Aller à la page principale...
 
ACTIVITES - JOURNEE DES OUBLIES DES VACANCES - STATUTS - PRESSE
AIDER LE SECOURS POPULAIRE - LIENS - ARCHIVES - CONTACT
PERES NOEL VERTS

 

Journée des Oubliés des Vacances 2008

En route pour Ostende!

Extrait de "LA LIBRE"
Ostende accueille 550 jeunes touristes défavorisés
F.Ma. (st.)

Le "Secours populaire" a emmené 550 enfants en excursion d'un jour à la mer.


"Je souhaite que, dans une semaine, date de rentrée des classes, aucun enfant en Belgique n'ait à rougir devant la question fatidique : Et toi, qu'as-tu fait de tes vacances ?", annonce d'emblée Robert Tangre, directeur du "Secours populaire Wallonie-Bruxelles" (SPWB). Et Jean-Marc Delizée (PS), secrétaire d'Etat à la Lutte contre la pauvreté, de renchérir : "Un enfant sur cinq vit avec sa famille sous le seuil de pauvreté. Et un sur trois n'a pas de vacances. C'est pourquoi je soutiens toutes les actions qui visent à offrir des vacances aux jeunes issus de ces milieux défavorisés".

C'est le cas du SPWB, qui organise chaque année depuis 2002 une "Journée des oubliés des vacances". Après avoir visité Paris et les Grottes de Han, s'être baladé sur les canaux du Centre et à Viroinval, le SPWB a mis cette fois-ci le cap sur la côte belge. En train. Direction Ostende donc pour ces 550enfants - âgés de 6 à 12ans - venus de Charleroi pour la plupart, mais aussi de Bruxelles ou de la province de Namur.

Mardi sur la voie 19 à Bruxelles Midi, lieu de rendez-vous pour toute cette marmaille, cela piaille ferme. Une marée de petites casquettes rouges trépigne d'impatience, avide d'apercevoir les couleurs de la plage. "C'est la première fois que je vais à la mer", confie Jason, 9ans. "Je l'ai déjà vue à la télé, mais jamais en vrai".

Sa voisine, Luna, 10ans, n'a quant à elle jamais goûté de babelute. "J'ai reçu 6 euros d'argent de poche, pour m'acheter des bonbons". Certains, comme Nurcan et Nuray, 5 et 7ans, ont emporté pelles et seaux. "J'adore faire des châteaux de sable, avec plein de coquillages dessus", explique la cadette. D'autres ont même enfilé un maillot, sans prêter attention au temps, désespérément grisaillant. "On veut nager !"

Et les voilà partis, avec pas moins d'une centaine d'accompagnants volontaires, pour une journée ponctuée d'activités en tout genre : promenade sur la digue, bain de pied - voire plus pour les téméraires -, visite de l'aquarium, du voilier "Mercator"... De beaux souvenirs en perspective pour ces enfants.

"Un jour, ce n'est pas grand-chose, reconnaît Robert Tangre, mais cela signifie déjà beaucoup pour eux." Et le succès est au rendez-vous. Le SPWB a même dû refuser des demandes ! "Nous sommes établis à Charleroi, mais nous avons d'ores et déjà une régionale à Bruxelles et sommes en contact avec la province de Liège", ajoute-t-il.

Une petite participation de 2,5euros par enfant était demandée aux parents. "Ce n'est pas de la charité. La somme est dérisoire, mais c'est un principe", conclut-il.

Afin de mener à bien cette action, nous espérons pouvoir compter sur votre soutien et votre générosité. avec la mention : Journée des Oubliés des Vacances

 

Diaporama photo de la journée

 

 

Extrait du journal télévisé RTL TVI 26 août 2008

Extrait du journal télévisé RTBF 26 août 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait du journal télévisé Télésambre 20 septembre 2008