Mais Cusi (l'héritier) avec l'aide de deux généraux qui lui sont fidèles reprend la situation en main. Ils rassemblent des hommes et organisent la défense de Cuzco. Suite à une bataille longtemps indécise alors que les hommes de Cuzco sont inférieurs en nombre, l'intelligence de la stratégie fait pencher la balance en faveur du futur Inca. C'est la débâcle pour les Chancas qui battent en retraite. Mais ils n'ont pas dit leur dernier mot. Quelque temps plus tard , les Chancas tentent à nouveau de se rassembler afin de marcher sur Cuzco mais Cusi prend les devants et attaque le premier. Un nouveau combat s'engage qui se termine par un combat singulier entre les deux chefs ( Cusi et Asto-huaraca). Le chef des Chancas est tué et la confédération ennemie se défait. En montant sur le trône , Cusi prend comme nom, son surnom. Pachacutec (sauveur) sera un grand général et mènera les frontières à l'empire Chimu qu'il commence à soumettre sans violence excessive . Dans un premier temps, Pachacutec avait nommé Amaru Yupanqui comme successeur mais en fin de compte il lui préfèrera un autre fils Topac Yupanqui.





Les murs impressionnants de Sacsahuaman


En 1471, Topac Yupanqui, poursuit dans cette voie et tire parti des découvertes et des inventions chimu pour améliorer l'organisation de l'empire. Il sera reconnu comme un organisateur de génie, un grand constructeur et un militaire audacieux. Topac se maria avec une ses soeurs. Cuzco devient une capitale religieuse où l'on trouve à présent le célèbre temple du Soleil qui fera de Cuzco une capitale religieuse. Cuzco voit naître Sacsahuaman, citadelle qui protège Cuzco et des palais. Les murs de pierre de Sacsahuaman dont certaines sont d'énormes morceaux de roche taillés ( parfois de plusieurs tonnes venant de plus de 15 km de loin) et s'ajuste avec une précision infinie sans le moindre ciment. Les murs des palais et des maisons de dignitaires, étaient faits de pierre , le toit était couvert de paille. Les maisons nobles étaient également en pierre alors que le peuple logeait dans des maisons en adobe (boue et paille). Topac Inca Yupanqui fixe la frontière sud de l'empire à la rivière Maule (désert d'Atacama au nord du Chili).

Dans l'Empire Inca, l'or et l'argent n'ont qu'une valeur symbolique en tant que représentant respectif du Soleil et de la Lune. Les murs du temple sont couvertes de feuilles d'or. On y préserve les momies des souverains et sa réputation dépasse déjà l'Empire . Topac Yupanqui fait tracer un réseau de routes à travers tout l'empire. Il fait reprendre et élargir des routes déjà existantes. Les Chaskis ( les messagers de l'empire) font des courses relais de poste en poste afin de délivrer au plus vite des messages partout dans l'empire. Il faut 2 jours pour rejoindre la côte pacifique et 2 semaines pour joindre Quito ( Equateur ).

Les dignitaires de l'empire voyagent en litières protégés par des tissus qui permettaient de voir à l'extérieur mais pas à l'intérieur. Ces déplacements étaient accompagnés de gens armés et de nombreuses maisons royales étaient réparties sur tout l'Empire. Topac Yupanqui conquiert la région de Guayaquil en Equateur. On n'hésite pas à construire des radeaux de balsas pour conquérir des îles. Il soumet une partie de la Bolivie, du nord du Chili et du nord-ouest de l'argentine. Pour les Incas, conquérir n'est pas synonyme de détruire , s'ils soumettent des tribus , ils favorisent toujours les alliances à la guerre et respectent les traditions locales. Il y a une grande tolérance de la vie sociale et des religions locales tant qu'elles ne sont pas en contradiction complètes avec l'Empire . Si la situation est délicate, des colons de confiance sont envoyés dans les contrées hostiles afin de les pacifier et de les surveiller.




 Desert d'Atacama


Huayna Capac, le fils de Topac, fixa la frontière au nord à Quito (Equateur). Cacha, le roi de Quito, meurt au combat. Il épousera sa fille. Plus tard, il y aura une tentative de renversement du joug des incas mais Huayna Capac étouffa rapidement la révolta et fit tuer les rebelles par milliers . Il fit jeter leurs corps dans une lagune appelée, encore aujourd'hui, Yahuarcucha ( la lagune du sang ). Huayna restera près de 12 ans en Equateur pour pacifier et organiser cette nouvelle conquête. Quito sera amené à prendre une place de plus en plus grande dans l'empire. Afin d'assurer la cohérence au sein de l'empire, Huayna Capac impose la langue Quechua à tous ses habitants. Seuls les Aymaras résisteront à cette réforme. Il semble que ce soit la recherche de terres fertiles qui soit à l'origine des conquêtes incas. Une mauvaise épidémie de variole se déclencha en 1524 ou 1525 et fit d'importants ravages. Huayna Capac en sera victime sans qu'il ait pu régler la question de sa succession. Nous verrons plus tard que cette absence de successeur officiel aura des conséquences insoupçonnées à présent.


Page précédente
Page suivante