EXPEDITION VERS LE CHILI

En fin de compte, Almagro se prépare pour une expédition dans le sud dans l’actuel nord du Chili. Son espoir est grand de devenir gouverneur d’un territoire aussi riche que celui de Pizarro.

Le 15 juillet, cinq cents hommes et des milliers d'Indiens prennent la route, passent la cordillère, longent le lac Titicaca, atteignent le Chili, après avoir franchi les Andes et l’actuelle Argentine. Ils sont accompagnés de deux proches de Manco (l'Inca Paullu et le grand prêtre, le Villac Umu).

Ils suivent des voies incas, parfois périlleuses dans les Andes

où les conditions de vie sont affreuses et les obstacles de la nature nombreux. Le froid, la neige, l’absence d’abris ou de combustibles pour faire un feu. Indiens et chevaux meurent en nombre. Et enfin la torture de la faim décime les troupes. Ils arrivent ensuite dans la verte vallée de Coquimbo où ils reprennent des forces. Almagro envoie une reconnaissance vers le sud menée par Gomez Alvarado jusqu'au fleuve Maule mais elle ne donne rien.



Désert d'Atacama

Il est rejoint par Rodrigo orgonez et le reste de ses troupes qui l’informèrent des documents fraîchement arrivés. Almagro ne doute pas que Cuzco est dans son territoire sinon il ne sera gouverneur que d’une terre sans intérêt. Echaudé par l’expérience terrible vécue dans les Andes, Almagro décide de longer la côté et se retrouve dans le grand désert d’Atacama. Le désert sera finalement aussi redoutable que les Andes en ce qui concerne le froid et la faim.

Après des mois de marche, les survivants de l’expédition d'Almagro arrivèrent près de Cuzco dans l’ancienne Arequipa. là, il est prévenu de la rumeur de l’insurrection de l’inca Manco et de fidèles indiens à proximité de la capitale inca. Il semble que l’Inca se sentait menacé par des membres de sa famille. Après le départ d’Almagro pour le Chili et de Pizarro vers la Ville des Rois, les soldats restés sur place ont des attitudes déplacées à l’égard des nobles indiens : vols, violences,… L’Inca Manco profite de cette situation pour mettre en œuvre ses plans, sans doute, longuement mûris.




Page précédente
Page suivante