1


 

 

 


Le Valeureux Liégeois




 

   

             
Valeureux_Liégeois.jpg (37545 octets)

Valeureux Liégeois !

Marchez à ma voix,

Volez à la victoire;

La liberté

[Dans vos foyers] [De la cité]

Vous couvrira de gloire.

1

Célébrons par nos accords,

Les droits sacrés d'une si belle cause,

Et rions des vains efforts

Que l'ennemi nous oppose.

au refrain

2

Que peut craindre notre ardeur,

Quand sous Chestret nous portons [tous] les armes;

A côté de ce vainqueur

Le péril [même] a des charmes

au refrain

Valeureux_Liégeois1a.jpg (26192 octets) Valeureux_Liégeois2a.jpg (29451 octets)

Si les deux couplets (1 & 2), pour d'autres (1 & 3), et le refrain sont de Gilles-Joseph -Evrard Ramoux  (1750-1826), curé de Glons de 1784 à 1826, la composition musicale lui serait bien antérieure. La mélodie aurait déjà été chantée sous l'épiscopat de Jean-Théodore de Bavière (1744-1763). L'auteur est resté inconnu.
G. Ramoux aurait écrit les deux strophes et le refrain de sa chanson à la suite de l'appel de Rouveroy, le 27avril 1790, exhortant les patriotes liégeois " à expulser des foyers de leurs concitoyens les ennemis de la patrie qui ont osé y pénétrer ". Cette proclamation fut affichée sur tous les édifices de la ville.
Devenue très populaire, la chanson de Ramoux reçut des couplets nouveaux :

3 4
Tendre époux, jeunes amants, Mesdames ce n'est que pour vous
Pour quelques jours quittez [toutes] vos belles; Qu'on brigue de porter l(d)es chaînes;
Reparoissez triomphants,

Ecrasons nos tyrans jaloux

Vous [en] serez plus dignes d'elles. Et soyez nos souveraines

au refrain

au refrain

Par un avertissement qu'il fit paraître dans la Gazette Nationale Liégeoise du 9 janvier 1793, G. Ramoux fit savoir qu'il n'en était pas l'auteur.
Après les journées de septembre 1830, Joseph Gaucet (1811-1852), un jeune poète de 19 ans, pour certains Charles Duvivier, composa, sur l'air du Valeureux Liégeois,  La Liégeoise, dont certains couplets sont parfois repris dans le chant de Ramoux et dont d'autres sont sans doute volontairement oubliés.

La Liégeoise

Belge valeureux
Pense à tes aïeux
A leur noble courage ! Mais d'où viennent ces bataillons
Que de sages lois et ces flots de guerriers bataves ?
Défendent tes droits; Pour qui sont les fers, les canons
Repousse l'esclavage. Que traînent ces hordes d'esclaves ?

au refrain

César vainqueur de l'univers, Et toi peuple dégénéré,
Te décerna le nom de brave; Va-t-en, retourne dans tes villes;
Des romains tu brisas les fers, Hollandais, ton sang abhorré
Aujourd'hui tu vivrais esclave ! Souillerait nos plaines fertiles,

au refrain

au refrain

Belge, en tout temps la liberté Pour vaincre le Belge irrité,
Te fit entendre sa parole; Guillaume, laisse là tes armes;
Parfois soumis, jamais dompté, Fais qu'à ses yeux la liberté
Tu la pris toujours pour idole. Apparaisse avec tous ses charmes.

au refrain

au refrain

Si jadis on put endormir Belge, en cet instant solennel,
Ta vigilance et ton courage, Entends la voix de la patrie,
Le jour qui te vit asservir, Et viens jurer sur son autel
Te vit sortir de l'esclavage De lui sacrifier ta vie.

au refrain

au refrain

 

Début de page

Table textes et illustrations

Retour à la chronologie

 

23/01/2013