance du graveur Lambert Suavius (v. 1510 -v. 1567), qui deviendra le beau-frère de Lambert Lombard.
Voir les œuvres de Lambert Suavius conservées à l'Université de Liège à  http://www.wittert.ulg.ac.be/fr/flori/opera/suavius/suavius_notice.html
Voir aussi certaines de ses œuvres à l'adresse : http://balat.kikirpa.be/web/
1511 Erasme (1469-1536) publie "l'Eloge de la folie".
1511 (11 avril) Comme évêque de Chartres, Erard de la Marck prend part, à Lyon, à une réunion de l'Eglise de France, convoquée par Louis XII.
1511-1530 Reconstruction de Saint-Martin (chœur). Plan de Paul de Ryckel.
1512 Diète de Cologne : Le Pays de Liège est incorporé à la Confédération Germanique (10 Cercles : Autriche, Bavière, Souabe, Franconie, Haute et Basse Saxe, Westphalie, Haut et Bas Rhin, Bourgogne) et compris dans le Cercle ou Province de Westphalie. Les directeurs de ce Cercle sont l'évêque de Munster et le duc de Juliers.
1512 Naissance du musicien Jean Guyot (1512-1588), qui sera maître de chapelle à la Cour de Vienne. Auteur d'un Te Deum à six voix.
1512 (3 mai) - 1517 (16 mars) Cinquième concile du Latran (dix-huitième concile œcuménique).
1513 La peste à Huy, puis à Liège.
1513 Écroulement partiel de l'église romane de Saint-Jacques.
1513 (1514) Des sœurs grises (sœurs hospitalières), ordre de femmes fondé par saint François d'Assise, venant de Dinant, fondent une communauté à Liège (deuxième couvent de la rue des Clarisses).
1514-1538 Reconstruction de l'abbatiale Saint-Jacques (nef et chœur en gothique flamboyant) par l'abbé Jean de Cromois ou de Coronmeuse. (Arnould van Mulcken).
1514 (31 décembre) Mort de Louis XII.
1515 (1er janvier) Avènement de François Ier.
1515 Erard de la Marck fait rechercher par le Chapitre l'étendue de sa juridiction.
1516 Mort de Ferdinand d'Aragon. Charles-Quint (Charles Ier), hérite de ses aïeux maternels, Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille (morte en 1504) de l'Espagne, de la Sardaigne, du royaume de Naples et de Sicile et du Nouveau Monde.
1516 (18 août) Concordat de Bologne.
1517 (31 octobre) Début de la Réforme : publication des 95 thèses de Luther contre les indulgences.
(version originale latine)
1518 (27 avril) Double traité de Saint-Trond :
- public : alliance purement défensive du prince-évêque et de son frère Robert de Sedan avec l'empereur.
- secret : engagement de la principauté aux côtés de Charles-Quint.
1519 Mort de Maximilien Ier. Charles-Quint, hérite de son aïeul paternel des possessions des Habsbourg : Autriche, Styrie, Carinthie.
Il est élu empereur contre François Ier. (28/6)
1519 Erard de la Marck rompt avec la France de François Ier en soutenant l'élection de Charles Quint.
1519 (9 mai) Nouvelle ordonnance sur la protection des forêts.
1519 Epidémie de peste dans la principauté.
1519 (octobre) Retour des Alexiens ou frères Cellites, qui s'installent à l'hopital Saint-Séverin, puis, l'année suivante, rue Volière (4 avril 1520).
1520-1525 Reconstruction du chœur de la collégiale Saint-Martin en gothique épuré par plusieurs architectes dont Arnould Van Mulcken et Paul de Ryckel.
1520 Apparition des premiers luthériens à Liège.
1520 L'empereur Charles-Quint à Liège.
1520 (18 mars) Erard de la Marck archevêque de Valence.
1520 Jérôme Aléandre rapporte de Rome la bulle "Exsurge Domine" (15/6) du pape Léon X (1513-1521), condamnant  les thèses de Luther, ordonnant la destruction de ses livres et le menaçant, ainsi que ses partisans, d'excommunication s'il ne se rétractait dans les soixante jours.
