PREMIERES INCURSIONS


Après quelques années, les Espagnols commencent des incursions vers l'intérieur des terres (vers Coiba). Au cours d'une de ces incursions, ils rencontrent une tribu qui leur offre esclave et objets ouvragés en or. Les Espagnols font fondre l'or sous l'œil indigné du fils du chef de la tribu. Celui-ci, en colère, leur dit que si ce n'est que l'or qui les intéresse, il connaît une contrée où il y en a profusion : de l'autre côté des montagnes près de la mer.


Une autre mer après les montagnes, Balboa est intrigué. D'autres indiquent que plus au sud, se trouve un riche royaume où l'or est courant. Pizarro est présent lors de cette expédition. De retour, à Santa Maria, Balboa envoie des rapports à Saint-Domingue et en Espagne. Ne recevant pas de réponses, il envoya, vers I5I2, de Colmenares et de Quincedo en Espagne.


Balboa prend Pizarre comme capitaine pour l'expédition. Ils traversent donc l'isthme avec porteurs et guides. Difficilement ils nouent des contacts avec les tribus autochtones et obtiennent guides et porteurs supplémentaires. Jungle, marécages, tribus hostiles se mettent en travers de leur chemin. De tribus en tribus, ils arrivent aux montagnes de Panama. En septembre 1513, Balboa voit s'étendre devant lui l'océan qu'ils appellent la Mer du Sud (Mar del Sur).


De gré ou de force, ils soumettent les tribus à la couronne espagnole. Au bord de la mer du Sud, ils apprennent d'une tribu qu'il y a un peuple plus au Sud et qui possède beaucoup d'or et de grandes villes en pierres.


Ils retraversent l'isthme au prix de terribles souffrances. Ce sont des squelettes fiévreux qui au début de l'année 1514 arrivent sur les terres du Darien. Pedro de Arbolancha est envoyé en Espagne pour y faire le récit de leurs découvertes et y apporter 1/5 des richesses accaparées.


 





Page précédente
Page suivante