Saqqarah

Un escalier de géant vers l'éternité



 
 
 


 
Djoser, pharaon de la IIIe dynastie, édifie vers 2680 av. JC. l'ensemble funéraire de Saqqarah. Celui-ci, de 540 m de long sur 278 m de large, est entouré d'un mur en pierre à redans d'une hauteur de 10,50 m qui comporte une seule entrée. A l'intérieur de cette enceinte, une pyramide à six degrés parachevée en pierre équarrie, d'une hauteur de 60 m et mesurant à la base 125 m x 109 m. Sur le pourtour de la grande cour, des chapelles, le mur des cobras, le tombeau sud. 

Cet ensemble constitue le plus ancien monument construit entièrement en pierre de taille. Il comporte des éléments architecturaux, tels des colonnes cannelées, que l'on retrouvera seulement bien des siècles plus tard en Grèce. La statue de Djoser en calcaire, découverte dans le serdab en 1925, est la plus ancienne représentation humaine en grandeur nature connue à ce jour.

L'architecte génial qui a conçu ce chef-d'oeuvre porte le nom d'Imhotep. Celui-ci fut considéré au Nouvel Empire comme le patron des scribes en raison de la sagesse qu'on lui reconnaît. A la Basse Epoque, il devient l'objet d'un culte en qualité de dieu local de Memphis spécialisé dans les problèmes médicaux. 


 
Colonnes cannelées engagées et édifices de culte 
Le mur aux cobras et le mastaba du tombeau sud

 
La pyramide à degrés fut d'abord un mastaba sur lequel on éleva ensuite une pyramide à quatre degrés, qui fut enfin agrandie à six degrés.
L'entrée et le temple funéraire se trouvent près de la face opposée de la pyramide.

Le serdab d'où Djoser nous regarde 

 

La statue de Djoser dans le serdab contemplait par
les deux orifices à hauteur de ses yeux les proces-
sions d'offrandes. (Musée du Caire)

La rampe d'accès à la chambre sépulcrale
qui se trouve sous la pyramide 

 

L'entrée du tombeau sud, réplique du tombeau sous la pyramide. Bien que fermé, il a été trouvé vide et ne comporte aucune trace d'inhumation.

Les chapelles des dieux tutélaires sont alignées sur un des côtés de la cour de l'heb-sed. A l'occasion du jubilé du règne, après le culte rendu aux dieux de Haute et Basse Egypte, le roi devait effectuer une course rituelle autour des maisons de du Sud et du Nord, démontrant ainsi son aptitude physique à gouverner l'ensemble de l'Egypte.

 
Vestiges de la pyramide d'Ounas
la première pyramide à textes de l'Ancien Empire

Le mur aux cobras et le tombeau sud 

Scène de chasse sur le Nil
Sculpture du mastaba de Mereruka

A gauche, statue en bois trouvée à Saqqarah :
"Le maire du village" - Ve dynastie ~ 2450
(Musée du Caire)


Gros-plan sur les oiseaux
(Mastaba de Mereruka)