1520 Publication du premier des douze placards de Charles-Quint, condamnant les réformés à mort.
1720 (17 octobre) Édit d'Erard de la Marck contre le luthéranisme.
1521 (3 janvier) Bulle Decet Romanum : Excommunication de Luther.
1521 (26 mai) Diète de Worms : Charles-Quint déclare Luther hors-la-loi et le met au ban de l'Empire. Interdiction des publications hérétiques et peines arbitraires contre les auteurs  et les sympathisants.
1521-1526 Première guerre entre François Ier et l'empereur Charles-Quint.
1521 (27 juillet) L'empereur Charles-Quint confirme et renouvelle les privilèges octroyés au pays de Liège par Maximilien Ier et ses prédécesseurs.
1521 (9 août) Charles-Quint fait élever Erard de la Marck à la dignité cardinalice.
1521 Le duché de Bouillon est restitué au prince-évêque.
1523 La publication de l'Edit impérial de Worms ajournée puis rejetée à Liège par les Etats (Sens du pays), compétents lorsqu'il y a modification de la coutume. 
1523 (5 juillet) Ordonnance approuvant la création et les statuts de la compagnie des arbalétriers de Notre-Dame, Saint-Lambert et Saint-Georges, à Liège.
1524 Mort du peintre paysagiste Joachim Patenier.
1525 Erard de la Marck cède l'évêché de Chartres à l'évêque de Tournai, qui le dédommage.
1526-1529 Deuxième guerre entre François Ier et l'empereur Charles-Quint.
1526 Fondation de l'ordre des Capucins.
1526 Reconstruction du palais épiscopal (qui fut achevée fin du siècle). Architecte : Arnould van Mulcken. Les colonnes sont sculptées par un liégeois, François Borset, originaire du quartier d'Outremeuse.
Thème général : la folie, courant Renaissance qui pénètre dans le pays, influencé par les livres d'Erasme "L'éloge de la folie" et de Sébastien Brant (Jérôme Bosch) "La nef des fous".
1527 (3 mai) Mandement prescrivant la publication et l'observation des privilèges octroyés au pays de Liège par les empereurs Maximilien Ier et Charles-Quint, avec indication desdits privilèges.
1527 Le Conseil ordinaire statue, en appel, sur les jugements des échevins en matière civile ainsi que sur les jugements des cours féodales et allodiales, et connaît des contraventions aux privilèges impériaux.
But : diminuer le nombre, les frais et les lenteurs des appels portés devant le tribunal d'Empire.
1527 Fin de l'opposition des Etats à la publication de l'Edit impérial de Worms.
Jamolet, un carme, premier inquisiteur liégeois.
1528 Première exécution d'un hérétique à Liège : un prêtre français.
1529 (5 août) Traité de Cambrai : François Ier ne peut prêter assistance aux de La Marck dans leurs tentatives de reprendre Bouillon (possession de l'église de Liège).
1529 Corneille de Berghes coadjuteur de Erard de la Marck.
1529 Erard de la Marck fait rechercher ses droits d'arsin et de chasse.
1529 (7 décembre) Diplôme de l'empereur Charles-Quint, prescrivant l'observation des privilèges, édits, provisions apostoliques et autres, octroyés antérieurement à l'Eglise et pays de Liège.
1530 Erard de la Marck fait construire la citadelle de Dinant.
1530 (25 juin) Confession d'Augsbourg.
1530 (20 octobre) Diplôme de l'empereur Charles-Quint, prescrivant l'observation des privilèges impériaux octroyés au pays de Liège en 1518 et 1521, et confirmant, entre autres, la coutume immémoriale en vertu de laquelle les sentences portées par les échevins de Liège, dans les causes criminelles, doivent sortir leurs effets et être exécutées, sans pouvoir être suspendues ni empêchées.
1530 (1er décembre) Mort de Marguerite d'Autriche. Marie, reine de Hongrie, sœur de Charles-Quint, gouvernante générale des possessions bourguignonnes (futurs Pays-Bas).
