Page d'accueil Sources ... duché de Limbourg et comté de Dalhem Sources ...
Manuscrit de la Haye         Introduction
Manuscrit   Sommaire   Généalogies


Désolé pour les publicités intempestives qui apparaissent depuis quelques mois !
Elles sont activées par le compteur de visites du site ...
Exit donc le compteur de visites !


Transcription d' un manuscrit reposant aux Archives communales de Maastricht
( Gemeentearchief Maastricht, Hs 91 ).


Remerciements à
  • Mr Jo Hoen ( Beek, Pays-Bas ) pour les photocopies du manuscrit.
  • Mr Jules Halleux ( Thimister ) pour les renseignements concernant les exploitations minières
    de la région de Thimister au 19ième siècle.


( Introduction en cours de rédaction )

Quelques repères :
  • Ce manuscrit concerne une famille " de la Haye " à Thimister mais sans doute originaire du village
    voisin Clermont dans lequel il y a un lieu-dit appelé La Haye.

  • Le manuscrit a été écrit principalement par Jacques de la Haye ( Thimister 12 février 1644 - Namur 14 avril 1726 ), récollet de l'ordre de Saint-François ( à Namur ? ). Quelques pages ont été écrites par son neveu Henry de la Haye ( Thimister 6 février 1679 - 26 février 1767 ). On y trouve aussi deux actes de décès dont un au moins a été écrit par un certain J. Vieillevoye.

  • Comme l'écrit l'auteur au début de la " seconde partie ", ce manuscrit a été composé à partir de
    1679 et ce jusqu'en 1682-1683. Les ajouts concernent les dates de décès à la page 2, quelques
    notes écrites par le neveu Henry de la Haye en 1743 ( pages 25 et 26 ), en 1747 ( ou après ? )
    ( page 75 ) et en 1748 ( ou après ) ( pages 122 et 123 ). Peut-être encore une autre " main " a écrit
    page 121. Sans oublier les deux actes de décès de 1737 et de 1767.

  • Qui a possédé ce manuscrit au fil des ans ?

    • Jacques de la Haye, qui l' a écrit ...

    • Son frère Henry de la Haye ( Thimister 1er mai 1655, Thimister 9 décembre 1737 ),
      bourgmestre de Thimister, pour qui ce travail semble avoir été réalisé.

    • Le fils du précédent, Henry de la Haye ( 1679, 1767 ), qui n'a écrit que quelques pages
      d'une écriture malhabile et d'une ortographe très approximative.

    • Quelqu'un a écrit l'acte de décès ( 1767 ) de Henry de la Haye.
      Malgré deux mariages, ce dernier ne semble avoir eu que deux enfants arrivés à l'âge
      adulte. Le premier est son fils Henry ( 1720 - 1739 ? ) qui aurait fait un testament en 1739
      et est mort avant 1743. L'autre enfant est Elisabeth, née en 1722 et partie en 1738 avec
      Henry fils Ernot Jacq ( environ le 10 jullette de l'an 1738 sen est allée ma fille elisabeth
      theresse malgrez moï avec henrÿ fils ernot jacq
      ). Elisabeth de la Haye et Henry Ernot Jacq
      ont eu au moins 6 enfants ( mentionnés par leur grand-père maternel à la fin du manuscrit ).

    • Comment ce manuscrit est-il arrivé aux Archives communales de Maastricht ?
      Nous l'ignorons actuellement, ne connaissant pas encore ce qu'il est advenu des enfants
      de Henry Ernot Jacq et de son épouse Elisabeth de la Haye.


  • Pourquoi ce manuscrit ?
    Jacques de la Haye n' a pas réalisé un registre aux rentes comme on en trouve dans les fonds de
    familles, mais plutôt un " mémoire " pour son frère Henry et, accessoirement; pour leur frère Jean,
    leurs soeurs Catherine et Gertrude et leur mère, Gertrude d'Oursy. En effet, ce manuscrit a été
    écrit après la mort de leur père Henry Jacob de la Haye, décédé en 1677. C'est une sorte d' état
    des lieux qu'on peut diviser en quatre parties :

    • La première partie concerne le patrimoine familial ...

    • La seconde partie ( la plus importante ) concerne les houilleries à Thimister dans lesquelles
      était impliqué feu Henry Jacob de la Haye. Sa veuve a continué les travaux d'extraction de
      la houille. Dans ce genre d' activité, les disputes et procès étaient fréquents entre associés
      et entre concurrents ( certains associés devenant par la suite des concurrents ... ). Cette
      seconde partie se clôture par un jugement en faveur de la veuve de Henry Jacob de la Haye
      qui pourra continuer paisiblement ses ouvrages de houilleries !

    • La troisième partie est généalogique. Outre un tableau des 16 quartiers d'ascendance des
      enfants de son frère Henry de la Haye, marié à Geniton Bertholet ( de Verviers ), Jacques
      de la Haye a recensé une foule de collatéraux.

    • La dernière partie concerne le patrimoine de la famille de Geniton Bertholet, épouse de
      Henry de la Haye, frère de l'auteur du manuscrit. Les biens étaient situés principalement
      à Hodimont. Henry de la Haye, en tant qu'un des héritiers de son beau-père Bertholet
      Andry, était impliqué dans un procès concernant une maison achetée à Hodimont par ce
      dernier en 1657. Cette quatrième partie se termine aussi par un règlement des problèmes
      même si cela était en défaveur de Henry de la Haye et ses cohéritiers.

    Ainsi, quand Jacques de la Haye termine ce manuscrit, le partage des biens de son feu père
    Henry Jacob de la Haye a été réalisé, les continuelles procédures entre associés et concurrents
    des houilleries de Thimister semblent s' être terminées ( temporairement ? ) et les problèmes
    concernant la belle-famille de son frère Henry trouvent un épilogue !

  • Que contient ce manuscrit ?

    Principalement des copies d'actes ( ou des résumés ) et de nombreuses notes sur les actes ou
    sur ce qui s'est passé entre deux actes. On y trouve aussi, dans la seconde partie, un historique
    des divers ouvrages de houilleries à Thimister ( actes et notes ).

    La partie strictement généalogique est très réduite mais dense. Jacques de la Haye semblait bien
    connaître ses cousins et cousines, oncles et tantes, voire ses grands-oncles et grands-tantes,
    mais aussi les collatéraux de sa belle-soeur Geniton Bertholet.

    Note : la partie généalogique sera développée ultérieurement.

  • Bibliographie :
    • Un article sur le manuscrit, écrit par Max van Heyst, dans Limburgse Leeuw, 1954/1955.

    • Un article ( inédit ? ) écrit par Mr J. Hoen, contenant des extraits du manuscrit.

    • A propos de houilleries au ban de Trembleur :

      Ouvrages de houillerie au pays de Trembleur,
      J. Schnackers, Société d' Histoire et d' Archéologie du Pateau de Herve, année ???,
      pp. 35 et suivantes.

      Relevés d' actes du notaire Henri Gilman, résidant au ban de Trembleur. Les actes repris
      dans cet article concernent les houilleries à Trembleur. Il y a aussi quelques définitions
      de termes propres à cette activité.
      Les liasses conservées aux Archives de l' Etat à Liège couvrent les années 1680-1705.

Serge De Craemer, Bruxelles, 28 avril 2001.