LA SECONDE EXPEDITION


RETOUR A PANAMA


On reprend la route vers le nord, en repassant par Tumbez. Là certains membres de l'équipage font part de leur désir de rester dans cette ville accueillante. Molina en fait partie. Pizarro accepte, cela pouvait servir quand ils reviendraient. Deux ou Trois Indiens montèrent sur le vaisseau afin d'y apprendre le castillan et de pouvoir communiquer par la suite.


Ils arrivent en triomphe à Panama. Pedro de los Rios semble cependant sceptique et peu convaincu de l'importance de la découverte. Les finances des associés sont épuisés. De Luque ne voit qu'une solution: faire directement appel à la Couronne. Les découvertes et les conquêtes se faisaient au nom de la Couronne. Seule celle-ci pouvait assurer la pérennité de l'entreprise.

Almagro proposa d'envoyer Pizarro mais de Luque est hésitant, il se méfie de Pizarro.


Même les fonds nécessaires pour se présenter correctement à la cour sont difficiles à trouver. Au printemps 1528, Pizarro et Pedro de Candia partent pour l'Espagne accompagnés de quelques indiens, des lamas, des tissus, des ornements ouvragés, des céramiques,… de tout ce qui peut permettre de convaincre.





Page précédente
Sommaire
L'Expedition
Page suivante



[Le plan du site]