1531 Henri VIII (1509-1547) se proclame chef de l'église anglaise.
1531 (2 juillet) Emeute des Rivageois : soulèvement des campagnes riveraines de la Meuse contre la cherté et la faim.
1532 (18 décembre) Erard de la Marck publie de nouveaux statuts pour la Cour de l'Official (tribunal ecclésiastique).
1532 L'évêque doit laisser aux échevins et aux bourgmestres et jurés le droit de constater l'hérésie des bourgeois, avant de déférer le coupable devant le juge ecclésiastique.
1532 Naissance à Bruges de Dominique Lampson (†1599) qui deviendra, à Liège, l'élève de Lambert Lombard et le secrétaire des princes-évêques Robert de Berghes, Gérard de Groesbeek et Ernest de Bavière.
1533 (9 juin) Edit contre le protestantisme, qui fixe la jurisprudence en matière religieuse jusqu'à Ernest de Bavière.
1534 Edit contre le protestantisme, qui règle les conditions dans lesquelles se feraient les enquêtes pour fait d'hérésie ou d'inobservance des Edits.
1534 Les anabaptistes dans les XVII Provinces.
1534 (15 août) Ignace de Loyola et sept compagnons fondent, à Paris,  la "Compagnie de Jésus".
1536-1538 Alliance franco-turque et troisième guerre entre François Ier et l'empereur Charles-Quint.
1536 "L'Institution Chrétienne" de Jean Calvin (1509-1564).
1536 Erard de la Marck fait dresser la liste de tous les vassaux qui doivent le service militaire.
1537 Renforce les fortifications de Maaseik.
1538 L'enceinte de la ville est complétée par une "tour en bêche", sorte d'arsenal.
1538 Incendie de l'abbaye de Saint-Trond.
1538 (16 février) Mort à Liège d'Erard de la Marck. Inhumé dans le chœur de la cathédrale et transféré dans la cathédrale Saint-Paul en 1811.
1538-1544 Corneille de Berghes
Fils de Corneille de Glymes, dit de Berghes et de Marie-Madeleine de Stryen, dame de Zevenberghe.
Prévôt de Saint-Pierre à Lille, il séjourna assez longtemps à la Cour de Marguerite d'Autriche.
Imposé au Chapitre cathédral et au Pays, du vivant de son prédécesseur, par la politique de Charles-Quint.
Corneille de Berghes, qui ne reçut pas le sacerdoce, fut intronisé le 16 juin 1538, mais n'accepta sa charge que pour un an.
Il poursuivit avec rigueur les hérétiques.
Corneille_de_Berghesp.JPG (5893 octets)
1538 Corneille de Berghes publie une réforme des Cours séculières.
1538-1541 Pendant son exil à Strasbourg, Calvin (1509-1564) épouse Ivelette de Bure (morte en 1549), la veuve d'un anabaptiste liégeois.
La notice sur Calvin est extraite de La branche interculturalité et religions du monde
1539 En France, l'ordonnance de Villers-Cotterets impose aux curés d'inscrire sur des registres spéciaux les naissances et les décès.
vers 1540 Naissance du graveur et peintre portraitiste et religieux Pierre Du Four (ou Furnius) (v.1540/1545-v1610 ou v.1626).
Voir sa biographie à Balat et ses œuvres conservées à l'Université de Liège à  : http://www.wittert.ulg.ac.be/fr/flori/opera/furnius/furnius_notice.html
Voir aussi : http://balat.kikirpa.be/web/
1541 (3 janvier) Georges d'Autriche élu coadjuteur par le Chapitre cathédral.
1541 (juillet)-1543 (avril) Georges d'Autriche prisonnier de François Ier pendant 22 mois.
1542-1544 Quatrième guerre entre François Ier et l'empereur Charles-Quint.
1542 Arnould Van Mulcken poursuit la reconstruction de Saint-Martin.
1542 Nomme un inquisiteur spécial pour Louvain et les autres localités du Brabant appartenant à son diocèse.
1543 Charles-Quint annexe le duché de Gueldre à ses provinces des Pays-Bas.
1543 Copernic prépare le "De revolutionibus orbium caelestium".
1543 Les futurs Pays-Bas désignés sous la seule dénomination des XVII Provinces.
1543 (juin) Georges d'Autriche arrive à Bruxelles où il résidera jusqu'en août 1544.
