Du Negev au Sinaï

2. L'ancienne cité d'Avdat


A l'entrée du site d'Avdat, cette caravane découpée dans la tôle d'acier rappelle que la cité d'Avdat fut un relais caravanier aux mains des Nabatéens (comme Petra). Les Nabatéens contrôlaient tout le trafic commercial entre la péninsule d'Arabie et les ports du rivage de la Méditerranée. 

La ville fut fondée au 4ème s. av. JC par les Nabatéens et doit son nom à un roi nommé Obodas. Au cours du 1er siècle de notre ère, sous le roi Rav'el, elle fut le centre commercial pour toute la région. En 106, Rome annexa le royaume nabatéen et Avdat devint une ville fortifiée aux frontières de l'empire romain. Elle se développa et connut une prospérité qui ne cessa de croître pendant l'époque byzantine. Avdat accueillit très tôt le christianisme et plusieurs grandes églises y furent édifiées. A la fin de la période byzantine, des raids de nomades se multiplièrent sur la ville, provoquant son déclin qu'accentua encore la conquête arabe en 636.

Près de la tour à l'entrée du site
 


  Porte principale de la cité

  Habitation troglodytique

 

  Ruines d'une église byzantine

  Monastère adjacent à l'église