1

 

 

 


Jean-Erard Foullon




 

 

 

 

 


 

 

 

J. Pety de Thozée
Biographie nationale T. VII pp. 207 et suiv.
publiée par l'Académie royale des sciences, des lettres et des Beaux-arts de Belgique
Bruxelles, 1897.

FOULLON (Jean-Erard), écrivain ecclésiastique et historien, né à Liége en 1609, d'une famille patricienne originaire de Cambrai ; mort à Tournai le 25 octobre 1668. Il entra dans la compagnie de Jésus, à l'âge de seize ans, et vécut dans diverses maisons de son ordre : à Luxembourg, où il étudia la théologie ; à Huy, dont il dirigea le collège ; à Liège, où il s'occupa surtout de la prédication. Réputé pour un des bons orateurs de son temps, il exerça pendant plusieurs années le ministère de prédicateur de la cathédrale de Liège et de la collégiale de Saint-Paul. Il était recteur du collège de Tournai, lorsque la peste ravagea cette ville ; il mourut victime de son zèle à secourir les malheureux.

   Cet homme si vertueux, si charitable, si modeste, était un savant distingué. L'Ecriture sainte, la morale chrétienne et l'histoire furent les principaux objets de ses études. Outre plusieurs ouvrages de théologie, encore estimés de nos jours, il a laissé sur les annales de son pays des travaux qui le placent au rang de nos historiens les plus estimés. Il a publié en latin, sous le voile de l'anonyme, un abrégé de l'histoire de Liège, qui eut deux éditions dans le courant de la même année, et qui est resté un des meilleurs livres que l'on puisse citer sur ce sujet. Il avait écrit, sur l'histoire de Liège, jusqu'à la fin du règne d'Ernest de Bavière, deux gros volumes qui ont été publiés longtemps après sa mort et qui ont aussi beaucoup de mérite. Foullon avait de l'érudition, de la méthode et une grande sagacité critique ; ajoutons que son style ne manque ni d'élégance, ni de précision. Dewez a pu dire, en exagérant l'éloge, mais non sans quelque vérité, que le Compendium historiae leodiensis était de tous nos abrégés celui qui approchait le plus de la première partie du discours de Bossuet sur l'histoire universelle.

   Voici la liste des ouvrages de Foullon :

- 1° Modèle très parfait du saint mariage et viduité dans la vie de sainte Ode. Mons, 1641, in-16 ; Liège, 1648, in-16, Lelong (Bibl. hist., p. 4610) donne comme suit le titre de cet ouvrage : Vie de sainte Ode grande aïeule de Pepin le Bref. Mons, 1641, in-8°.

- 2° Remède général à tous les accidens de cette vie, dans le dernier chef-d'œuvre de saint Jean Chrysostome : Que personne n'est intéressé sinon de soy-mesme. Liège, 1641, in-16.

- 3° Bellorum causae, effecta, remedia. Namurci, 1646, in-8°, de 104 pages ; Coloniae, 1646, in-4° ; traduit en français avec des augmentations : Les Causes des guerres mises en très bel ordre et preschées par le R. P. Jean-Erard Foullon, durant le quaresme de l'an 1645, avec grand concours et applaudissement du peuple de Namur. Liège, 1648, in-12 de 8 ff., 514 p. et 7 ff. de table.

- 4° Le Serviteur fugitif de Dieu figuré dans la personne de Jonas. Ed. nouvelle, corrigée. Tournay, 1651, in-24 de 13 pages sans la table et le lim.; et Tournay, 1653, in-16.

- 5° Jonas fugitif et ramené par les actes des vertus théologales. La vie de sainte Ode. La traduction du chef-d'œuvre de saint Jean Chrysostome. Liège, 1665, in-24 de 372 pages, sans les lim., etc. Dédié « à la très révérende mère Catherine Foullon-Cambrai, supérieure du monastère de Sainte-Agnès, à Tongres. »  On trouve à la fin de ce recueil : Actes des vertus théologales ou Petit abrégé de la Perfection chrestienne ; p. 120-158.

- 6° Veritatis et ecclesiae Tungrensis breves vindiciae adversus longam et supervacuam diatribam R. P. Godefridi Henschenii de episcopatu Tungrensi et Trajectensi. Leodii, 1653, in-8° de 26 pages, sous le pseudonyme de Nicolas Fizen, chanoine de Visé. La Biblioth. des écrivains de la compagnie de Jésus, t. I, p. 315, donne les principaux ouvrages qui ont rapport à cette discussion historique.

- 7° Historiae Leodiensis universae compendium, in annos digestum. Leodii, 1655, in-24 de 220 pages, sans les lim. et l'index. Editio altera emendatior et auctior. Leodii, 1655, in-24 de 12 ff., 259 pages et 6 ff. Cette seconde édition existe aussi avec la date de 1656.

- 8° Bona voluntas optimè consentiens seu de sequendo in omnibus ductu providentiœ divinae. Liége, 1657, in-16 de 12 ff., 333 pages et un f. errata.  Même édition, sous la date de 1658. Réimprimé à Liége, 1668, in-16. Traduit en français par le P. Foullon lui-même : La Bonne volonté qui s'accommode en tout à la très bonne volonté de Dieu et à la conduite de sa Providence. Liège, 1658, in-16 de 456 pages sans les lim. Traduit en flamand : Den goeden will overeenkomende met den allerbesten wille. Antwerpen, 1745.

- 9° Commentarii historici et morales perpetui ad primum librum Machabeorum, additis liberioribus excursibus ubi plurima ecclesiastis, theologis, ascetis, christianapoliticis explicatè traduntur. Praemittitur tabula topograpltica Judae deinde indices quaestionum, excursuum, locorum Judae et vicinorum. Leodii, 1660, 1665, in-fol., 2  vol. de 550 et 466 pages, sans les lim. et les tables ; gravures.

- l0° Vera Ecclesia, omnium in fide errorum commune remedium. Leodii, 1662, in-12 de 230 pages, sans l'épître dédic., la préf. et les tables.

- 1l° Lapis philosophicus et aurum potabile eleemosyna. Leodii, 1667, in-24 de 122 pages, sans les lim. Traduction française : La Pierre philosophale. Liège, 1668.

- 12° Historia Leodiensis per episcoporum seriem digesta ab origine populi usque ad Ferdinandi Bavari tempora. Leodii, 1735, 1736, in-fol., 2 vol. de 482 et 476 pages, sans les lim. et les tables. Ces deux volumes ont été publiés par les soins du baron de Crassier et de Louvrex. Ces savants Liégeois y ajoutèrent un troisième volume, Liége, 1737, in-fol. de 512 pages, qui pousse l'histoire de Liège jusqu'au règne de Georges-Louis de Berghes. On a de fortes raisons de croire que ce dernier volume n'a pas été écrit par de Crassier et de Louvrex, comme l'avancent la plupart des biographes.

J. Pety de Thozée

Paquot, Hist. litt. des Pays-Bas Louvain, 1770, t. XVIII, p. 103-111. -- De Becdelièvre, Biogr. liég., t Il, p. 211-219. -- Polain, Mélanges d'hist. et de litt. Liége, 1839, p. 321-330. -- Goethals, Hist. des lettres, t. I,  p. 234 -- Aug. et Al. de Backer, Bibl. des écrivains de la compagnie de Jésus, t. I, p. 314-316. -- De Villenfagne, dans le Bulletin du bibl. belge, t. IX, 1852,  p. 154-156 -- X. de Theux, Bibliogr. liégeoise.

 

22/01/2013