1543 (15 juin) Alliance de 1518 entre les Liégeois et Charles-Quint maintenue, mais opposition à tout passage de troupes sur le territoire de la principauté.
1544 (5 janvier) Charles-Quint à Liège.
1544 (mars) Ayant résolu de se marier, selon Loyens, Corneille de Berghes abdique par une lettre au Chapitre, puis il disparait sans qu'on sût jamais où il s'était retiré.
Probablement mort en 1545; vers 1560 pour d'autres.
1544-1557 (5 mai) Georges d'Autriche
Né à Gand en 1504. Fils naturel de l'empereur Maximilien Ier. Oncle de Charles-Quint et de Marie de Hongrie, gouvernante des XVII Provinces (Pays-Bas). Evêque de Brixen (Tyrol) en 1525 et archevêque de Valence de 1539 à 1544.
Comme Corneille de Berghes, il fut imposé au Chapitre cathédral et au Pays, du vivant de son prédécesseur, par la politique de Charles-Quint (coadjutorerie). Ennemi implacable de l'influence française à Liège.
Georges_d_Autrichep.JPG (5797 octets)
1544 (17 août) Fait son entrée solennelle à Liège.
1544 (20-22 octobre) Georges d'Autriche rencontre l'empereur à Mons.
1544 (18 novembre) Reçoit les droits régaliens de l'empereur.
1544 (16 septembre) Traité de Crépy : le roi de France abandonne les protestants d'Allemagne,  renonce à la suzeraineté sur l'Artois et la Flandre mais conserve la Bourgogne.
1545 La halle des Mangons (bouchers) édifiée par l'architecte Paul de Ryckel.
1545 (20 juillet) L'empereur confirme et renouvelle les privilèges de la principauté, et établit à Liège un tribunal chargé de juger les causes d'appel : le conseil ordinaire.
1545 (13 décembre) Ouverture du concile de Trente, convoqué par le pape Paul III (1534-1549) pour assurer l'unité de la foi et de l'église. Pas de représentants liégeois.
Tenue de registres aux baptêmes prescrite au clergé.
1546 (18 février) Mort de Luther.
1546 (2 mars) Charles-Quint à Liège.
1546 Saint Canisius, de la Compagnie de Jésus, à Liège.
1546 Echange de Pont-à-Fresnes, qui après la construction d'une forteresse par Marie de Hongrie s'appellera Mariembourg, contre une fraction équivalente de la seigneurie de Herstal, possession impériale.
1547 (31 mars) Mort de François Ier. Henri II, roi de France.
1547 Entrevue avec Charles-Quint à Augsbourg.
1547 (24 décembre) Publie un règlement destiné à réprimer sévèrement le vagabondage et le brigandage.
1548 (27 janvier) Ordonnance confirmant les privilèges de la ville de Bilsen avec addition de plusieurs clauses nouvelles.
1548 (14 mars) Georges d'Autriche publie un édit fixant le droit coutumier du Comté de Looz.
1548 (21 avril) Publie un édit ordonnant la destruction par le feu, de tout pamphlet et écrit subversif.
1548 (26 juin) Transaction d'Augsbourg : Création du Cercle impérial de Bourgogne (les XVII provinces et la Franche-Comté), qui devient un état tout-à-fait autonome au sein de l'empire.
1548 (13 novembre) Mandement prescrivant l'observation de la réformation du clergé, décrétée à Augsbourg, par l'empereur Charles-Quint, avec les statuts synodaux y relatifs.
1549 (12 mai) Rencontre l'empereur à Bruxelles.
1549 (4 novembre) La Pragmatique Sanction déclare les XVII Provinces un bloc inséparable.
1549 (18 décembre) Robert de Berghes coadjuteur de Georges d'Autriche.
1550 (3 juin) Rencontre Charles-Quint à Tongres.
env. 1551 Naissance de l'industriel liégeois Jean Curtius (env.1551-1628).
