Comment se Débarrasser des Escargots en Excès

En bref, cette page traite de l'élimination des escargots, lorsque ceux-ce s'avèrent trop nombreux ou simplement nuisibles. Autant dire que la philosophie ici présente est contraire au site.

Quand on souhaite éliminer les escargots, une petite gymnastique intellectuelle s'avère quand même nécessaire; il faut d'une part déterminer l'espèce à éliminer puis décider de la méthode et d'autre part, il faut comprendre et maîtriser les conséquences que cette élimination peut avoir sur l'aquarium.

J'essayerais ici de représenter tous les cas de figure, de la façon la plus simple possible.

Avant tout, la détermination de l'espèce permettra de mieux cerner ses habitudes alimentaires et donc de piéger les spécimens de façon adéquate, pour autant que l'on aie choisi cette méthode.

Pour cette détermination, n'hésitez pas à visiter le site, qui contient des informations sur les ampullaridae, les mélanoïdes, les limnées, les planorbes, les physes, ainsi que d'autres espèces.

Il convient avant tout de classer les espèces susmentionnées ci-dessus en fonction de leur alimentation principale:

- Algivores principalement: Planorbes / Physes / Limnées
- Omnivores principalement:  Ampullariidae
- Détritivores principalement: Mélanoïdes

Je pense que les espèces mentionnées dans le tableau sont les plus susceptibles d'apparaitre dans un aquarium, je me concentrerai donc sur elles.

Par la suite il convient de déterminer une raison de prolifération ainsi qu'une taille chez l'escargot adulte:

Espèce Taille Adulte

Raison Probable de Prolifération

Ampullariidae jusqu'à 10 cm Milieu adéquat + pontes viables
Planorbes jusqu'à 3 cm Nourriture en abondance + pas de prédateurs
Physes jusqu'à 1 cm Nourriture en abondance + pas de prédateurs
Limnées jusqu'à 6 cm Nourriture en abondance + pas de prédateurs
Mélanoïdes jusqu'à 5 cm Nourriture en abondance + pas de prédateurs

On constate qu'un milieu favorable et l'absence de prédateurs ont pour conséquence une multiplication de toutes les espèces.

Techniques d'élimination

Excepté Marisa cornuarietis, tous les ampullaridae pondent hors de l'eau, la seule explication que leur nombre soit devenu une nuisance est le manque de vigilance de l'aquariophile.  De toute manière, la taille des ampullariidae les rends facile à détecter et à retirer de l'aquarium manuellement.

On constate également qu'en dehors des ampullariidae (que l'on retire manuellement), seuls les mélanoïdes sont de réels détritivores.

La technique de la laitue bouillie, qui consiste à placer la laite bouillie dans un récipient pouvant servir de piège et facilement manipulable (telle une bouteille d'eau de 1/4 Litre) peu donc être utilisée pour les limnées, planorbes et physes.  Elle sera cependant totalement inefficace pour les mélanoïdes.  Cette technique à l'avantage de ne pas dégrader la qualité du milieu aquatique.

Prenez donc une bouteille d'1/4 de litre, propre et de laquelle l'étiquette a été retirée et la colle enlevée.  Placez-y la laitue bouillie (une feuille de laitue suffit).  Placez la bouteille dans l'aquarium - DE JOUR, seuls les mélanoïdes sont noctambules !  Quand la bouteille sera infestée d'escargots se régalant de laitue, retirez-la et videz son contenu dans un petit seau ... l'expérience peu continuer autant que nécessaire.

Je conseille ici de placer les escargots capturés dans un récipient - pourquoi pas une bouteille - car ils peuvent être utiles aux éleveurs de "prédateurs d'escargots", dont je parlerai plus bas.

La laitue peut être remplacée par un petit morceau de viande, si on souhaite élargir le spectre de capture aux mélanoïdes, mais la viande se décompose assez rapidement et ne peut en aucun cas rester immergée plus d'une demi-heure.  Avec l'inconvénient que l'on risque d'également de capturer des poissons.  Pour éviter ce problème, posez le piège de nuit.

A NE JAMAIS FAIRE: écraser les escargots et pontes en espérant que les poissons consommeront le tout; ce ne sera pas le cas et l'aquarium sera inévitablement pollué !

Les Prédateurs d'Escargots

Une autre méthode d'erradication consiste à introduire des prédateurs, ceux-ci auront cependant tous une influence sur la vie du bac, et il est possible que cette solution soit le début d'autres problèmes.  En voici un aperçu:

Prédateur Efficacité Besoins et Risques
Botia Macracantha Erradication rapide et totale Les Botias sont grégaires, il est nécessaire d'un introduire un petit groupe et donc soit les inclure dans la population de façon permanente soit envisager une autre solution.  De plus, leur vivacité peut déranger d'autres poissons.
Macropodus opercularis Erradication lente, résultat incertain Les macropodes ou "poissons-paradis" sont très aggressifs envers leurs congénères et envers la population du bac en général.
Crabes Erradication lente mais systématique et totale Bien qu'efficaces, ils risquent de s'attaquer aux poissons et aux plantes.  Leur durée de vie est limitée en aquarium et ils sont plus nuisibles que bénéfiques.
Tetraodons, notamment Tetraodon fluviatilis Erradication rapide et totale Les tétraodons ont besoin des coquilles d'escargot pour user leurs dents.  Ici le bénéfice est double, on les alimente et on les maintient.  Cependant, la plupart vis en milieu saumâtre.  Sans oublier qu'ils sont aggressifs envers les poissons de surface ainsi qu'envers leurs congénères.

Si vous souhaitez voir les prédateurs mentionnés ci-dessus, cliquez ICI

Je mentionne également quelques une de ces méthodes la page des mélanoïdes et pour faire un petit rappel de cette page, qui permettrait d'éviter un travail inutile:  Si le substrat est composé de sable fin, il suffit de le tamiser avec l'épuisette pour en extraire les escargots.  Au besoin, une réfection totale du bac, avec changement de substrat sera nécessaire.

Finalement, et pour en revenir à la philosophie du site, essayez de ne pas totalement détruire une population d'escargots qui somme toute a toujours un effet bénéfique certain, que ce soit l'aération du substrat ou la lutte contre les algues et détritus.

Retour