LA SECONDE EXPEDITION

LE PACTE DE PANAMA DE 1526

Après 20 années au service de la Couronne aux Amériques, Pizarre avait reçu en récompense, un domaine de terres cultivables.


Diego de Almagro, orphelin, avait lui aussi accumuler quelques ressources.


L'ecclésiastique de Luque, est le plus fortuné et le plus instruit.


Tous les trois se retrouvent chez le notaire H. de Castillo, afin d'établir un pacte qui les lie. Dans cet acte, il est spécifié que si de Luque apporte les fonds à l'entreprise, la participation y est égale dans la société et que nul ne peut en retirer un bénéfice particulier. On y voit aussi qu'ils ont reçu l'autorisation de Pedrarias de découvrir le territoire dénommé Pérou.


Pendant ce temps, l'attente est longue pour Pizarro, il a près de soixante ans.





Page précédente
Page suivante