1551 Naissance de Jean Chapeaville (1551-1617), chanoine de Saint-Lambert, inquisiteur, auteur de "Qui Gesta pontificum Tungrensium, Traiectensium et Leodiensium scripserunt auctores praecipui"(1612), qui reprend chronologiquement les divers textes de l'histoire de Liège, accompagnés de notes explicatives, et qui continue l'histoire jusqu'au temps de l'auteur.
1551 (25 février) Georges d'Autriche publie de nouveaux statuts pour la Cour de l'Official (tribunal ecclésiastique) afin d'empêcher notamment l'immixtion des juges ecclésiastiques dans les affaires temporelles.
1551 (6 et 7 juillet) Publie une nouvelle réforme des Cours séculières.
1551 (septembre) Publie un règlement relatif à la manière de procéder devant le Conseil Ordinaire.
1551 (15 décembre) Nouvelle réglementation pour la protection des forêts.
1552-1559 Les Français occupent le duché de Bouillon (prise de Bouillon par Robert de la Marck, maréchal de France).
1552 Première imprimerie à Maastricht.
1552 Le château de Châtelet et Chimay brûlés par les soldats de Henri II.
1552 Alliance de Georges d'Autriche avec Marie de Hongrie, le duc de Clèves et l'archevêque de Cologne.
1553 L'évêque envoie des troupes contribuer à la défense de Metz.
1554 Henri II envahit la vallée de la Meuse et s'empare de Orchimont, Agimont, Couvin, Florennes et Beauraing. Il brûle Bouvignes et Fosses.
1554 Prise de Mariembourg par les Français.
1554 (10) (13) (juillet) Capitulation de Dinant, assiégée par le roi de France Henri II.
1554 Construction de la forteresse de Charlemont (Givet) par Martin van Rossem, sur la rive gauche de la Meuse.
1555 Paix impériale d'Augsbourg (exil des Luthériens). Pas appliquée dans la principauté.
1555-1559 Emmanuel-Philibert de Savoie, gouverneur des Pays-Bas.
1556 (16 janvier) Abdication de Charles-Quint. Son frère, Ferdinand Ier (1556-1564), empereur. Son fils, Philippe II (1556-1598), roi d'Espagne.
L'aigle sur les armoiries du Saint-Empire est maintenant "bequé et membré d'or au lieu de gueules".
1556 Prise de Couvin par les Français.
1556 (5 février) Trêve de Vaucelles : le roi de France et l'empereur signent une trêve de cinq ans.
1556 Philippe II fait édifier la forteresse de Philippeville, afin de fermer aux armées françaises la vallée de la Meuse.
1557 (31 janvier) Reprise de la guerre entre le roi de France Henri II et l'empereur.
1557 Renouvellement de l'alliance de 1518 avec Philippe II.
1557 L'imprimerie à Liège : Luc Bellère imprime des bréviaires et un catéchisme.
1557 (5 mai) Mort à Liège de Georges d'Autriche. Il fut inhumé dans la cathédrale Saint-Lambert et transféré dans la cathédrale Saint-Paul en 1811.
1557 (7 mai) -1564 (11 avril) Robert de Berghes
Né vers 1520. Comme ses deux prédécesseurs, il fut imposé au Chapitre cathédral et au Pays, du vivant de son prédécesseur, par la politique de Charles-Quint, le 18 décembre 1549. 
Il fut reçu le 7 mai 1557, deux jours après la mort de Georges d'Autriche, à la suite de bulles qu'il produisit lui-même.
Fut consacré le 12 novembre 1557, par les évêques de Cambrai, d'Arras, de Tournai et d'Utrecht, et fut investi par l'empereur Ferdinand Ier, le 28 janvier 1558.
Robert_de_Berghesp.JPG (6065 octets)
1558 Construction de la chapelle des frères Cellites ou Alexiens, rue Volière.
1559-1567 Marguerite de Parme (1522-1586), fille naturelle de Charles-Quint, gouvernante générale des XVII Provinces (Pays-Bas).
1559 (3 avril) Traité de Cateau-Cambresis : fin des guerres d'Italie. Bouillon et Couvin restituées à la principauté de Liège.
