Les Neothaumas

 

Famille: Viviparidae

Espèce: Neothauma tanganyicense

Origine:  Afrique, endémique au lac Tanganyika

Taille:  4 cm

Respiration: aquatique, par des branchies

Température: 20 à 30°C

 

Juvénile, 1 mm. Adulte, 3 cm. Juvénile, 2 mm. Les algues se développent sur la coquille des juvéniles.

Utilité: A priori aucune si elles sont vivantes, si ce n'est d'aggrémenter avantageusement

 un bac régional "Tanganyika".

 

Les Neothaumas ont un mode d'alimentation assez intéressant, les juvéniles se déplacent beaucoup et consomment de préférence les algues et les restes de nourriture - un complément de spiruline s'avère nécessaire pour les garder en vie.  Les jeunes ressemblent beaucoup aux mélanoïdes, si ce n'est que ces derniers sortent principalement du substrat le soir.  Une façon assez efficace de les différencier est la présence d'algues sur la coquille des neothaumas.  Comme elles ne s'enterrent pas, les algues ont tout loisir de se développer sur leur coquille.  Les adultes ne se nourrissent pas du tout de la même façon, ils se déplacent très peu et semblent filtrer l'eau à la manière des moules.  Il est très difficile de les conserver, leur bonne santé dépendant non seulement de la qualité de l'eau mais aussi de la quantité de nourriture qu'ils trouveront dans cette eau - un pari difficile à tenir.

 

Par contre leur coquille vide est le refuge de prédilection pour ne pas dire la "maison" de nombreuses espèces de poissons.  De nombreuses variétés de neolamprologus, lamprologus et autres cichlidés du lac y élisent domicile, s'en servant comme refuge en cas de danger et comme support de ponte.

   

Sans oublier que s'ils ne disposent pas de ces abris, nos amis les conchylicoles risquent de dépérir.  Dans la plupart des cas ils refuseront de se reproduire.  Ces coquilles vides peuvent être remplacées par des coquilles d'escargot de bourgogne (voir la page "l'Utilité des Ampoules"), quoique le puriste préférera des Neothaumas dans son bac Tanganyika.

 

Retour