San Miguel.


Après plusieurs semaines de recherche, il choisit un lieu riche en rivières situé au sud de Tumbez. L'endroit la possibilité de communiquer avec l'océan. La ville de Tumbez serait confier au curaca Chilimasa et Hernando Pizarro devait ramener tous les Espagnols vers le sud. Des bateaux venaient d'arriver de Panama avec armes et ravitaillement mais sans renforts. Une mauvaise nouvelle accompagne les bateaux: il se peut qu'Almagro projette d'entreprendre sa propre expédition. Pizarro, inquiet, et malgré l'état de fatigue de ses hommes, devait prendre les devants. Il pénètre sans attendre au coeur de l'Empire Incas.

Il y rassemble ses hommes afin d'y bâtir une ville à partir des ressources de l'endroit. Il nomme la ville San Miguel. L'endroit choisi au départ est à ce point invivable qu'ils décideront plus tard d'en choisir un autre sur le bord de la rivière Piura.

Pizarro envoie une lettre à Almagro où il lui demande de renoncer à son projet et de lui envoyer des renforts.


Francisco Pizarro

Par les renseignements recueillis, il apprend la présence d'Atahualpa à Cajamarca. Il y est accompagné d'une nombreuse armée. Pizarro envoie de Soto recueillir des nouvelles fraîches et précises.

Pizarro fait fondre les ornements d'or et d'argent , en déduit un cinquième pour la couronne. Il envoie le tout à Panama pour payer les armateurs et les nouvelles provisions. Il a convaincu les soldats, da patienter avant d'être payés. Les renforts n'arrivent pas et Pizarro s'impatiente. Il laisse San Miguel sous la direction d'un commandant de confiance et décide de pénétrer plus à l'intérieur de l'empire. Il laisse 50 hommes à San Miguel sous les ordres de Antonio Navarro.








Page précédente
Sommaire
La conquête
Page suivante



[Le plan du site]