1559 (12 mai) Bulle Super Universas du pape Paul IV (1555-1559) autorisant l'élection de trois archevêchés (Cambrai, Utrecht, Malines) et de quatorze nouveaux évêchés, entre autres, Ruremonde, Bois-le-Duc, Anvers et Namur, ce qui fait perdre à l'évêque de Liège, toute juridiction spirituelle sur les duchés de Brabant et de Gueldre et sur le marquisat de Namur.
1559 (30 juin) Mort de Henri II. François II (15 ans), roi de France. Sa mère, Catherine de Médicis, gouverne la France.
1559 Fondation de la chapelle de Sainte-Walburge.
1560 Premier volume imprimé dans la Cité : Bréviaire des Chanoines de Saint-Paul, édité en deux volumes, par Gauthier Morbérius.
1560 (5 décembre) Mort de François II. Charles IX (10 ans), roi de France. Sa mère, Catherine de Médicis, régente.
1562 (5 mars) Mandement contre les Calvinistes.
1562 (mars) Gérard de Groesbeek coadjuteur de Robert de Berghes.
1562 (30 avril) Rescrit de l'empereur Ferdinand Ier pour le maintien de la foi catholique.
1563 Fondation du collège des Jésuites de Dinant par le P. Henri de Sommal.
1563 (14 décembre) Fin du concile de Trente.
1564 Robert de Berghes doit différer la publication des décrets du concile de Trente.
1564 (11 avril) (30 mars) Abdication de Robert de Berghes, frappé d'aliénation mentale.
Il mourut à Bergen-op-Zoon, dans sa famille, le 26 janvier 1567.
1564 (27 mai) Mort de Calvin.
1564 Mort de Ferdinand Ier. Maximilien II (1564-1576), empereur.
1564-1580 (28 décembre) Gérard de Groesbeek ou  Groesbeck
Né en 1517 au château de Curange (Comté de Looz). Doyen de Saint-Lambert. Comme ses prédécesseurs, il fut imposé au Chapitre cathédral et au Pays, du vivant de son prédécesseur, en mai 1562. Fut sacré en mai 1565, et fit son entrée solennelle en juin.
Bien qu'administrateur habile et intelligent, il ne réussit pas à faire appliquer les décrets du Concile de Trente dans la principauté.

de_Groesbeekp.JPG (4234 octets)
1565 (30 mars) Accord passé entre l'évêque et le clergé secondaire, au sujet des privilèges de ce dernier, quant à l'exemption de la juridiction ordinaire et au payement des subsides à l'empire.
1565 (août) Compromis des nobles : à Spa, les nobles catholiques et calvinistes s'entendent pour la résistance aux édits, la défense des privilèges du pays et la lutte contre l'inquisition.
1566 (11 août) Apparition des iconoclastes aux Pays-Bas.
1566 (10 septembre) Mandement pour le maintien de la foi catholique.
1566 (25 septembre) Ordonnance qui enjoint de procéder contre les hérétiques, conformément aux décisions du Cercle de Westphalie dont relève la principauté.
1566 (6 octobre) A la suite d'une protestation des magistrats de la Cité, l'exécution de l'ordonnance du 25 septembre 1566 est suspendue par un mandement du prince-évêque. 
1567 Début de la guerre civile aux Pays-Bas.
1567-1573 (18 décembre) Ferdinand Alvares de Tolède, duc d'Albe (1507-1582), capitaine général des Pays-Bas.
1567 Le Florentin Ludovic Guicciardin (1521-1589) à Liège.
Voir sa gravure de Liège à l'adresse :
http://www.wittert.ulg.ac.be/fr/flori/opera/guicciardini/guicciardini_notice.html
1567 Les premiers Jésuites (Jésuites wallons) s'installent près de l'église Saint-Servais, puis rue Souverain-Pont, avant de s'établir à l'emplacement actuel de l'Université (1581).
1567 Hasselt, Maaseyck et Maastricht aux mains des Calvinistes.
1567 (13 mars) Gérard de Groesbeek met le siège devant Hasselt, où se trouvent des partisans de la religion protestante (calvinistes). La ville se rend sans résistance.
