DANS LE NOUVEAU MONDE



Au début des années 1500, on retrouve sa trace dans le nouveau Monde sur l'île d'Hispaniola. Ils y reçoivent des terres à cultiver mais cela n'étanchait pas leur soif d'aventures. vers 1510, dès que le bruit qu'Alonzo de Ojeda se préparait à débarquer sur le continent américain circula, Pizarro se proposa pour faire partie de ces aventuriers. Il en fut de même pour Hernan Cortés, mais celui-ci en fut empêché par un problème de santé. Balboa ne sera pas non plus de cette expédition, celui-ci ayant contracté des dettes. La loi était claire à cet égard, on ne pouvait quitter l'île en y laissant des créances. Ils partent donc et mettent plusieurs jours pour rejoindre la côte. Encizo devait les rejoindre ultérieurement avec des ravitaillements.


Cristobal Guerra avait déjà visité ces côtes afin d'y capturer des esclaves. Si bien que lorsque, Ojeda les longea, il n'y vit que des indiens hostiles. Ils débarquent et les poursuivent facilement dans la nature inhospitalière avant de tomber dans une embuscade. Ils y font l'expérience des flèches empoisonnées et s'en retournent vers leurs navires avec de lourdes pertes. Il décide d'y attendre Nicuesa, le futur gouverneur de ces terres avec une certaine appréhension car Ojeda ne s'était en aucun cas référé au gouverneur. Nicuesa vint donc en colère à la rencontre d'Ojeda mais devant la situation, il fit descendre ses hommes. Ils retournèrent au village, tuèrent tous les Indiens et mirent le feu au village. Nicuesa et Ojeda se séparent.


Ojeda se fixe finalement dans le golfe d'Uraba et fonde San Sebastian. Mais ils y meurent de faim et sont sans arrêt harceler par les indigènes. Le climat leur est insupportable.


Ils y attendent désespérément Encizo et ses ravitaillements. Finalement des voiles apparaissent au loin. Ils attirent le brigantin vers la côte, il est commandé par un brigand notoire qui leur vend à prix d'or de quoi survivre.


En fin de compte Ojeda décide de partir avec eux afin de chercher des secours. Il confie les commandes de San Sebastian à Francisco Pizarre et lui demande de tenir 50 jours. Ils ne reverront pas Ojeda pour lequel les aventures ne font que commencer.






Page précédente
Page suivante