LA SECONDE EXPEDITION

LES NEGOCIATIONS DE PANAMA

A Chicama, Almagro et Pizarro se retrouvèrent. Ils décident qu'Almagro, Ribera et de Luque tenteront de convaincre les autorités de Panama de poursuivre l'aventure.


A panama, ils rencontrent un Pedrarias courroucé par les problèmes du Nicaragua que cause F. Hernandez. Il est donc très réticent de laisser partir des hommes valides alors que lui-même en a besoin. En outre, il sait que son temps est compté et qu'il reste d'être remplacé par un nouveau gouverneur. c'est l'oeuvre d'Oviedo, son vieil ennemi. Il craint donc que si cette nouvelle tentative échoue, il en portera la responsabilité. Déjà que la première expédition se solde par de nombreux morts. Ribera et Almagro font tout pour le convaincre et lui arrache un accord. Pedrarias accepte cette nouvelle tentative contre le versement de 4000 pesos d'or. Seulement, les aventuriers ne disposent pas de cette somme.


Plus tard, Almagro tente à nouveau de le convaincre, lui indiquant que jusqu'à présent, ils n'ont presque rien reçu pour les aider dans leur entreprise. Or, il participe aux bénéfices. Ce nouvel échange se fait en présence d'Oviedo et du nouveau gouverneur qui vient d'arriver. Pedrarias, sous la pression, descend à 1000 pesos.


Cela reste beaucoup pour les finances de la Compagnie responsable de l'expédition. Pedrarias fait d'Almagro, le nouveau capitaine de l'expédition. Cette nomination sera à la base de nombreux conflits avec Francisco Pizarro.





Page précédente
Page suivante