1567 L'évêque reprend Maaseyk et soumet Maastricht.
1567 (14 avril) Ordonnance pour le maintien de la foi catholique, enjoignant aux étrangers qui n'ont pas acquis le droit de bourgeoisie dans la cité ou autre ville du pays, ou qui n'y ont point résidé pendant l'espace de deux ans, d'en sortir endéans trois jours.
1567 (27 septembre) Le prince-évêque renouvelle son ordonnance du 14 avril 1567.
1568 Le comté de Horne, fief du comté de Looz, réuni définitivement à l'église de Liège suite à l'exécution, à Bruxelles, par le duc d'Albe, de Philippe de Montmorency (comte de Horne), sans héritiers.
(plus haut degré d'accroissement de la principauté de Liège).
1568 (28 octobre)(2 au 5 novembre) Guillaume d'Orange ou le Taciturne, chef des insurgés qui occupaient Tongres et Saint-Trond, accusant la Cité de défendre les Espagnols, se présente à la tête d'une armée de huguenots devant l'enceinte de Sainte-Walburge. Il brûle les alentours de Liège (Val Benoît, le faubourg Saint-Laurent, Sainte-Marguerite, Hocheporte et Sainte-Walburge. Les abbayes de Saint-Laurent, de Saint-Gilles et du Val Benoît subissent d'importants dommages.  Le prince-évêque, à la tête des milices liégeoises, lui inflige de telles pertes qu'il doit battre en retraite.
1569 (18 août) Malgré l'hostilité des liégeois, Gérard de Groesbeek renouvelle le traité d'alliance de 1518, entre Erard de la Marck et Charles le Quint.
1569 Fabrication du verre à Liège.
1570 Achat de la châtellenie de Couvin.
1570 (31 août) Rescrit de l'empereur Maximilien II touchant la juridiction de la souveraineté de l'évêque dans la Cité, et la garde des clefs de la ville.
Le conseil de la cité proteste contre ce rescrit et décide de porter l'affaire devant la chambre impériale de Spire, où ce fameux procès était toujours en cours lorsque la révolution de 1789 éclata.
1571 (3 juillet) Mandement cassant une ordonnance des bourgmestres, jurés, conseil, et trente-deux métiers de la Cité portant que les échevins ne peuvent être nommés bourgmestres, avec défense de se conformer à ladite ordonnance.
A la suite de ce mandement le Conseil de la Cité protesta.
Les Échevins protestèrent également.
Nonobstant cette protestation et le mandement cassatoire de l'évêque, l'ordonnance des bourgmestres, jurés et Conseil de la Cité, resta en vigueur, et les échevins continuèrent d'être exclus de la magistrature.
1571 (21 juillet) Diplôme de l'empereur Maximilien II confirmant, interprétant et amplifiant les privilèges octroyés au pays de Liège par les empereurs Maximilien Ier et Charles-Quint, ses prédécesseurs, « avec défense d'appeler à l'empire dans les causes de houilleries ».
1572 (3 juillet) La Réformation de Groesbeek : nouveau code de procédure en 28 chapitres, destiné à en réduire la lenteur, qui restera en vigueur jusqu'à la révolution de 1789..
La plainte n'est plus nécessaire en matière pénale.
1572 Guillaume d'Orange, stathouder de Hollande et de Zélande.
1572 (24 août) La Saint-Barthélemy :  massacre des protestants en France.
1573-1576 (5 mars) Don Louis de Requesens (1528-1576), gouverneur général des Pays-Bas.
1573 (27 avril) Mandement interdisant toute levée de soldats ou gens de guerre, avec défense de se mettre au service  d'aucun prince étranger quel qu'il soit, sans une autorisation du prince-évêque.
1574 (30 mai) Mort de Charles IX. Son frère Henri III, roi de Pologne, devient roi de France.
1574 Leodium, par Braun et Hohenberg (détails), à l'adresse : http://www.wittert.ulg.ac.be/fr/dossiers/liege/1574.html#menu
1574 (29 juillet) Mandement contre les blasphémateurs.
