5. La réciprocité symétrique ou asymétrique

- La réciprocité peut être symétrique:

les membres d'une ayllu utilise leur énergie commune pour les cultures, la construction,... Ils pourront réclamer le même service en retour en cas de nécessité. Ceci en plus des tâches agricoles où il faut collaborer, l'entretien des troupeaux,...est appelé l'ayni.

La minka sont les prestations communes en vue d'un ouvrage profitant à l'ensemble de la communauté (travaux d'intérêt public = canaux, réservoirs, chemins, ponts,...).

La mitta est la prestation d'énergies par alternance, destiné à la production en vue d'une redistribution à l'ensemble du groupe (biens accumulés). Au niveau local, le curaca administrait la mitta.

- La réciprocité peut être asymétrique:

La réciprocité ne semble pas être équivalente pour le bien immatériel (tâches d'administration des travaux, direction des activités rituelles, etc.), pour les biens de haute valeur rituelle (des vêtements,...).


 dans le cadre de la mittani : utilisation d'une sorte de bêche (tacla) par G. Poma de Ayala




Page précédente
Page suivante