L'or de la rançon

En conséquence, Atahuallpa proposa à Pizarro d'échanger de l'or contre sa liberté. Il se mit sur la pointe du pied, il leva sa main contre le mur et promit de remplir la pièce d'or jusqu'à cet endroit. Prudent, Pizarro accepta la proposition de l'Inca et tira une ligne rouge sur le mur à la hauteur que l'Inca avait indiqué. Il promet en plus de remplir d'argent une pièce adjacente. Un délai de deux mois est convenu et dès ce moment, l'Inca envoie des hommes dans tout l'empire afin de récolter la rançon en délestant l'or des édifices publics ou sacrés.

Dès qu'Huascar est averti de la situation critique de son rival Atahuallpa, il essaie par tous les moyens de retrouver sa liberté. Il envoie même un message à Pizarro promettant une rançon bien plus élevée que celle d'Atahuallpa. Secrètement, Atahuallpa est prévenu. En outre, il apprend que Pizarro veut faire amener Huascar à Cajamarca, pour trancher leur différend et surtout, pour tirer le meilleur parti de la situation. Sans hésitation, Atahuallpa ordonne secrètement à ses hommes de supprimer son frère Huascar. Le prince est retrouvé noyé dans la rivière d'Andamarca.

 



L'or s'entasse lentement car les émissaires de l'Inca doivent parcourir de longues distances. Les semaines s'écoulent et l'or afflue. L'avidité des Espagnols et leur impatience grandissent, ils s'insurgent contre la lenteur nécessaire à rassembler la rançon. Des rumeurs de révoltes d'Indiens circulent et les Espagnols s'inquiètent. Atahuallpa joue la transparence et permet aux Espagnols de veiller eux-mêmes sur l'exécution de ses ordres. De plus, les Espagnols pourront voir ainsi que rien ne se prépare dans leur dos.

Fernando Pizarro, le frère de Francisco, part à Guamachucho avec quelques dizaines d'hommes surveiller la région. Tout est calme. Ils poursuivent sur près de cent lieues vers la ville sacrée de Pachacamac. Elle renfermait le grand temple du dieu "Pachacamac", le créateur du monde. Ce dieu originaire de la région vivait en harmonie avec son successeur: le Soleil. La ville est très peuplée. Devant la porte du temple, Fernando se voit refuser l'entrée. Il force le passage. Fernando et ses hommes arrivent finalement dans le lieu des sacrifices.Dans un des coins de la pièce se trouve la représentation d'un monstre étrange en bois, avec une tête d'homme. Ils arrachèrent la statue, outrés, et la mirent en pièces. Fernando comprit qu'il était arrivé un peu trop tard, et que les prêtres de Pachacamac, avaient cachés la plus grande partie de l'or avant son arrivée. Il apprend cependant que le général Challcuchima, parent d'Atahuallpa,se trouvait avec ses troupes à proximité de la forteresse de Xauxadans les montagnes.Il est avec Quizquiz, un des généraux les plus habiles d'Atahuallpa. Fernando Pizarro se détermine à marcher sur la grande et très peuplée Xauxa.

 











Page précédente
Page suivante