Oasis au bord de la Mer Morte
Ein gedi
la source des bouquetins



 
 


   L'oasis d'Eingedi est citée  dans la Bible en deux textes importants. Le premier se situe dans 1 Samuel, ch. 24. 
   David traqué par Saül se réfugie à Eingedi. Saül lancé à sa poursuite, entre dans une grotte pour "se couvrir les pieds", c'est-à-dire satisfaire un besoin naturel. David qui est caché au fond de la grotte, au lieu de porter la main sur Saül comme le lui conseillent ses compagnons, se contente de couper furtivement un pan de son manteau. Quand le roi Saül reprend la chasse, David l'appelle et lui fait connaître comment il vient d'épargner sa vie. Suite à quoi, les deux hommes se réconcilient.
   La seconde citation se trouve dans le Cantique des Cantiques (Ct 1,14)
que quelques-uns font remonter au règne du roi Salomon. La plus grande cascade de l'oasis est appelée la cascade de la Sulamite du nom de celle qui a inspiré le chant d'amour du chapitre 7 du Shir Hashirim.

 
 
Je suis à mon bien-aimé
et vers moi se porte son désir.
Viens mon bien-aimé, 
allons aux champs !
Nous passerons la nuit dans les villages,
dès le matin nous irons aux vignobles.
Nous verrons si la vigne bourgeonne,
si les pampres fleurissent,
si les grenadiers sont en fleur.
Alors je te ferai
le don de mes amours.
Les mandragores exaltent leur parfum,
à nos portes sont tous les meilleurs fruits.
Les nouveaux comme les anciens,
je les ai réservés pour toi,
mon bien-aimé.

(Ct 7, 11-14)


 
 
 

Cascade

Eaux vives

Cascade de la Sulamite

 

 Elle est un jardin bien clos,
ma soeur, ô fiancée; 
un jardin bien clos,
une source scellée.
Tes jets font un verger de grenadiers, 
avec les fruits les plus exquis;
le nard et le safran,
le roseau odorant et le cinnamome,
avec tous les arbres à encens; 
la myrrhe et l'aloès, 
avec lesplus fins arômes.
Source des jardins,
puits d'eaux vives,
ruissellement du Liban.

(Ct 4, 12-15)