1575 Gérard de Groesbeek fait entourer Hamont de fossés. Elle devient bonne ville du pays de Liège, mais reste soumise à la loi féodale du comté de Looz.
1576 Rodolphe II (1576-1612), empereur.
1576-1578 (1er octobre) Don Juan d'Autriche (1547-1578), fils naturel de Charles-Quint, gouverneur général des Pays-Bas.
1576 Bilsen assiégée par les Espagnols.
1576 Elu abbé de Stavelot.
1576 Jean Ramey (? - ?), élève de Lambert Lombard, peint entre autres une Sainte Cène pour la collégiale Saint-Pierre.
Voir sa biographie à Balat et certaines de ses œuvres à l'adresse : http://balat.kikirpa.be/web/
1577 (février) Paix de Marche.
1577 (27 juin) Ordonnance confirmant et modérant les anciens privilèges et statuts de la bonne ville de Hasselt.
1577 Gérard de Groesbeek et les Etats de Liège proclament la neutralité de la principauté.
1577 Les Etats adoptent le principe d'un impôt sur les revenus, sans tenir compte des exemptions des ordres privilégiés.
1577 Marguerite de Valois séjourne six semaines à Liège. Une des dames de sa suite Mlle de Tournon y meurt et est inhumée en l'église Saint-Antoine.
1578-1592 Alexandre Farnèse, duc de Parme, neveu de Philippe II, gouverneur des Pays-Bas.
1578 (5 février) Mandement pour le maintien de la foi catholique.
1578 (19 février) Déclaration touchant les attributions du Conseil Ordinaire.
1578 (24 février) Elevé au cardinalat par le pape Grégoire XIII (1572-1585), pour sa lutte contre la propagation de l'hérésie.
1578 Premier grand emprunt public : 150.000 florins de Brabant.
1578 Naissance de l'historien Laurent Melart (1578-1641), futur bourgmestre de Huy et auteur de "l'histoire de la ville et château de Huy ".
Le téléchargement d'un extrait au format PDF peut être réalisé sur le site : http://www.chokier.com/
1579 (29 juin) Siège et pillage de Maastricht par les Espagnols d'Alexandre Farnèse.
1579 Les armements ayant évolués et la ville devant toujours se défendre elle-même : création d'une compagnie d'Arquebusiers à Visé.
La ligue d'Arras (Wallonne) soutient Alexandre Farnèse.
1579 (6 janvier) Union d'Arras : les provinces méridionales des Pays-Bas espagnols se déclarent pour le maintien de la religion catholique.
1579 (23 janvier) Union d'Utrecht : en réponse à l''union d'Arras, formation des Provinces-Unies (les sept provinces du Nord : Zélande, Hollande, Utrecht, Gueldre, Over-Yssel, Frise, Groninghe).
Peu de temps après, ces sept provinces du Nord, protestantes, se séparent des Pays-Bas espagnols.
1579 (17 mai) Paix d'Arras : les provinces méridionales se soumettent à l'Espagne.
vers 1580 Etablissement d'une contribution indirecte : le soixantième (prélèvement sur la valeur de toutes les marchandises importées).
vers 1580 Naissance du graveur Jean Valdor l'Aîné (vers1580-après1632).
Voir certaines de ses œuvres à l'adresse : http://balat.kikirpa.be/web/
Voir aussi les œuvres de Jean Valdor conservées à l'Université de Liège à l'adresse :  http://www.wittert.ulg.ac.be/fr/flori/opera/valdor/valdor_notice.html
vers 1580 Naissance du peintre Jean Bologne (vers 1580-1654)
Voir sa biographie à Balat
1580 (28 décembre) Mort de Gérard de Groesbeek, qui eut d'imposantes funérailles.
 

 

Les blasons du Saint-Empire et des princes-évêques proviennent de www.heraldique-europeenne.org qui nous a autorisé à les publier sur notre site, ce que nous l'en remercions.

Sommaire

Début de page

Sources

Page précédente

Page suivante

 

30/01/2014