LES RÉSERVES

L'hostilité du relief et du climat mettaient en danger les récoltes d'où la nécessité de prévoir des réserves. Afin de conserver les aliments, ils pratiquèrent la déshydratation de certains aliments (chuno) par une exposition alternée au soleil et au gel.

L'organisation et la distribution de la production à travers tout le territoire, le Tawantinsuyu disposa d'un vaste réseau de chemins, souvent d'origine wari. Le long des chemins on construisit des tampu (tambos) qui offraient un logement aux armées de l'Inca, aux porteurs et accompagnateurs du cortège rituel, à l'empereur de Cuzco dans ses voyages. On y entreposait des provisions : vêtements, aliments, armes. Les tambos complétaient le réseau de distribution de l'Inca. Tampu dénommait aussi les lieux où passaient la nuit les caravanes de lamas qui transportaient leurs marchandises. C'est ainsi que l'Inca lors de ses voyages pouvait distribuer à partir de ces réserves des vêtements et des aliments. La mitta était utilisée pour gérer l'exploitation des greniers et la distribution des biens.

Les Incas construisirent des ponts. certains étaient faits en cordes fabriquées avec des fibres d'agave (maguey) ou de roseaux (totoras). D'autres étaient réalisés avec deux cordes réunies par des branches. D'autres encore sont faits à l'aide de larges et longues tresses de joncs qui réunissaient les bastions en pierre des deux rives du fleuve. Les mittani (corvées temporaires) devaient souvent les reconstruire et les entretenir.

Plante dont la fibre était extraites pour fabriquer des ponts

LES GRENIERS

A côté des greniers (tambos) construits le long des chemins, un autre réseau de greniers servit à l'engrangement des réserves. Les quipus comptabilisaient les entrées et les sorties. Les greniers répartis de façon stratégique dans tout l'empire, souvent en altitude et en des lieux secs, entreposaient les productions régionales. Leur gestion (entreposage, transport, distribution,...) utilisait la mitta sous l'autorité du curaca en ce qui concerne la consommation quotidienne. Des responsables plus spécialisés, qollqa kamayuq, administraient les greniers de l'Inca destinés à la redistribution de Cuzco.

réserves et la gestion à l'aide des quipus par G. Poma de Ayala

LES QUIPUS

on utilisa les quipu, les cordes nouées, pour conserver des informations comptables: des descriptions des tributs versés à Cuzco, des décomptes de population, relate l'organisation des mitta, décrit le contenu des greniers, pour comptabiliser la production, comptabiliser les énergies humaines livrées dans la réciprocité ,etc.

Le quipu a une corde principale sans noeuds à laquelle d'autres, avec ou sans noeuds, de couleurs et de tailles différentes sont nouées. D'autres cordes peuvent partir de la secondaire. Les couleurs ou la forme du tressage indiquent le type d'objets comptabilisé alors que les noeuds les dénombrent.




Page précédente
Sommaire
L'Empire Inca
Page suivante



[Le plan du site]