De nombreuses constructions ont une place importante dans la religion. Dans de nombreux sites (Macchu Pichu, Ollantaytambo,...) utilisent les rayons du soleil ou son ombre pour fixer les dates symboliquement importantes dans la course du soleil, Dieu des Incas (ex: l'équinoxe). Des fêtes ou des rites religieux célébraient ces évènements. Sacsahuaman aussi pouvait servir à ce genre de dérémonies. La construction de Sacsahuaman commenca sous Pachacutec ( comme pour le Macchu Pichu ) et se termina près de 70 ans plus tard sous le règne de Huayna Capac. On voit d'ailleurs sur le site plusieurs styles d'architectures qui correspondent à des époques différentes. A Cuzco, se trouvait le célèbre Temple du Soleil. Il était couvert de feuilles d'or et d'autres ornements somptueux.Les portes en or refermait le temple au sein duquel on plaçait les momies des Incas. Une représentation du soleil en or, ouvragé, incrustée de pierres précieuses s'y trouvait.Les murs y sont scultés. D'après la légende, Manco Capac construit ce temple et il fut modifié sous Pachacutec et Huayna Capac. Aujourd'hui, à Cuzco, il ne reste des édifices impériaux situés au centre de la ville que leur base sur laquelle les conquérants espagnols ont construit leurs propes bâtiments.

terrasses de cultures

Les routes traversait l'empire et ne se laissait arrêter par aucun obstacle. Ils creusaient des galleries dans la montagne,ils jetaient des ponts suspendus de cordes ou de lianes par dessus les précipices, les cours d'eau, ils taillent des marches pour gravir les montagnes ou comble des ravins pour les franchir. Ils installèrent des tambos le long des routes. Les tambos étaient des lieux réservés aux incas, à sa suite ou aux membres du gouvernement afin qu'ils puissent s'y reposer. Le réseau complexe des routes s'étendra jusque dans les régions les plus reculées de l'empire.

terrasses de cultures de Moray

La côte est désertique et reçoit peu d'eau de pluie et de rivière. Il a donc fallu utiliser au mieux les ressources par l'organisation d'un système de canaux, d'aqueducs en pierres taillées assemblées sans mortier. L'eau qui alimentait ce système était extraites de lac montagneux ou de réservoirs. Il reste encore à mentionner les terrasses de cultures construite par les paysans et dont la superfie diminue au fur et à mesure que l'on monte sur le flanc de la montagne.

Source d'eau cristalline à Tambomachay




Page précédente
Sommaire
L'Empire Inca
Page suivante






[Le plan du site]