Les édifices les plus impressionnants sont en pierres de taille dont les blocs sont parfaitement ajustés. Cette technique de construction est longue et demande beaucoup d'effort. Les Incas ont donc inventés une technique qui sert à imiter la qualité de la précédente.Seuls les ajustements sur les faces sont parfaits mais la partie intérieur du mur est fait de mortier mélangé à des pierrailles. Les pierres servant de face étaient très dures (andésite) et avaient une forme rectangulaire ou polygonale. Cependant la plupart des bâtiments sont faits avec des blocs travaillés grossièrement et assemblés avec de l'argile (milieu rural). Les édifices sont peu élevés afin de rester le plus stable possible durant les tremblements de terre. En outre, toujours pour renforcer la stabilité du bâtiment, le haut des murs est incliné légèrement vers l'intérieur. La base du mur est plus épaisse que le sommet. L'épaisseur des murs dépasse souvent 80 cm. La solidité des bâtiments est indéniable mais il n'en est pas de même des toitures frabiquées en matière légère et peu résistante. Dans les andes, le bois est rare, il était donc difficile de construire des toits solides. De plus, un toit en matériaux durs aurait présenté un réel danger dans un tremblement de terre. Les seront seront donc composés de matière végétale (ichu) ce qui donne un toit léger qui en plus présente une bonne isolation, bien pratique dans les conditions climatiques andines. La charpente était constituée de longues et fines branches de bois liées entre elles par des lianes ou cordes tressées.

Tambomachay

Pour construire l'ouvrage à la hauteur voulue et y mener les pierres les plus imposantes, ils construisaient un terre-plein. Sa hauteur augmentait en même temps que celui de l'ouvrage.Quand la construction était terminée, on le supprimait. Les Incas ont repris beaucoup d'élément des civilisations précédentes mais ils les généralisèrent et leur usage se répartit sur l'ensemble des Andes.


Porte à Sacsahuaman

Les bâtiments incas ont habituellement une base rectangulaire. La façade est un général l'un des deux longs murs. L'édifice est rarement subdivisé en pièces différentes et il ne comporte pas d'étages. Le sol est en terre battue et l'on place souvent dans le toit un lieu de stackage sous forme de comble dont le plancher est un treillis de perches. Cette description correspond à la maison rurale type et ce bâtiment servait d'abri pour la nuit. Il existe d'autres constructions de tailles plus conséquentes comme les kallantes qui ont plusieurs dizaines de mètres de long avec de nombreuses portes en façade.Il s'agissait d'édifices servant de logements temporaires (troupes, travailleurs saisonniers,...). Plus rare encore, les bâtiments contruits sur un plan circulaire dont la présence est généralement unique sur le site et est probablement dédié au culte du Soleil. Cependant, on trouve plus fréquemment des tours circulaires utilisés comme greniers à maïs. On les trouve construit à plusieurs de façon grossière et à l'extérieur des sites. Leur aération est bien étudiée et permet la bonne conservation des aliments. Près du lac Titicaca, on peut observer des bâtiments antérieurs aux Incas, les chullpas, qui sont des tombeaux circulaires. Les Incas reprirent les techniques mais l'utilisèrent relativement peu.

Chullpas (civilisation Colla) : tombe renfermant une momie en position foetale




Page précédente
Page suivante