FONDATION DE LIMA

En 1534, après le couronnement du nouvel Inca, Francisco Pizarro s’attache à donner à Cuzco une administration efficace. Il l’a fonde à l’image de celle que l’on trouve en Espagne. Il nomme des juges de paix et des échevins, ses frères Gonzalo et Juan ne sont pas oubliés. Francisco se nomme gouverneur pendant que des biens sont distribués à ses hommes. On choisit de faire construire une cathédrale à la place même du temple de soleil, Valverde sera l’évêque de Cuzco.

Pendant qu’Almagro est parti en route vers Alvarado et ses hommes afin de mettre fin à ses prétentions sur le Pérou. Francisco Pizarro quitte Cuzco, la laissant à la garde de son frère Juan aidé par une garnison, pour se diriger vers la côte. Francisco est accompagné du nouvel Inca. Arrivé à Pachacamac, il apprend l’accord passé avec Alvarado (voir " Le nouvel Inca "). Il le rencontre d’ailleurs.

Benalcazar est à ce moment encore présent à Quito, il en deviendra bientôt le gouverneur.


rue de lima

Même s’il subsiste quelques poches de résistance, Francisco Pizarro peut considérer le Pérou comme conquis. Il lui reste donc à déterminer la capitale de cet empire colonial. Il cherche donc plutôt dans la partie centrale du pays une vallée fertile facilement accessible par mer. Cuzco est trop isolée dans les montagne alors que San Miguel, première fondation, est bien trop au nord.

Francisco Pizarro se décide pour la vallée de Rimac, au bord d’une rivière, il veut créer sa capitale. L’endroit semble idéal, à deux lieux de l’embouchure d’une rivière, l’accès à la ville sera facile et permettra aisément le commerce. Sa place centrale dans l’empire facilitera les communications avec l’ensemble du territoire. Le climat y est agréable. On la nomme la " Ciudad de los Reyes " ( la ville des Rois) mais ce nom fut bien vite remplacé par celui de Rimac mais mal prononcé par les Espagnols : " Lima ". 


Plaza de Armas, Lima

La ville fut construite sur le plan d’un quadrillage, les rues y étaient donc perpendiculaires. Les places et les jardins y étaient nombreux. On irriguait ou arrosait les terrains autour des maisons en puisant l’eau dans la rivière. Tous les indiens à la ronde furent donc réquisitionnés pour mettre en œuvre les futurs projets. Ainsi les soldats se transformèrent également en ouvriers : la grande plaza, la cathédrale, les bâtiments municipaux et autres édifices sortiront bientôt de terre.

Pendant ce temps-là, Almagro est retourné à Cuzco avec l’ordre de prendre le commandement de la ville. En Espagne, Fernando Pizarro se présente à Calatayud devant le roi Charles en y présentant la richesse accumulée pour la couronne. Il relata les aventures et les épreuves endurées. Il lui décrit le pays et ses richesses. Fernando et Almagro s’entendaient peu. Par précaution, Almagro avait envoyé certains de ses hommes accompagner Fernando afin d’assurer ses propres intérêts. Pour récompenser les aventuriers, le roi Charles confirma les décisions déjà prises et la juridiction du gouverneur Pizarro fut même étendue. Cette fois-ci, on récompensa à juste titre Almagro en lui accordant les territoires au sud de ceux de Francisco Pizarro et jusqu’à 200 lieues.




Page précédente
Sommaire
L'Empire Inca
Page suivante



[Le plan du site]