LES DIEUX (HUACAS) ET LE SACRÉ

Le terme "huaca" désignait pour les chroniqueurs aussi bien les dieux que les lieux de culte. Il se peut que "Huaca" désignait tout ce qui était sacré. Pour extirper les "idolâtries", les Espagnols s'attaquèrent à ce qui était "huaca", ce qu'ils ne purent détruire, ils y mirent des croix, provoquant le syncrétisme. Mais "huaca" désignait aussi des personnes et des fonctions: les "curaca" et l'Inca étaient sacrés et en relation avec le sacré. Chaque fonction avait ses rites d'initiation. Les devins ,membre du culte, interprétaient les volontés divines. Ils indiquaient le meilleur moment pour les semailles, les récoltes, la tonte et la reproduction du bétail, les rites d'initiation des curacas, des fonctionnaires de l'élite et de l'Inca.

LE CULTE SOLAIRE DES INCAS

Le très important culte solaire (Inti) n'était pas exclusif. Au départ, les Incas étaient les fils du soleil ou de Viracocha. Le soleil (Inti) remplaça Viracocha au moment de la guerre des habitants de Cuzco avec les Chancas . Cela coïncide aussi avec le début de la grande expansion du Tahuatinsuyu.

Le culte solaire des Incas était limité en grande partie à la classe dirigeante de Cuzco.

Dans chaque centre administratif important; les incas firent construire des temples solaires. Chaque centre (Vilcas Guaman, Cajamarca,...) comprenait un palais , un temple solaire servi par des prêtres liés à Cuzco et une maison femmes choisies de l'Inca (acllahuasi).

Coricancha était le temple solaire le plus important. Il se trouvait à Cuzco. Seul l'élite de Cuzco pouvait y pénétrer, seul l'Inca pouvait entrer dans certaines parties.

Il y avait également d'autres temples solaires: les "ushnu", pyramides sur des esplanades où étaient réalisés certains rites solaires.

 






Page précédente
Page suivante