En route vers l'Inca.

En septembre 1532, Pizarro quitte San Miguel avec quelques 170 hommes pour conquérir l'empire Inca. Il se dirige vers le camp de l'Inca. Le déplacement est difficile, de nombreuses rivières sont sur leur passage, ils doivent affronter les contreforts des Andes. Ils rencontrent canaux, aqueducs, routes de l'Inca, tambos où ils logent. Ils sont reçus avec hospitalité par les indiens. Sur la route, les traces de la lutte entre les 2 frères incas sont présentes.


reconnaissance

Près de Zaran, Pizarre apprend la présence d'une garnison péruvienne à Cajas, situé dans les montagnes. Il y envoie tout de suite un détachement sous la conduite de Fernand de Soto.

Après une semaine, de Soto est de retour de Cajas en compagnie d'un dignitaire de l'Inca et quelques-uns de ses hommes de rang plus faible. L'ambassadeur était chargé par Atahuallpa de souhaiter la bienvenue aux espagnols et de les inviter à lui rendre visite à son camp au sein des montagnes. Pizarro n'est pas dupe et se rend bien compte que l'Inca, lui aussi, s'informe sur la situation des Espagnols en recueillant le maximum de renseignements à leur égard.

Les Espagnols répondirent à toutes les questions de l'envoyé, lui firent quelques présents. Ils lui indiquèrent qu'ils se présenteraient au plus vite devant lui afin de présenter leurs respects et lui offrir une aide contre ses ennemis.

De Soto raconta à Pizarro le récit de son expédition. L'Inca est à la tête d’une grande armée à Cajamalca.








Page précédente
Sommaire
La conquête
Page suivante



[Le plan du site]